Corse Net Infos - Pure player corse


A Bastia, un "drive" pour sécuriser le dépistage du Covid-19


Livia Santana le Vendredi 10 Avril 2020 à 15:19

Destiné à limiter les contaminations lors d'un test au Covid-19, le système "drive" a été mis en place cette semaine par le laboratoire Vialle de Bastia sur son site de Furiani. Si le dépistage était réservé jusque-là aux soignants et aux malades, le gouvernement a décidé cette semaine d'intensifier les tests. Qui peut en bénéficier ?



Un barnum est planté depuis ce 9 avril sur le parking du laboratoire Vialle à Furiani. Les patients s’y rendent sur rendez-vous - et sur prescription - à intervalle de dix minutes. Ils ne sortent pas de leur voiture tandis qu’un biologiste, ou une infirmière, vient à eux pour effectuer un test de depistage au Covid-19. Après avoir vérifié l’identité du patient, le praticien effectue un test PRC ("polymerase chain reaction").
L’opération ne dure que quelques secondes et  consiste en un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l'aide d'un petit écouvillon (goupillon) inséré dans le nez  et le résultat est disponible sous 24 heures.
Mais attention. Pas tou tle monde ne peut s'y rendre .

Des tests uniquement réalisés sur prescription médicale 

Ce n'est pas parce que l'on présente des symptômes semblables à ceux provoqués par le coronavirus que l'on va pouvoir bénéficier d'un test diagnostic. À ce stade 3  de l'épidémie, le test PCR est réservé aux patients présentant une symptomatologie respiratoire hospitalisés en réanimation, aux patients avec des symptômes évocateurs de Covid-19 hospitalisés, et depuis le 7 avril, aux résidents et professionnels travaillant dans les Ehpad et établissements médico-sociaux.

Il ne faut en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie, mais les appeler au préalable, et seulement si l'on une prescription médicale, fournie par un médecin traitant ou un centre maison Covid-19. 

Ce jeudi 9 avril, le drive a été limité à 30 personnes pour tester le dispositif. Au vu du bon fonctionnement, Jean-Michel Vialle déclare : "nous sommes à même d'augmenter la cadence et les établissements de soins peuvent également nous transmettre les tests que leur personnel réalise en interne s'il y a des cas suspects."

 

L'ouverture du gouvernement aux labos de villes

Ce lundi 6 avril, Olivier Veran, ministre des Solidarités et de la Santé annonçait la mise en place en France d'une "vaste campagne de dépistage"  autorisant les laboratoires de villes à tester massivement le personnel soignant ainsi que les résidents des maisons de retraite. 

A Bastia, avant ce 6 avril, n'étaient autorisés à effectuer des tests que les laboratoires des hôpitaux et ceux de l'Université de Corse. Pour Jean-Michel Vialle : " l'agrément des laboratoires de villes joue un rôle majeur pour confirmer ou non les cas suspects".

Le laboratoire dispose actuellement d'un stock de 1 800 tests PRC. Le drive mis en place ce lundi 9 avril pourra accueillir jusqu'à 200 patients par jour. Chiffre qui pourrait augmenter sur demande, comme l'explique Jean-Michel Vialle : "Si un cas revenait positif  nous pourrons tester tous les patients et soignants d'un établissement de soins." 

Les laboratoires Vialle habilités aux test sérologiques

Depuis le 6 avril, les laboratoires Vialle effectuent des tests sérologiques permettant de déceler, grâce à une prise de sang, des anti-corps développés contre le virus. Ceux-ci ont été produits si le patient est contaminé ou s'il a déjà été malade du Coronavirus. Le test peut s'effectuer une fois que les symptômes sont présents depuis au moins 5 jours, sinon impossible de déceler le virus. Un deuxième test doit être effectué à 10-15 jours d'intervalle pour une interprétation pertinente des résultats.

Ces tests étaient réservés cette semaine au personnel soignants des Ehpad et autres secteurs sensibles puisqu'ils s'occupent des personnes fragiles. A partir de la semaine prochaine, toute personne munie d'une prescription médicale pourra en bénéficier. "Nous avons communiqué via le conseil de l'Ordre pour informer nos confrères des indications préférentielles mais c'est à eux que revient la décision en fonction de chaque cas."

Une généralisation massive des tests permettrait d'améliorer la prise en charge des sujets positifs et d'éviter la contamination de l'entourage. Dans l'avenir, lorsque le pic de l'épidémie aura été dépassé, la réalisation de tests sérologiques à grande échelle sera probablement importante pour organiser le déconfinement.", conclut le médecin biologiste.
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047