Corse Net Infos - Pure player corse

L’ACA mal récompensé face à Niort (0-0)


Vincent Marcelli le Mardi 21 Septembre 2021 à 22:33

Malgré un rendement moindre par rapport aux précédentes sorties, les Ajacciens ont dominé, en vain, des Niortais tout heureux de repartir avec le point du match nul. L’ACA a manqué de réalisme mais un but lui a été injustement refusé...



(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Stade François-Coty
ACA-Niort (0-0)
Temps doux
Spectateurs : 2622
Bon terrain
Eclairage satisfaisant
Arbitre : M. Lepaysant assisté de MM Zmyslony et Luczinski
Avertissements :
ACA : Diallo (23e), Vidal (44e), Laçi (68e)
Niort : Conte (19e), Sissoko (22e), Passi (86e)
 
ACA
Leroy- Kalulu, Vidal, Avinel, Youssouf (Diallo 16e)- Baretto (Arconte 83e), Laçi, Coutadeur (cap.), Nouri (Cimignani 70e)- Botué (El Idrissy 81e), Moussiti-Oko (N Diaye 71e)- ent : O. Pantaloni

 
Niort
Braat- Matufueni, Passi (cap.), Conte, Yongwa-Doukansy (Boutobba 77e) , Benchama- Merdji (Louiserre 77e), Lebeau (Vallier 70e), Tormin (Zemzemi 70e)- Sissoko (Mendes 59e)-ent : S. Desabre

 
L’ambiance
Dans un match aussi compliqué, le douzième homme a son importance. Encore une fois, ils étaient près de 3000 notamment « L’orsi Ribelli » massés en tribune Faedda pour donner de la voix. Fait marquant, le public de Timizolu remplit à merveille son rôle cette saison, cela s’est vérifié encore face à Niort.
 
 
L’enjeu
Second deux longueurs derrière le Téfécé, invaincus comme eux depuis le début de la saison, meilleure défense de L2 (4 buts encaissés), trois victoires consécutives dans un marathon de cinq matchs en quinze jours, l’ACA fait peur cette saison. Gare, toutefois au « match piège ». Après avoir reçu des gros à Timizolu les « bianchi è rossi » sont confrontés au 12e du classement (deux défaites et un nul en déplacement depuis l’entame de la compétition. Objectif pour la bande à « Panta », réussir la passe de cinq à la maison et poursuivre
 
Les équipes
Le coach ajaccien doit faire sans deux des hommes en forme du moment Courtet et Gonzalez, suspendus. Vidal débute donc dans l’axe aux côtés d’Avinel, Kalulu glisse à gauche et Youssouf à droite. Diallo débute sur le banc tout comme Cimignani remplacé par Nouri dans un dispositif classique en 4-4-2 où Moussiti-Oko conduit la ligne d’attaque. Un turn-over indispensable. En face, les Chamois sont privés de Michel, Moutachy, Kalima et Cassubie, blessés. Des Niortais qui ont opté pour un 4-2-3-1.
 
Le match
La grosse incertitude reste le rythme des matchs et les jambes lourdes pour un groupe particulièrement sollicité et sans doute un peu émoussé. Cela va se vérifier fade à des Niortais venus mettre le cadenas...et quelques semelles. Les Ajacciens ont un peu plus de mal que d’habitude à poser leur jeu. À l’exception d’un bon centre de Baretto dévié de la tête par Moussiti-Oko et repris de façon acrobatique par Nouri (17e), pas grand-chose à se mettre sous la dent au cours des vingt premières minutes de l’acte Un. Le coup de boule de Vidal sorti en mode gardien de hand par Braat sur un coup franc de Barreto réveille Timizolu (33e). Et dans la foulée, c’est Leroy qui sort le grand jeu devant Sissoko (36e). L’ACA finit plus fort mais manque de tranchant dans ses phases offensives.
Si le premier acte est moyen, il faut encore attendre une bonne dizaine de minutes pour réveiller l’ardeur acéiste en seconde période. Et quelle ardeur ! Caviar de Moussiti-Oko pour Botué qui malheureusement perd son duel (57e). Une action qui réveille le stade François Coty et redonne vie à l’ACA beaucoup mieux dans son match. Jusqu’à cette erreur d’arbitrage... Les Ajacciens puisent dans leurs vertus morales pour enlever la décision face à des Niortais cramés. Il ne manquera pas grand-chose. Dommage...
 
 
 Le fait du match
Il reste un peu plus de vingt minutes à jouer. Sur un corner de Barreto, Vidal place une tête, le ballon franchit la ligne avant d’être dégagé par la défense niortaise (69e). L’arbitre fait signe de jouer...Dans la foulée, Pantaloni et Debès sont renvoyés aux vestiaires.
 
 L’homme du match
Encore une grosse débauche d’énergie des Ajacciens, certes, un peu plus cuits que lors de leurs précédentes sorties mais les vertus mentales sont toujours là. Difficile, encore une fois, de sortir des individualités.
 
Le bilan de la soirée
L’ACA perd deux points, concède son premier nul à la maison mais la série d’invincibilité se poursuit pour une équipe solide qui occupe toujours la 2e place du classement, à égalité avec Sochaux (19). Vidal, qui aurait mérité de marquer à deux reprises, dont un but injustement refusé, Moussiti-Oko, omniprésent offensivement et Coutadeur, pour son activité dans l’entre-jeu, mérite une mention. Mais l’homme du match est incontestablement...L’arbitre.
 
Ils ont dit
Olivier Pantaloni (entraîneur ACA) : « C’est une grande frustration. On a manqué de fraîcheur mais on a eu des occasions et quand on marque, le but n’est pas accordé. Cela nous donne un goût amer même si je suis satisfait du comportement de mes joueurs. Ils ont donné le maximum. On a eu un peu de fatigue. C’était le 4e match en dix jours. On va chercher à évacuer cette déception. Il faut passer à autre chose. La gold line serait bien sûr une bonne chose. Ce serait un plus. »
 
S.Desabre (entraîneur Niort) : « On est bien sûr satisfait de ce résultat surtout la manière. On a bien tenu en première période, cela a été plus dur après la pause. On avait mis en place un schéma pour contrarier cette équipe. Une belle équipe, du rythme, ils avaient un match de plus que nous dans les jambes, on s’est appuyé sur un équilibre tactique qui les a gênés. Je suis content de l’implication des joueurs.Le but refusé ? Je n’ai pas vu les images, je comprends la frustration d’Ajaccio. Je suis, bien sûr favorable à la gold line car ça ne s’équilibre pas forcément au cours d’une saison. »

(Photos Michel Luccioni)














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047