Corse Net Infos - Pure player corse


Première circonscription de Corse-du-Sud : La satisfaction de la droite et du RN, les espoirs et les regrets nationalistes


Julia Sereni le Lundi 13 Juin 2022 à 21:03

Dans la première circonscription de Corse-du-Sud, le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, arrive largement en tête de ce premier tour avec 33,70% des voix. Mais le candidat de Femu A Corsica Romain Colonna, deuxième avec 17,48%, compte bien sur les reports de voix nationalistes pour l’emporter. Quant à Nataly Antona, elle confirme l’ancrage du Rassemblement National dans la circonscription, en réalisant 12,69% des voix.



Photo Michel Luccioni.
Photo Michel Luccioni.

Laurent Marcangeli : « Une grande gratitude et une grande satisfaction »

« Une grande gratitude et une grande satisfaction ». Laurent Marcangeli a réagi ce dimanche 12 juin à l’annonce de son score au premier tour des élections législatives. 33,70%, un résultat « particulièrement important » pour le maire d’Ajaccio, dans un contexte d’abstention « très prononcée » qui atteint 53,74%. « On parlait de victoires au premier tour pour Monsieur Castellani, Monsieur Acquaviva, Monsieur Colombani. Aujourd’hui, nous sommes tous à 33 ou 34% des voix, grand maximum, donc il ne faut jamais insulter l’avenir et insulter les électeurs », lance-t-il. 
 
Laurent Marcangeli dit attendre « avec impatience » le débat de second tour où il sera confronté au candidat de Femu A Corsica, Romain Colonna, arrivé deuxième. « Je veux que la Corse avance et que la France gagne, c’est ce qui me différencie de mon adversaire de second tour, qui est dans une option corso-corse », tacle-t-il.

Romain Colonna : « C’est la première fois qu’un nationaliste atteint le second tour dans cette circonscription »

Son adversaire fait part, lui aussi, de sa « très grande satisfaction », suite aux 17.48 % obtenus lors de ce premier tour. « C’est la première fois qu’un nationaliste atteint le second tour dans cette circonscription », se réjouit Romain Colonna. « Je suis très heureux aussi, parce que les voix nationalistes sont en nette progression, plus de 2 000 voix par rapport à la précédente élection, tandis que Laurent Marcangeli ne progresse pas par rapport aux voix de Jean-Jacques Ferrara », précise-t-il. 
 
Si l’avance du maire d’Ajaccio peut sembler décisive, le candidat de Femu A Corsica.veut croire à une possibilité de victoire pour les nationalistes. « L’avance peut sembler importante ,mais il était le seul candidat de son courant politique. Si on prend les voix de Jean-Paul Carrolaggi, Michel Mozziconacci et moi-même, à nous trois, nous sommes devant », comptabilise-t-il.

Pour le second tour, Romain Colonna estime donc que « le jeu reste ouvert ». Encore faut-il réussir à rassembler une famille divisée au premier tour. « Il convient à présent de réunir toute la famille nationaliste. Depuis la présentation de ma candidature, j’ai dit que je n’avais qu’un seul adversaire, c’est Laurent Marcangeli et le projet de la majorité présidentielle qu’il soutient. Je reste sur cette ligne et je m’adresse à tout le monde », assure-t-il.

Jean-Paul Carrolaggi : « Je voterai à titre personnel pour Romain Colonna »

À tout le monde, mais surtout aux électeurs de Jean-Paul Carrolaggi. Arrivé quatrième avec 12,69% des suffrages, à une voix près derrière Nataly Antona du Rassemblement National, le candidat nationaliste, soutenu notamment par le PNC, Corsica Libera, et même une partie de Femu et de Core in Fronte, se dit « forcément déçu », puisqu’il espérait atteindre le second tour. Dimanche prochain, il annonce voter « à titre personnel » pour Romain Colonna. « Maintenant, c’est à lui à expliquer aux personnes qui ont voté pour moi pourquoi il faudrait voter pour Femu A Corsica qui a décidé de faire cavalier seul à la Collectivité. Ce sera son challenge pour le second tour ».

Nataly Antona : « Je suis plutôt satisfaite des résultats, cela montre que le RN s’enracine sur l'île »

Arrivée troisième, Nataly Antona confirme l’ancrage du Rassemblement National dans la circonscription d’Ajaccio. « Je suis plutôt satisfaite de mon résultat et de celui des quatre candidats du parti en Corse, cela montre que le RN s’enracine sur l'île », se félicite-t-elle. Pourtant, aucun d’entre eux ne se qualifie pour le second tour. « Il y a toujours une petite déception parce que nous avons un projet à proposer pour la Corse, mais c’est le jeu de la démocratie. Nous continuerons à aller sur le terrain », affirme-t-elle. Les quatre candidats corses du RN donneront une conférence de presse ce mercredi 15 juin afin de livrer leur position pour le second tour.

Cinquième avec 9,27% des voix, Michel Mozziconacci n’a, pour l’heure, pas souhaité s’exprimer.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047