Corse Net Infos - Pure player corse

Le Sporting et la ligue 2 à Furiani : "simu di ritornu"


le Samedi 24 Juillet 2021 à 19:20

Au bout de 4 ans de purgatoire, accentué par les effets de la crise sanitaire, Furiani a retrouvé son public. Toujours aussi bleu. Toujours aussi frondeur. Celui qui frémit. Qui saute. Hurle. Explose de joie. Ou gronde de colère. Mathieu Chabert l'évoquait lui-même à la fin de la partie : il a fallu un bon moment à ses joueurs avant qu'ils puissent se retrouver, eux qui jusque-là ont pratiquement joué dans la plus grande discrétion. "Simu di ritornu" ont clamé haut et fort les milliers de supporters bastiais après l'accession en Ligue 2 . Ce samedi en milieu d'après-midi au stade Armand-Cesari ils ont opéré un, vrai, retour gagnant que tout le monde a entendu et qui a fait chaud au cœur à tous ceux qui sont attachés à ce club...



Il y a longtemps que le rond-point de Furiani n'avait été aussi encombré un samedi après-midi.
La faute à qui ?
Au Sporting bien sûr, un Sporting qui va retrouver son public, celui qui même, s'il n'a plus eu l'heur d'apprécier depuis plusieurs mois, lui a permis avec la foi, dont il ne s'est jamais départi, de gravir tous les échelons jusqu'à la Ligue 2.

Pour ce retour à Furiani et de surcroît en ligue 2 à la faveur du premier match de cette première journée, fixé à une heure impossible, disputé par un temps lourd et sous un ciel gris, il n'était pas question pour tous ces supporters, qui rongent leur frein depuis près de 4 ans,  de ne pas célébrer cet évènement comme il convient.
Et ils l'ont fait. En chantant. En sautant. En applaudissant. En sifflant. En trépignant de bonheur. Ou bien alors de colère.

A la faveur de  ce retour en ligue 2 et dans le monde professionnel le Sporting n'a donc pas été seul.
Armand-Cesari s'est ,lui aussi, élevé à la heuteur de l'évènement.
Et nul parmi le public, qui s'est lui-même paré de bleu, n'a boudé son plaisir.
D'autant que sur le terrain, après une première mi-temps d'adaptation, les joueurs de Chabert se sont mis eux aussi au diapason en faisant jeu égal avec des Crocodiles Nîmois au bagage technique peut-être plus affirmé, mais qui ont encore des leçons de volonté à prendre de leurs adversaires du jour.

Oui le stade était bleu. Mais la tête, les jambes, le cœur et les tripes des joueurs bastiais étaient aussi bleus.
Le temps lourd et ciel gris ont eu beau se liguer : ils n'auront jamais réussi à altérer le "bleu" Sporting !























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047