Corse Net Infos - Pure player corse

Barreau d’Ajaccio : levée de l’interdiction de plaider


Julia Sereni le Mardi 2 Novembre 2021 à 19:57

Depuis le mardi 26 octobre, la bâtonnière Julia Tiberi avait frappé le barreau d’Ajaccio d’interdit. À l’issue d’une réunion de conciliation entre une délégation du conseil de l'ordre des avocats d’Ajaccio, le procureur de la République et la présidence du tribunal, l’interdiction est désormais levée.



Julia Tiberi (Photo Michel Luccioni)
Julia Tiberi (Photo Michel Luccioni)
Le barreau d’Ajaccio n’est plus frappé d’interdit. La réunion qui s’est tenue ce mardi 2 novembre après-midi, entre une délégation du conseil de l'ordre des avocats d’Ajaccio, le procureur de la République et la présidence du tribunal, a apaisé les esprits.
 
Pourtant, depuis une semaine, le climat était tendu au sein de la juridiction. Depuis le mardi 26 octobre, la barre du tribunal d’Ajaccio était frappée d’interdit : les avocats ne pouvaient plus plaider, sans quoi ils risquaient un conseil de discipline. La décision avait été prise par la batonnière Julia Tiberi à la suite d’incidents survenus lors d’un procès pour trafic de stupéfiants.

Une réunion « dans le calme, en bonne intelligence »

Ce mardi 2 novembre, l’atmosphère s'est enfin détendue. Dès le matin, l’audience prévue s’est « bien passée », selon la bâtonnière Julia Tiberi, puisque les quatre dossiers ont été renvoyés pour des raisons « organisationnelles ». Plus tard dans la journée, la réunion de conciliation, prévue à 16 heures, s’est déroulée « dans le calme, en bonne intelligence ».

Le bilan est donc « plutôt positif » pour l’avocate. « Nous avons exposé de manière complète nos doléances et griefs qui concernent le fonctionnement de la juridiction ainsi que des propositions concrètes qui pourraient en améliorer l’activité ». Par exemple, l’organisation d’une audience-relais ou d’une réunion préparatoire en amont de l’audience « pour faire le point sur la délivrance des copies de dossiers, sur la présence des avocats, sur les scellés ».

Parmi les points abordés, Julia Tiberi insiste également sur les « comportements à bannir » : « Si un justiciable ou un avocat présente un arrêt maladie, il ne doit pas y avoir de débats pour ce qui est du renvoi ». Et la bâtonnière prévient : « Nous serons attentifs à la mise en oeuvre de ces propositions ».

Rétablir le dialogue

Le procureur Nicolas Septe salue lui aussi le « climat serein » dans lequel s’est déroulée la réunion. « J’ai le sentiment qu’elle a été fructueuse. Elle a permis d’exposer les attentes de chacun. La crise sanitaire, les tensions en termes d’effectifs ont pu générer des problèmes relationnels », analyse t-il.

Pour le procureur, la solution se trouve dans le rétablissement du dialogue : « Nous avons bien conscience qu’il y a des pistes d’améliorations, notamment concernant l’information du barreau ». Dans cette optique, une réunion mensuelle sera mise en place « afin d’échanger sur nos contraintes et sur les nouvelles procédures ».

Nicolas Septe accueille donc la levée de l’interdiction avec satisfaction : « Je salue cette décision et je suis très optimiste pour la suite ». L’arrivée d’un nouveau greffier à partir du mois janvier devrait, selon lui, contribuer à un fonctionnement plus « fluide » de la juridiction.





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047