Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : le STC dénonce une mauvaise gestion d'Engie-Cofely en Corse


Marie Stouvenot le Mardi 18 Février 2020 à 15:27

U Sindicatu di i Travagliadori Corsi (STC) a dénoncé ce mardi 18 février un manque d'organisation dans la gestion d'Engie-Cofely en Corse. Il demande la mise en place d'un nouveau représentant de proximité.




conférence de presse devant l'agence Engie-Cofely de Bastia
conférence de presse devant l'agence Engie-Cofely de Bastia
Les employés d'Engie-Cofely Corse n'en sont pas à leurs premières revendications. Il y déjà plus d'un an, une médiation avait débuté entre la direction du travail, Engie-Cofely et les salariés. Terminée en décembre dernier, les employés avaient obtenu l'assurance de la nomination d'un directeur et la garantie du maintien des emplois en Corse. Un directeur par intérim a effectivement été nommé en septembre 2019. 
Si le STC tenait une conférence ce mardi matin, c'était surtout pour demander une rencontre avec la direction générale de l'entreprise et "la mise en place d'une nouvelle désignation d'un représentant de proximité", car, selon Maïdée Nicolaï, secrétaire nationale du STC, le principal problème est le manque d'organisation au sein de l'agence : "Les salariés sont sans directeur depuis plus de deux ans. Il y a un énorme manque d'organisation. Un directeur par intérim a été nommé mais il ne fait pas de direction, les salariés font la demande d'une réelle direction depuis cinq ans". 
Selon Maïdée Nicolaï les conséquences de ce manque d'organisation sont graves : "burn-out, arrêts maladies, très mauvaise gestion du personnel, angoisse quant à la pérennité des emplois etc". Même si sur ce dernier point elle confie : "L'agence Cofely devrait normalement être rachetée par le groupe Ferrandi". 
Le peu de relations avec l'actuel directeur de l'agence fait dire aux employés, par l'intermédiaire de Jean Brignole, secrétaire général du STC : "On nous laisse nous débrouiller tout seuls et sans les moyens de le faire". 


Outre le manque d'organisation, le STC dénonce une sollicitation excessive du personnel sur place : "Deux des encadrants locaux sont aujourd'hui en burn-out et un troisième a fait connaitre son souhait de quitter l'entreprise". En effet, plusieurs demandes de démission et de ruptures conventionnelles ont, déjà, été déposées, et pour l'instant refusées. 

De nombreuses revendications pour dénoncer de nombreux dysfonctionnements

Le personnel de Engie-Cofely de Bastia pendant la conférence de presse
Le personnel de Engie-Cofely de Bastia pendant la conférence de presse
Si les revendications du STC sont nombreuses, les principales dénoncent, encore une fois, une mauvaise gestion et organisation de l'agence de Bastia notamment.
Le STC réclame "de rapides et profonds changements dans l'organisation de notre agence et des missions de chacun, de bonnes conditions de travail pour apaiser les relations interpersonnelles et donc permettre le retour de nos encadrants en burn-out, l'attribution des postes par la montée en compétences du personnel de l'Agence Corse, l'annulation de toutes les sanctions et mise à pied". 
Il s'agit, selon le STC, d'une mise à pied à titre conservatoire d'un de ses encadrants qui a voulu "faire connaître au directeur d'agence sa désapprobation". 

Comme en janvier 2019, la quasi-totalité des employés de l'agence de Bastia soutient le mouvement. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708