Corse Net Infos - Pure player corse


Municipales 2020 : À Bastia, la droite se fracture un peu plus


La rédaction le Mardi 1 Octobre 2019 à 07:55

Apres l’annonce officielle de la candidature de Jean-Martin Mondoloni aux municipales de Bastia et suite à l’annonce du soutien donné par la commission nationale d’investiture LR, Anthony Pouillault, conseiller national des républicains de Haute Corse, rejoint la liste de Stéphanie Grimaldi soutenu par des adhérents et des militants bastiais. Dans un communiqué il dénonce un déni de démocratie, de la part de François-Xavier Ceccoli, le président de la fédération, qui n’aurait pas, selon lui, sollicité les avis de tous les adhérents.



Municipales 2020 : À Bastia, la droite se fracture un peu plus

Les élections municipales des grandes villes de Corse démarrent avec la déclaration de bon nombre de candidats.
A Bastia, la droite, qui n’a pas eu la faveur des électeurs depuis de nombreuses années, semble déjà divisée sur la ligne de départ.
D’une part, Stéphanie Grimaldi, candidature assumée depuis un an, de l’autre, Jean-Martin Mondoloni, ayant reçu le soutien de la commission nationale des Républicains. Le leader de Pè l’Avvene semble s’être rapproché de l’appareil de droite LR via François-Xavier Ceccoli, Président de la fédération de la Haute Corse, qui lui apporte son soutien. Les deux hommes, pourtant opposés et sur deux listes différentes aux dernières territoriales, ont officialisé leur union politique dans un communiqué il y a quelques jours.
Cependant, cette alliance ne fait pas l’unanimité dans les rangs républicains en Corse. Anthony Pouillault, conseiller national des LR de Haute Corse et bastiais ne l’entend pas cette oreille comme plusieurs adhérents selon lui qui n’ont pas été consultés. 

 

« En premier lieu j’ai été surpris et déçu que l’ensemble des militants et particulièrement ceux du pays bastiais n’aient pas été consultés, puisque, seuls seize adhérents proches de M. Ceccoli ont participé au dernier comité départemental. Cela constitue un déni de démocratie. Ensuite, il ne faut pas perdre de vue les enjeux de candidature sur une élection locale. Il me paraît évident qu’il est essentiel de soutenir la candidature de Stéphanie Grimaldi qui vit depuis cinquante ans chez nous. Elle a eu à cœur d’assumer la fonction de Maire de son village d’origine, La Porta, pendant 18 ans. Aujourd’hui, elle souhaite apporter son expérience mais aussi ses compétences au service des bastiais. Au-delà de la légitimité, c’est d’ailleurs, cette vision innovante, que je soutiens, qui vise à mettre les compétences en avant afin de faire rayonner Bastia.
Si je rejoins Stéphanie Grimaldi, c’est parce que c’est une liste éthique, des valeurs et compétences.

Pour ma part, je suis commercial indépendant et je travaille pour de nombreuses entreprises insulaires dont beaucoup évidemment sur le pays bastiais. Je connais donc les problématiques du terrain. Ensuite, je suis très investi dans le monde associatif sportif je suis notamment secrétaire général d’un club et je travaille, entre autres sur des projets avec un ancien pro du SCB. Je souhaite donc m’investir sur cette liste en apportant ma contribution sur le volet économique supervisé par Sébastien Ristori mais aussi et surtout sur un programme de développement sportif. 

Pour finir, j’ai été surpris que M. Mondoloni demande le soutien d’un parti national qu’il dénigrait dans les médias il y a encore peu de temps et qu’il choisisse un jour de session à l’Assemblée de Corse pour en faire état au lieu de se consacrer à sa fonction de conseiller territorial et tout cela au lendemain du décès du Président Chirac. Au-delà de la période de deuil national que les LR et ceux qui en demandent le soutien auraient dû respecter, il est bien dommage, que l’ensemble des militants et notamment les bastiais n’aient pas été consultés pour demander un soutien que beaucoup estiment illégitime à plusieurs titres. Des élections locales doivent être gérer avec proximité et écoute. Et malgré la décision de Paris, la réalité est que les adhérents de la droite bastiaise soutiennent en grand nombre la liste que je rallie. Nous sommes également pour un apaisement et une démarche d’union, dès lors qu’elle respecte le principe démocratique et légitime sur un territoire. Pour nous, à partir du moment où les militants soutiennent une candidate bastiaise déjà déclarée, nous estimons que la division n’est pas de notre fait mais de celui de M. Mondoloni, qui n’est absolument pas encarté LR, lequel, rappelons-le était déjà coutumier du fait puisqu’il s’était opposé à Stéphanie Grimaldi, ancienne présidente LR de Haute Corse aux dernières législatives. Depuis sa récente nomination en tant que proviseur, il vient à peine de s’installer à Bastia et ne connaît ni sa population, ni les problématiques de la ville.  Nous sommes, pour notre part, toujours ouverts au dialogue avec la famille libérale dans son ensemble et toutes les personnes qui souhaitent apporter leurs compétences au service du développement de notre ville de Bastia qui en a grandement besoin et qui le mérite ».


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047