Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La vie du célèbre photoreporter Stanley Greene en BD


Philippe Jammes le Samedi 18 Septembre 2021 à 09:08

Dans le cadre de cette édition 2021 de BD Bastia, le Centre Culturel Una Volta, le Centre Méditerranéen de la Photographie et l’Agence Noor présentent une exposition intitulée «Une vie à vif», titre de la BD de Morvan et Filliaire retraçant le parcours du photoreporter Stanley Greene.



Valérie Rouyer du CMP de Marcel Fortini présente l'expo sur S.Greene
Valérie Rouyer du CMP de Marcel Fortini présente l'expo sur S.Greene
Stanley Greene (février 1949 - mai 2017) était un photojournaliste de guerre américain. Il est surtout connu pour sa couverture de la guerre en Tchétchénie entre 1994 et 2001 ou encore la chute du mur de Berlin mais il a aussi couvert bien d’autres conflits : Irak, Soudan, Darfour, Afghanistan, Kashmir, Nagorno-Karabakh, Rwanda. Durant une trentaine d’années, S.Greene n’a cessé de rendre compte des atrocités de ce monde en  donnant à voir au public, dans le tumulte des conflits, des photographies bouleversantes. Photojournaliste engagé avec ses convictions et ses doutes il disait : «La seule chose qui me permet de tenir le coup est que je pense honnêtement qu’il y a certains jours où mes photos font la différence. C’est peut-être de l’égo mais il est vital de croire en quelque chose. Je n’ai pas de maison, je n’ai pas de voiture, je n’ai pas de femme : je n’ai rien de tout cela»**. Son projet sur les déchets électroniques l’a conduit aussi au Nigeria, en Inde, Chine et Pakistan. Entre autres récompenses, il a reçu le prix W. Eugene Smith et le World Press à cinq reprises.


La BD «Une vie à vif »* que lui consacrent le scénariste Jean-David Morvan et le dessinateur Tristan Fillaire va en fait beaucoup plus loin qu'une simple BD,  transmettant par le réalisme des photographies le message que Stanley Greene a voulu apporter au monde. L'originalité de l’album consiste dans le fait que des photographies de Stanley Greene sont insérées parmi les planches de la BD, illustrant le propos du dessinateur et lui donnant une dimension des plus réelles par le choc de ces images.
Choc est bien le mot à employer car les photos de Stanley Greene exposées à l’espace Fiura d’Una Volta, sont dures, terribles (âmes sensibles s’abstenir). La BD débute le 9 novembre 1989 près du mur de Berlin avec un Stanley Greene suivant le parcours inverse des allemands de l'est en franchissant le mur dans l'autre sens, s'infiltrant profondément dans Berlin-est. Au fil des pages de ce superbe album, on suit le photoreporter en Afghanistan, au Soudan, au Tchad et surtout en Tchétchénie. Les dernières pages relatent le court entretien qu’il a eu avec son confrère Pep Bonet et livrent quelques photos en plus grand format des figures rencontrées tout au long de sa carrière.
Outre les planches de l’album, l’expo renferme 15 photos prises par Stanley Greene en Tchétchénie, une du mur de Berlin et un autoportrait.
«Ces photos nous ont été prêtées par l’Agence Noor, créée en 2007 par des photographes dont Stanley Greene» explique Valérie Rouyer, Chargée de mission en pédagogie et responsable des expositions au Centre Méditerranéen de la Photographie. «Certaines de ces photos, la plupart sur la Tchétchénie se retrouvent dans la BD ».
L’expo est à voir jusqu’au mardi 21 septembre.
----
 *Editions Delcourt.
**Extrait de sa dernière interview publique au World Press Photo en 2017.
 
























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047