Corse Net Infos - Pure player corse


Langue corse : bientôt des écoles d'enseignement associatif sous contrat


Livia Santana le Mardi 15 Septembre 2020 à 19:49

L'euro-député François Alfonsi et une délégation de 9 personnes se sont rendus durant trois jours au Pays basque pour s'inspirer de son modèle éducatif : l'enseignement associatif immersif de la langue basque. Des écoles sous contrat à l'image des établissements privés, pourraient voir le jour dès septembre 2021 à Bastia et Biguglia.




Images : Arritti
Images : Arritti
Et si des écoles associatives devenaient des établissements sous contrat ? C'est le souhait de l'euro-député François Alfonsi, fervent défenseur de la langue corse. Lors d'un déplacement de trois jours organisé par Arritti du 12 au 14 septembre, une délégation de professeurs, conseillers territoriaux et municipaux, ont pu rencontrer le président de la fédération Seaska, le programme d'enseignement associatif basque sur laquelle les élus corses veulent prendre exemple pour créer le leur. 
Au retour de son voyage en terres Iparralde, François Alfonsi est enthousiaste : " Durant notre visite nous avons pu constater à quel point ce système fonctionne bien. Les élèves de ces écoles ont souvent une très bonne réussite au Bac et ils maitrisent très bien le basque." 

Au Pays basque il existe aujourd'hui une quarantaine d'"Ikastola", des écoles pratiquant l'enseignement immersif en langue basque. Elles représentent 10% de l’effectif scolaire et vont de la maternelle au lycée. Toutes ces écoles sont gérées par des associations de parents d’élèves dans un but non lucratif.

 Depuis 1994, l'Etat a agréé ces formations au même statut que les écoles confessionnelles. Les enseignants sont donc rémunérés par l'Education Nationale. Les mairies prennent, elles, en charge les locaux ainsi que la partie restauration. La communauté d’agglomération du Pays Basque met elle aussi la main à la poche. Le reste des frais sont à la charge des parents qui peuvent les financer à travers des actions tel que des animations ou encore par la cotisation annuelle à l'association. 

Le sauvetage de la langue corse 

Avec la réforme Blanquer, les défenseurs de la langue corse ne voient pas d'autre solution que ces "Ikastola" pour faire perdurer la langue insulaire. "La création d'écoles d'enseignement associatif repose sur la volonté des parents de donner à leurs enfants un apprentissage réellement bilingue de la langue corse. C'est un acte militant qui est rendu au centuple.", assure Fabienne Giovanini, l'assistante de François Alfonsi et conseillère territoriale.

 "L'idée c'est de partir de communes proches de nos démarches politiques pour installer les premières écoles", explique l'euro-député. De ce fait, le projet de deux maternelles à Bastia et Biguglia devrait voir le jour en septembre 2021. A Biguglia elle serait installée dans des structures pré-existantes. En revanche, à Bastia, le lieu est toujours débattu.

Grâce à cette visite, la délégation a donc pu faire l’expérience des ces classes et en tirer "une grande expérience pédagogique". Pour parfaire leurs connaissances et permettre aux acteurs intéressés de poser des questions,  le maire de Bayonne ainsi que d'autres basques se rendront au marché couvert de Biguglia pour les journées d'Arritti les 5 et 6 décembre.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Septembre 2020 - 19:00 Les Corses, grands amateurs de jeux en ligne

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047