Corse Net Infos - Pure player corse

L’ADEC consolide sa politique d’ingénierie financière au service des entreprises corses


Rédigé par Vincent Marcelli le Mardi 30 Juillet 2019 à 20:08

Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC et Olivier Mosconi, son directeur général avaient convié la presse, ce mardi dans les locaux de l’Agence à Ajaccio afin de présenter les perspectives de la plateforme Fin’Imprese. Ainsi, 45 millions d’euros seront mises au service des TPE dès la rentrée prochaine dont 10 millions d’euros pour des projets innovants et 1,5 M aux deux Chambres de Commerce et d’Industrie. Avec dans les deux cas, un effet levier très important...




Sortir du modèle « tout subvention », pour les raisons que l’on sait, notamment en termes de restriction, n’est pas chose facile en Corse. Mais c’est l’une des priorités de la nouvelle majorité territoriale. Depuis 1999, la Collectivité a travaillé sur l’ingénierie financière sans toutefois concevoir une politique cohérente dans ce sens. « Aujourd’hui, explique Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC, les bases d’un financement doivent coller au temps économique et répondre aux besoins des entrepreneurs. »
Le président de l’ADEC a présenté, lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse, un rapport relatif à la Plateforme régionale de financement « Fin’Imprese », destiné à asseoir de manière pérenne, une politique structurelle en matière de financement d’une économie moderne et dynamique. Et dont les bases doivent  être posées avant la fin de la mandature. C’est pour répondre aux  défaillances de marché et apporter un soutien aux besoins des entreprises, que Fin’Imprese a vu le jour en 2009. Dix ans après, la plateforme veut s’inscrire dans une autre dynamique.
 
Une enveloppe de 45 millions d'euros
Ce mardi, dans les locaux de l’ADEC, Jean-Christophe Angelini et son directeur Olivier Mosconi ont détaillé les perspectives à court terme, ouvertes par cette plateforme. « Le dit rapport, précise le président de l’Agence, permet d’envisager  la création future de nouveaux instruments financiers. Ils concernent l’aide à l’investissement des commerçants (via un fonds dédié géré les Chambres Consulaires), le soutien à l’installation des professions de santé en zones déficitaires, le soutien à l’investissement des collectivités locales et la création d’un fonds de crédit social universel. »
Concrètement, une enveloppe de 45 millions d’euros sera redistribuée aux TPE, qui représentent, en Corse, 96% des 47000 entreprises (soit environ 45000). « Une somme qui aura un effet levier important avec 250000 millions d’euros injectés sur une durée de trois à cinq ans. Par ailleurs, les deux Chambres de Commerce et d’Industrie percevront des fonds pour les entreprises ((à hauteur d’1,5 million d’euros) . L’effet levier sera, cette fois beaucoup plus important (autour de 25 millions d’euros). »
Le financement à l’innovation occupe une part majeure de cette enveloppe puisque 10 millions d’euros lui seront dédiés. Les appels d’offres ont d’ores et déjà été lancés pour moitié, ils le seront en totalité dès la rentrée. Pour une intégralité des fonds disponible d’ici la fin de l’année quelques mois avant la concrétisation des nouveaux projets. De quoi confirmer la tendance généralement à la hausse de l’économie corse.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude