Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


L'Ile-Rousse se donne 3 ans pour élaborer son PLU


Jean-Paul-Lottier le Mercredi 13 Janvier 2021 à 17:42

Rattraper 20 ans de retard, corriger les erreurs du passé et proposer un Plan Local d'Urbanisme (PLU) dans les 3 années qui viennent, tel est l'objectif de la nouvelle Municipalité de l'Ile-Rousse qui a tenu une conférence de presse ce mercredi à la mi-journée.



Angèle Bastiani, maire de l'Isula (Photo Eyefinity Prod/Kevin Guizol
Angèle Bastiani, maire de l'Isula (Photo Eyefinity Prod/Kevin Guizol

Au terme d'une réunion de travail  consacrée l'élaboration d'un PLU, avec la participation du cabinet Alpicité,  le maire, Angèle Bastiani entourée de ses principaux collaborateurs, parmi lesquels Pierre-François Bascoul, Antoine Guerrini, Benjamin Genuini, Ange Cananzi et Maxime Poli, a évoqué ce mercredi à 12 heures à l'Hôtel de ville de L'Isula Rossa le Plan Local d'Urbanisme qu'elle qualifiait de « véritable serpent de mer, depuis désormais une vingtaine d'années ».
 «  Si l'Ile-Rousse a le visage qu'on lui connaît aujourd'hui, celui d'une ville au développement anarchique et incohérent, qui s'est aggravé ces dernières années, c'est en grande partie à cause de l'absence de ce document " ajoutait-elle.



"Nous avons récupéré un dossier quasiment vide qui n'en était qu'aux étapes primitives de sa construction, et qui de l'avis même de l'État et de la Collectivité de Corse, prenait un chemin incompatible avec le PADDUC.
Nous avons un gros travail analytique à avoir, notamment sur l'analyse urbaine et foncière de la commune qui doit être précisée et réfléchie mais aussi sur la requalification des espaces publics.
Pour notre part, nous nous sommes fixés un cap : tout reprendre à zéro et aller au bout, dans un délai de 3 ans, et enfin offrir à notre ville et  à ses habitants un véritable cadre paysager, architectural et patrimonial." confiait-elle avant de céder la parole à Benjamin Genuini qui est l'élu délégué à ce dossier qui a exposé les détails du projet.



Un développement anarchique


Benjamin Genuini s'attachait de manière méticuleuse à faire l'historique de ce dossier qui, comme cela a été dit, date d'une vingtaine d'années :
«  Nous avons trouvé une première délibération qui remonte à 2001 et une seconde délibération en 2014, juste avant les élections municipales, qui réactualise ce dossier du PLU. Clairement il n'y avait pas de volonté politique de faire aboutir ce dossier mais il ne nous appartient pas de revenir sans cesse sur le passé. C'est un simple constat. Il suffit de regarder une photo satellite de la ville pour comprendre qu'en l'absence de PLU on a assisté à un développement anarchique de constructions sans cohérence entre elles, sans création de véritables espaces publics ; chacun peut constater les dégâts de cette absence de PLU en observant l'évolution de la ville sur ces 20 dernières années : immeubles au volume très important et impactant, avec des couleurs sans rapport avec notre architecture locale, constructions essentiellement à destination de résidences secondaires, typologie de logements favorisant la location estivale au détriment de l'installation de familles, perte d'habitants qui en est la conséquence directe....

Il y a eu une inflation de résidences secondaires, de logement Airbnb au détriment évidemment des hôteliers. Toutes ces conséquences ne nous ont pas été bénéfiques
Notre cadre de vie s'en trouve aussi forcément dégradé ».

"Que les îleroussiens puissent vivre chez eux"
Cela étant précisé, tout comme la Municipalité qu'il représente, Benjamin Genuini se tournait résolument vers l'avenir pour s'attacher  à tout mettre en œuvre afin  éviter l'exode des ile-roussiennes et des île-roussiens : «  À travers cet outil qu'est le PLU nous allons nous attacher à ce que les îleroussiens puissent vivre chez eux, avoir un centre-ville vivant et créer un développement harmonieux ».

Parmi les objectifs développés par Benjamin Genuini, on retiendra  comme cela a été évoqué : la mise en valeur du cœur historique de la la cité paoline à travers une réhabilitation ordonnée et conforme au patrimoine architectural ; la mise en œuvre progressive d'une piétonisation de ce cœur historique ; la redéfinition et la création de nouveaux espaces publics dans les nouveaux quartiers qui en manquent cruellement ; la création de nouveaux équipements publics (théâtre de verdure, salle de concert, parkings... définir un véritable manuel d'usages pratiques et cohérents auquel les pétitionnaires devront se conformer ; verdir la ville à travers la création d'espaces verts mais également en végétalisant les voies et espaces publics existants et en prévoyant des espaces pour des jardins familiaux ou partagés...

On l'aura compris, l'urbanisation est l'affaire de tous.

Pour terminer, précisons que, outre le cabinet d'études qui était déjà en place, la Municipalité de l'Ile-Rousse a été retenue pour bénéficier des services de l'État pour une assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'élaboration de son PLU.

L'équipe de la Municipalité va désormais s'attacher à aborder les différentes étapes pour l'élaboration de ce PLU qui, au terme des procédures légales, sera soumis à approbation.




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047