Corse Net Infos - Pure player corse



Sans abri à Bastia : « On a notre façon de vivre »


Crystal Penniello le Mercredi 5 Février 2020 à 16:44

Près de la Société Générale de Bastia, Fred, 47 ans, est assis par terre faisant la manche. Avec le sourire aux lèvres et un bonjour pour chaque passant, il a choisi de vivre en Corse. Parti du continent il y a 8 ans, il cherche à assouvir sa soif de liberté.



Sans abri à Bastia : « On a notre façon de vivre »
C’est un départ du continent précipité mais décidé. Fred s’installe en Corse, sans logement mais avec toute connaissance de cause. Il raconte son histoire différente de toute personne avec une joie de vie que l’on ressent dans sa voix. Ce qui a su l’attirer sur île de beauté, c’est le climat, la mer et la montagne. Mais surtout les gens et leur sympathie. Il ne peut s’empêcher de dire bonjour ou de rire avec les gens : « La politesse est la plus belle des noblesses. »
Les passants le remercient d’être présent et d’égayer leur journée. Sans une parole, les gens lui sourient et sont agréables. Grâce à son manteau rouge, il est vu et reconnu plus facilement par les bastiais. 
 
Derrière lui, il laisse 30 ans de menuiserie et ses nombreux diplômes pour vivre une nouvelle vie. Mais il reste raccroché à sa famille et surtout à son fils. Fred va de moins en moins sur le continent depuis qu’on lui a volé ses papiers, les aller-retour, ça devient compliqué.
 
Les mois hivernaux sont difficiles pour lui, comme pour les trop nombreux sans abris, car les jours sont courts et le nuits trop longues. Il précise qu’il n’a jamais aimé cela même avec un toit sur la tête. Les gens lui tendent la main et lui donnent des couvertures pour se protéger du froid.
Pour se nourrir c'est aussi compliqué. Les passant lui donnent des aliments mais le plus souvent il va au resto solidaire du Sacré Coeur situé vers la bibliothèque où il peur manger pour un euro.
 
Il n’apprécie pas les foyers, les contraintes sont trop présentes. Une heure est indiquée pour les entrées et les sorties. « Les femmes sont pire que les hommes. » nous dit Myriam, 57 ans, elle aussi sans fixe demeure. C’est son amie, très douce dans ses paroles. Elle explique que les foyers sont rudes surtout pour les femmes. « Tout ce qui n’est pas bon, vous êtes sur de le trouver. » 
Contrairement à Fred qui vit dans un camion, sur un terrain à Bastia pas loin du centre, elle a choisi "le confort" du foyer.
Fred n'est pas le seul à Bastia à vivre dans cette situation, sur le terrain, où il est garé son camion, d'autres personnes y vivent. Ils s’entraident et prennent soin de leur habitat. « On a notre façon de vivre. »
Son bonnet multicolore et sa bonne humeur montrent un rythme de vie qui lui convient. "Je suis heureux comme ça". Il le déclare lui-même « Je suis tout l’inverse d’un homme malheureux. » 

 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047