Corse Net Infos - Pure player corse



Le naturisme, vent de liberté sur la Plaine orientale


Livia Santana le Lundi 29 Août 2022 à 19:49

Tous les ans ils sont plusieurs milliers dans les campings naturistes de l’île à avoir adopté ou à s’essayer au plaisir d’être nu. CNI est allé à Bravone, à la rencontre de ces vacanciers pour qui liberté rime avec nudité.



Chaque année, le naturisme attire environ 10% de personnes en plus
Chaque année, le naturisme attire environ 10% de personnes en plus
Dans le camping Riva Bella, Angélique, 64 ans, promène son golden retriever beige, nue. Son seul apparat, une barrette à fleurs coiffées dans son chignon. « Ce n’est pas parce qu’on est nu qu’on ne peut pas être féminine », plaisante la vacancière venue de Tour. Cela fait deux ans qu’Angélique a sauté le pas et se rend pendant l’été plusieurs semaines en Corse pour faire du naturisme. La crise sanitaire a été l’élément déclencheur. « Après le Covid, j’ai ressenti un besoin de me rapprocher de la nature. Être nue c’est devenu une thérapie », explique la Tourangelle qui a connu le camping Riva Bella grâce à des amis habitués de l’endroit. 

Comme Angélique, de nombreux Français se sont mis au naturisme après la période Covid. « On a vu arriver de nouvelles têtes depuis deux ans », assure Marie-Claire Gaddoni, propriétaire de l’établissement quatre étoiles. Selon des estimations de la Fédération française de naturisme datant d'avril 2020, l'Hexagone compte 4,7 millions de pratiquants réguliers (dont 2,1 millions de Français et 2,6 millions d'étrangers) chaque année. Dans ce même sondage, 4% de Français soit 2,7 millions assuraient avoir déjà passé des vacances naturistes. 

Cet engouement autour de la pratique, Francè Venturini, propriétaire depuis 4 ans de Corsica Natura, un camping et un village de vacances naturiste à Bravone, l’explique par « un besoin de liberté » et estime que « c’est dans l’air du temps ». 
C’est d’ailleurs ce que revendiquent Amélie et Alexandra, deux amies allemandes de 20 ans à Bravone pour 3 semaines. La première est une habituée du camping naturiste puisqu’elle vient depuis ses trois ans avec sa famille. La seconde découvre le naturisme pour la première fois cette année. « Le premier jour c’était un peu bizarre, mais je me suis rapidement habituée et maintenant j’aime vraiment ça », raconte Alexandra. Comme les deux Allemandes, les jeunes sont de plus en plus nombreux à venir dans les campings naturistes. C’est ce que remarque Marie-Claire Gaddoni : « La clientèle a tendance à vraiment se rajeunir », assure-t-elle. D’ailleurs, en 2016, près de 43% des vacanciers naturistes avaient moins de 30 ans selon une enquête menée auprès des principaux centres de vacances.

L’origine du naturisme en Corse

A Riva Bella, le naturisme c'est une histoire de famille
A Riva Bella, le naturisme c'est une histoire de famille
Sur les 106 établissements recevant des vacanciers naturistes en France, le seul périmètre de Bravone et ses alentours, accueille 8 campings naturistes. Alors comment cette région s’est imposée comme le repère des naturistes ? L’histoire débute dans les années 60 avec un Allemand, le docteur Hoffman qui, après être tombé amoureux du coin, ouvre « Corsicana », le premier camping naturiste de la plaine orientale. Très vite, l’attrait des vacanciers pour cette pratique pousse les autres camps de vacances à proximité, à en faire de même. C’est comme ceci que le camping Riva Bella, qui était à son ouverture en 1962, non naturiste, s’est converti en 1965. « Au départ, il y avait beaucoup d’Allemands puis la clientèle française, italienne est arrivée »explique Marie-Claire Gaddoni pour qui Riva Bella est une histoire de famille. À présent, la clientèle des campings naturistes de la plaine orientale se compose principalement de Français, d’Allemands et d’Italiens. « C’est une clientèle familiale qui aime la Corse, qui aime la nature et qui est très fidèle. Nous avons souvent les trois générations qui arrivent en même temps », explique Francè Venturini qui tient à écarter les clichés qui entourent la pratique même si lui ne s’y est pas encore mis. « Dans notre vision héritée de la culture judéo-chrétienne, la nudité a une connotation sexuelle. Chez les naturistes, c’est beaucoup plus sain. Quand on est nu, il n’y a, par exemple, plus de différenciation sociale, seul l’être humain compte », poursuit le propriétaire de Corsica Natura. Depuis quelques années, les professionnels du naturisme voient également arriver de nouveaux adeptes : les Tchèques, Polonais, Néerlandais, Suisses et même, quelques Américains. Et ils ne comptent pas s’arrêter là. « Nous travaillons avec des tour-opérateurspour diversifier la clientèle, car nous sommes dans un secteur de niche », lance Francè Venturini. 
En 2015, dans un sondage de l’Ifop pour Atout France,11 millions de Français se disaient prêts à tenter le naturisme.

Francè Venturini a repris Corsica Natura il y a 4 ans
Francè Venturini a repris Corsica Natura il y a 4 ans

Les précisions de la famille Filippi

A propos de l'article publié le 29 août 2022 "Le naturisme, vent de liberté sur la Plaine orientale", la famille Filippi souhaite apporter des précisions. 

M. Filippi François et M. Filippi Jean-Paul, fils de M. Filippi Antoine-Benoît, ancien maire de Cervione, sont propriétaires du village de vacances Corsica Natura, son terrain et ses structures.

L'exploitation du fonds de commerce est réalisée par la société Corsica Natura. Cette société dont M. Venturini Francè détient les parts est locataire.














L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022