Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


"La vision d'une Corse meilleure doit nous mobiliser", prêche le cardinal Bustillo à Bastia


le Mardi 19 Décembre 2023 à 15:25

Ce mardi matin, dans la cathédrale Sainte-Marie de Bastia, Son Eminence, le cardinal François Bustillo, évêque de Corse, a adressé ses vœux à la société corse, en ayant un mot pour chacune de ses strates. Mais pour tous, la même conclusion : "Engagez-vous pour une vie meilleure."



Le cardinal François Bustillo, dans la cathédrale Sainte-Marie de Bastia. a eu un mot pour la société corse dans sa diversité.
Le cardinal François Bustillo, dans la cathédrale Sainte-Marie de Bastia. a eu un mot pour la société corse dans sa diversité.
Acteurs du monde culturel, personnel soignant, forces de l'ordre, travailleurs sociaux, journalistes, élus, entrepreneurs, jeunes et moins jeunes... Durant son discours  prononcé dans une cathédrale Sainte-Marie très bien garnie, le cardinal s'est attardé sur le bien commun qui constitue notre société corse, en relevant le rôle de chacun, et ce afin de vivre "dans une cordialité respectueuse face au sectarisme et à l'intransigeance idéologique". Ainsi, selon François Bustillo, la Corse "a besoin de l'autorité des élus pour encadrer la vie commune ; de l'éducation des plus jeunes pour élargir leur esprit ; du sport pour détendre les relations et fédérer ; de la vie économique pour grandir en autonomie sociale ; de la culture pour exprimer la créativité". 

Il s'est aussi montré désapprobateur en consacrant une partie de son discours aux réseaux sociaux et à ses dérives : "Nous sommes jugés par l'inquisition médiatique, a-t-il fustigé. Sur les réseaux sociaux, on se prononce sur les autres, sans pudeur et sans pitié. Cette logique violente engendre une vie sociale instable, inquiétante. La violence engendre la peur et la peur engendre la violence. Ce cercle vicieux nous paralyse et empêche un développement heureux de la vie sociale. Il limite notre liberté, d'être et d'agir." Les journalistes ne sont évidemment pas visés et le cardinal a eu un mot pour cette corporation : "Un journaliste n'est pas juste un diseur, mais c'est un formateur qui apporte sa rigueur pour informer."

"Vous avez fait taire le pape"

Le cardinal Bustillo s'est dit attentif aux atermoiements de la jeunesse corse : "Elle est inquiète, elle se perd dans les méandres de la facilité, sans doute par manque de vision. Notre société doit s'engager pour soutenir la jeunesse en les écoutant." Et  c'est pour cela que "l'Eglise de Corse fera une proposition dans nos régions, au début de l'année 2024, pour inviter les jeunes à des moments d'éducation humaine, spirituelle, ludique, professionnelle," afin, poursuit le cardinal, "de puiser dans notre riche patrimoine culturel pour offrir de la hauteur et de la profondeur à nos jeunes, leur offrir un lien serein avec les autres, pour les sortir d'un risque de médiocrité et de banalité."

 

Crée cardinal le 30 septembre dernier , François Bustillo n'oubliera pas de sitôt cette journée à Rome, comme il s'en est confié : "Quand le pape François a prononcé mon nom, vous étiez là ! a-t-il lancé aux fidèles présents dans la cathédrale. Et par votre clameur, vous avez fait taire le pape pendant un instant. Et ça, il faut le faire...", a-t-il conclu avec humour.
Le cardinal François Bustillo devait se rendre, dans l'après-midi à Ajaccio, pour tenir un discours similaire aux Ajacciens.