Corse Net Infos - Pure player corse

"Nous allons perdre du monde !" : l'obligation du pass sanitaire pour les bars et restaurants inquiète les professionnels du Valinco


Michela Mondoloni le Mercredi 14 Juillet 2021 à 16:31

L'obligation du pass sanitaire dans les bars et restaurants, annoncée par Emmanuel Macron lundi soir, entre en vigueur le 1er août. Une nouvelle qui ne convient pas aux restaurateurs corses et qui divise les clients.
Comment ont-ils réagit face à cette énième contrainte ?
Petit tour d'horizon



Photo illustration Michela Mondoloni
Photo illustration Michela Mondoloni
Entre baisse de fréquentation et gestion logistique, la mise en place du pass sanitaire inquiète les professionnels de la restauration. En effet, à partir du 1er aout, les clients devront présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures ou un certificat de vaccination (complet) pour pouvoir s'asseoir à la table (même en terrasse) d'un restaurant ou d'un bar. Avec la mise en place de cette nouvelle mesure sanitaire ce sont une multitude de problématiques et de questions que les patrons des établissements devront affronter.

« Comment va-t-on gérer cela ?  Ce sera ingérable. -  s'inquiète Marie, gérante de la Crique à Ulmetu -  Il faudra mettre en place un système de contrôle à l’entrée et il y aura forcément pas mal de gens refusés. Nous ne savons pas encore comment tout cela va se dérouler. »  L’organisation compliquée mais aussi le manque d’informations préoccupent aussi Jean Baptiste, gérant du No Stress à Prupià : « Pour un secteur connaissant déjà une pénurie de main d’œuvre sans précédent, il est très compliqué d’imaginer disposer d’un personnel qui sera chargé de contrôler le pass sanitaire des clients devant le restaurant. De plus, nous n’avons aucune information sur les équipements pour scanner les QR codes par exemple. Nous ne savons pas comment faire. Ce sera très difficile à gérer pour l’ensemble des établissements. » 

« La baisse de fréquentation est prévisible - craigne Caroline, responsable du San Larenzu à Auddè - On entend beaucoup de choses sur les effets secondaires du vaccin. Les gens ne vont pas le faire dans l’intégralité ni le test car il devient payant. Nous allons perdre du monde ! Certains préfèreront ne pas sortir du tout. » 


Du côté des clients vaccinés, les avis sont partagés 
« Etant vaccinée j’en ai juste marre de la Covid-19 et j’ai envie de retrouver les restaurants sans contrainte mais il faut aussi laisser le choix aux gens. Cette obligation va à l’encontre de la démocratie. De plus, rendre les tests payants afin de pousser les gens réticents à la vaccination ce n’est pas bien ! » clame Roxanne, étudiante cortenaise.

« Je ne le ferai pas. Il en est hors de question. Tout ceci est fait exprès pour que la population se vaccine. On ne doit pas obliger les gens à cela. Moi je suis contre donc s’il faut renoncer aux sorties je renoncerais ! » - témoigne Pierre, entrepreneur à Vighjaneddu.

D’autres, mécontents se résignent tout de même à le faire, afin de ne pas perdre la liberté retrouvée : « Je vais le faire car nous sommes désormais obligés. Je n’ai pas envie de me priver de sorties. Mais je suis réticente, je n’ai pas encore totalement confiance en ce vaccin. Mais comment faire ? » s’inquiète Marie, commerciale à Prupià.

Cette mesure, prévue pour stopper la propagation du virus, n’a pas fini diviser la population.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047