Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Le golfe de Porto-Vecchio libéré de 25 épaves


le Mardi 20 Juin 2023 à 20:31

Afin de préserver la biodiversité de son golfe et d'y sécuriser la navigation, la ville a diligenté l'enlèvement des épaves abandonnées depuis de nombreuses années. L'opération d'un coût de 315 000 euros, pour laquelle la commune a pu bénéficier d'une aide de l'État à hauteur de 80%, s'est achevée ce mardi



La ville de Porto-Vecchio s'a diligenté une opération d'enlèvement d'épaves abandonnées dans son golfe depuis de nombreuses années (Photo : cità di Portivechju)
La ville de Porto-Vecchio s'a diligenté une opération d'enlèvement d'épaves abandonnées dans son golfe depuis de nombreuses années (Photo : cità di Portivechju)
Depuis une vingtaine d’années, elles constituaient autant de verrues dans le golfe de Porto-Vecchio. Abandonnées par des propriétaires peu scrupuleux de leur devenir, de nombreuses épaves gisaient dans des lieux allant de l’embouchure du Stabiacciu jusqu’à Golfo di Sogno, constituant à la fois une pollution visuelle, environnementale, et également un danger pour la navigation. 
 
Consciente de ce problème, dans le cadre de sa politique en faveur de l’environnement, la ville a souhaité lancer une campagne d’enlèvement de ces épaves il y a deux ans et demi, afin de préserver la biodiversité de ce site classé Natura 2000, et de sécuriser la navigation dans le golfe. Une opération au long cours qui vient de trouver sa concrétisation.
 
« Cela a été assez long à mettre en place parce qu’avant de penser à l’enlèvement des épaves, il y a toute une procédure administrative pour rechercher leurs propriétaires », explique Nathalie Apostolatos, adjointe municipale au patrimoine et à l’environnement. Dans ce droit fil, de façon coordonnée avec les services de l’État, via la Direction de la Mer et du Littoral de Corse, la ville a lancé une procédure de mise en demeure d’enlèvement. « Une enquête publique avec un affichage a eu lieu à la capitainerie afin de déterminer si ces épaves n’avaient pas encore des propriétaires qui auraient pu prendre en charge l’enlèvement, mais malheureusement, cela n’a pas été le cas », précise l’élue. 

Une opération lourde qui a permis le relevage de 25 épaves

Les opérations d'enlèvement des épaves se sont achevées ce mardi, en présence du maire et de son adjointe à l'environnement (Photo : cità di Portivechju)
Les opérations d'enlèvement des épaves se sont achevées ce mardi, en présence du maire et de son adjointe à l'environnement (Photo : cità di Portivechju)
De facto, la commune a donc décidé d’entreprendre elle-même l’enlèvement et le traitement de 23 épaves identifiées dans le golfe. Une opération lourde au budget total de 315 000 euros pour laquelle Porto-Vecchio a candidaté à l’appel à projet lancé par le secrétariat d’État chargé de la mer dans le cadre du fonds d’intervention maritime. « Nous avons reçu un écho favorable de l’État et avons pu récupérer un financement à 80% des services de l’État », indique Nathalie Apostolatos. 
 
Lancée le 15 juin pour une durée de 5 jours, la campagne d’enlèvement des épaves s’est achevée ce mardi. L’occasion pour l’adjointe en charge de l’environnement de venir constater l’avancée de l’opération, aux côtés du maire, Jean-Christophe Angelini, et de la cheffe du service économie bleue à la Direction de la Mer et du Littoral de Corse, Elise Dumesnil. « Nous avons ramassé la totalité des épaves qui avaient été référencées, ainsi que deux autre supplémentaires qui ont pu être localisées », se réjouit Nathalie Apostolatos en pointant que le relevage des épaves a été effectué par un groupement d’entreprises locales qui a permis à la ville « d’avoir une prise en charge à 100% de la sécurisation du site, au tractage des épaves et à leur enlèvement, jusqu’à leur traitement sur Ajaccio ».

Une démarche volontariste

« C’est une démarche très forte et volontaire que nous avons voulu mener au travers cette première campagne d’enlèvement des épaves. Elle rentre dans une politique globale que nous avons mis en place depuis quelques années et qui s’accompagne d’un certain nombre d’actions comme le fait de récupérer la co-présidence du site Natura 2000, de créer une cellule environnement et développement durable dans nos effectifs, ou encore de travailler sur les circuits courts sur la commune. Nous avons mis en place une police de l’environnement qui a également pour objectif de sensibiliser et de verbaliser s’il y a des infractions », relève encore l’élue en concluant : « Nous profiterons aussi de cette campagne d’enlèvement de la totalité des épaves pour sensibiliser les gens aux difficultés que représente leur traitement ».

En tout, ce sont 25 épaves qui ont pu être évacuées du golfe (Photo : cità di Portivechju)
En tout, ce sont 25 épaves qui ont pu être évacuées du golfe (Photo : cità di Portivechju)