Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : La situation d’une mère de famille sans logement fait polémique sur les réseaux sociaux


Vincent Marcelli le Mardi 17 Août 2021 à 19:39

L'artiste-peintre insulaire Pierre-Paul Marchini a publié un post sur sa page Facebook afin de mettre en exergue la situation d’une femme ajaccienne et de son fils qui se retrouveront sans logement à compter de la fin du mois d'aout. Un post qui a provoqué beaucoup de remous sur la toile et même loin du « virtuel » dans la Cité Impériale.
Pierre-Paul Marchini qui avait menacé d’entamer une grève de la faim, interpellait sur les réseaux les élus de toutes mouvances sur la situation de précarité que connaissent, aujourd’hui, des nombreuses familles corses.



Photo illustration
Photo illustration
Il a troqué peintures, couteaux et toiles pour le « verbe ». Un verbe haut comme on dit dans le jargon mais pour la bonne cause. Avec le franc-parler qu’on lui connaît et aussi une grande émotivité, Pierre-Paul Marchini s’est exprimé ce lundi sur sa page Facebook, dénonçant la situation d’une mère de famille et de son fils sans logement à compter du 31 août : « Ce n’est pas un cas personnel qu’il convient de mettre en exergue - clame-t-il sur un ton colérique - mais la situation de tellement de familles corses qui ne parviennent plus à se loger. »
De fait, le post a eu un impact énorme sur la toile avec des centaines de vues et plus de 400 partages.
Mais du côté des édiles on n’a guère tardé à réagir.
« La souffrance appelle une réponse des politiques, - précise David Frau, vice-président de la CAPA en charge de l'action sociale - il n’est jamais bon d’étaler les situations sur les réseaux sociaux, cela provoque des remous et ouvre la porte à bien des hypothèses. Concrètement, c’est plus complexe qu’il n’y paraît. Et si Mr Marchini m’avait contacté, nous aurions étudié normalement ce dossier comme tant d’autres. »

Et si, à ce jour, une solution a, semble-t-il, été trouvée pour la mère et son fils dans l’attente de l’obtention d’une HLM, c’est un ras-le- bol général qu’évoque Pierre-Paul Marchini. D’autant qu’il a reçu de nombreux appels de personnes en difficulté : « La crise sanitaire a bon dos, peste-t-il, elle permet de faire oublier bien d’autres problèmes parmi lesquels la santé et la précarité... »
 
« On n’attribue pas des logements au hasard ou au bon vouloir de certains, - réplique l’élu ajaccien - il y a un cadre réglementaire et personne, quel qu’il soit, n’y échappe. Sachant que la politique régionale du logement est une compétence qui relève de la CdC. Nous sommes, pour notre part, très attentifs à tous les dossiers. Le seul droit au logement opposable est dicté par La Préfecture. Les logements sociaux sont attribués en fonction des revenus, certains logements sont adaptés, d’autres pas. Les PLAI, à vocation très sociale nécessitent certains critères que tous n’ont pas. En outre, nous avons peu de logements de ce type sur Ajaccio. Nous avons de nombreuses demandes en T2 et T3 (environ 1500) mais 10 fois plus de T3 que de T2 et 10 fois plus de logements attribués. »


Pour Pierre-Paul Marchini, la situation reste très complexe : « Nous avons 5000 arrivants chaque année, dans l’île, certains ont accès à des logements plus facilement que les jeunes corses. Les loyers sont très (trop?) chers, inabordables pour certaines bourses. S’il on continue de la sorte, nous serons obligé de quitter la Corse d’ici vingt ans... »
La situation de la mère de famille devrait, sous peu, être résolue. Pour le reste, en revanche, l’évolution des flux démographiques de l’île (croissance de 1,1 % par an) nécessite, en effet, une réflexion de fond.
 
















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047