Corse Net Infos - Pure player corse

500 Corses sont victimes tous les ans d'un AVC : Une journée pour informer et sensibiliser


Rédigé par Laurina PADOVANI le Samedi 28 Octobre 2017 à 10:05 | Modifié le Samedi 28 Octobre 2017 - 10:36


La journée mondiale de lutte contre l’AVC se déroule dimanche 29 octobre. Une journée d’information et de sensibilisation du public sur cette pathologie qui touche 150 000 personnes en France chaque année.


500 Corses sont victimes tous les ans d'un AVC : Une journée pour informer et sensibiliser
L’accident vasculaire cérébral (AVC) appelé également «attaque» survient lorsque le sang ne circule plus dans ou vers le cerveau. Les symptômes observés sont une paralysie du bras ou au niveau du visage, une difficulté à parler avec des troubles de l’équilibre de la vision et des maux de tête.
Les principaux facteurs d’AVC sont notamment l’hypertension artérielle, le diabète, le stress ou encore le tabac. 500 personnes sont touchées chaque année en Corse.
A la suite d'un AVC, un tiers des patients  garde des séquelles avec pour certains une perte de leur autonomie. Cette pathologie représente la première cause nationale de handicap.
Grâce à une prise en charge rapide, ces séquelles peuvent être réduites et le taux de mortalité diminué de 30%.



C’est pourquoi dans le cadre du Plan Régional de Santé (PRS) de Corse et du plan national AVC, une filière AVC  a été mise en place. Elle aide à prendre en charge les patients plus rapidement, les orienter vers des soins multidisciplinaires adaptés et les accompagner vers une réinsertion à domicile.


Deux unités neuro-vasculaires (UNIV) ont été ouvertes à Ajaccio et Bastia  et accueillent les patients 24 h sur 24 et 7j/7. L’UNV du centre hospitalier d’Ajaccio a ouvert en 2014. Elle compte 12 lits dont 3 sont réservés au soins intensifs.
L’équipe est composée de trois médecins, 2 infirmières, 2 aides soignantes, d’ASH, d’un kinésithérapeute et d’une orthophoniste. Le Docteur Christine Manzac-Couderq  est la responsable de l’UNV.

 

- Comment se passe la prise en charge d’un patient atteint d’un AVC?
- Tout d’abord, le patient doit passer par les urgences pour faire un IRM. S’il s’agit d’un AVC ischémique comme dans 85 % des cas, le patient peut être soigné par thrombolyse, c’est à dire une dissolution du caillot. Ce traitement permet de diminuer considérablement les risques de séquelles.  Mais cette intervention ne peut être effectuée que 4h30 maximum après le déclenchement de l’AVC. D’où la nécessité d’une prise en charge rapide.

 

- Est ce que les gens ont conscience de l’importance de cette urgence?
- Oui, de plus en plus. Même s’il ne représente que 6 à 10 %, les traitements par thrombolyse ont augmenté : 12 thrombolyses en 2015 contre 25 en 2017. Cela veut dire que l’information auprès du public passe. La reconnaissance des symptômes est mieux connue et surtout l’importance d’appeler le 15 en urgence dès les premiers signes. Car c’est une véritable course contre la montre.

 

- Quelles sont les suites?
- Elles peuvent aller d’aucune séquelle jusqu’à de lourds handicaps. Les patients peuvent avoir des pertes de la mémoire ou des troubles moteurs et neuropsychologue plus ou moins importants.

 

- Comment prévenir un AVC ou une récidive ?-
- Il faut arrêter la consommation de tabac, faire attention à son cholestérol, prendre un traitement anticoagulant, avoir une bonne hygiène de vie et pratiquer de l’exercice physique.
Ce qui est important c’est connaitre l’AIT (accident ischémique transitoire) qui est un syndrome de menace d’AVC . Même si les troubles ne durent que quelques secondes, ils ne doivent pas être pris à la légère. Le traitement des AIT permet d’éviter 80 % des AVC.

---

Pour éviter l’exclusion ou l’isolement des personnes atteintes d’AVC, des Groupes d’Entraide Mutuelles(GEM) ont été mis en place.

En Corse, dans les villes d’Ajaccio et Bastia  le GEM U SCONTRU Parrainée par l’IRIPS Corse, Institut Régional du travail social, la structure fonctionne avec une subvention de l'Agence régionale de santé (ARS).

Renseignements auprès du Groupe d'entraide mutuelle U Scontru, gemcorsica@gmail.com Tel. : 07 85 05 03 08 (Ajaccio), 04 95 54 10 23 (Bastia) ou sur le site www.gemcorsica.com

 





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 18:44 Un partenariat entre le FIPHFP et la Ville d'Ajaccio

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Projet régional de #santé : L’Exécutif invite l’ARS à revoir la copie et annonce les Assises de la Santé… https://t.co/OuU6k6eWAH
Vendredi 21 Septembre - 22:01
Corse Net Infos : Projet régional de santé : L’Exécutif invite l’ARS à revoir la copie et annonce les Assises de la Santé… https://t.co/wvrG2VVLbE
Vendredi 21 Septembre - 21:59
Corse Net Infos : A la découverte de la Corse : Les patrons et dirigeants du tourisme accueillis par « Voyages Linea »… https://t.co/MPcg0Ct6MX
Vendredi 21 Septembre - 19:39
Corse Net Infos : Chambre des Territoires : Réunion mardi à Bastia https://t.co/bFotcsxI7n
Vendredi 21 Septembre - 19:29



Newsletter






Galerie