Corse Net Infos - Pure player corse



Hélène Murati décrypte les mystères du calendrier Maya dans son nouveau roman


Philippe Jammes le Samedi 27 Novembre 2021 à 09:22

On attend toujours avec beaucoup d’impatience les romans cette auteure insulaire toujours bien inspirée. « Les prophéties du calendrier Maya » * est déjà son 4ème roman. Suspense et émotion y sont au rendez-vous. CNI l’a rencontrée en possession de ce bel objet en terre cuite.



- Hélène Murati, l’idée de ce roman ?
- L’idée m’a été apportée par ma belle-sœur qui en 2019 revenant d’un voyage avec mon frère au Yucatan au Mexique, m’a offert une réplique d’un calendrier maya en terre cuite, me lançant : « Tiens cela te fera une idée de roman ». Et le fait est qu’en contemplant cet objet, l’inspiration m’est tout de suite venue. Je dois signaler que c’était en 2019 et que le coronavirus n’avait pas encore fait parler de lui.

Quel en est le scénario ?
- Alors que le monde est terrassé par un pandoravirus, un virus géant qui n’épargne aucun pays, mon héroïne, Lara, 52 ans, professeur d’université en langues et civilisations anciennes et astrologue amateur, entre en possession de ce calendrier maya et s’aperçoit en le décryptant que ce n’est pas la première fois que ce virus sévit et qu’il a déjà été vaincu sans que la science y soit pour quelque chose. Et si mon héroïne est âgée de 52 ans, ce n’est pas hasard. On le découvre au fil des pages.

- Pourriez-vous nous en dire plus sur ce calendrier ?
- En faisant des recherches, je me suis aperçue que c’était plus qu’un calendrier, une sorte d’almanach en fait, élaboré par un prêtre. De forme ronde, il est composé de deux mini calendriers : un sacré de 260 jours qui sert à déterminer les activités liées aux divinités et un calendrier civil solaire de 365 jours qui dicte le quotidien, dresse les activités en fonction des saisons. J’ai donc imaginé que Lara y découvrait gravée ce pandoravirus. J’ai été rattrapée par la réalité puisqu’alors qu’un tiers du livre avait déjà été écrit, la COVID se déclarait.

Justement, l’arrivée de cette pandémie bien réelle, a-t-elle eu un impact sur votre écriture ?
- Pas vraiment. J’ai juste revu un peu à la baisse le dramatique fléau que j’imaginais pour rester positive car on était entrés nous-même en pandémie.

Pour l’écrire, des recherches se sont imposées ?
- Oui, bien sûr. J’ai effectué de nombreuses recherches sur la civilisation maya, sur leurs rites, leurs coutumes, leur calendrier. C’est une civilisation fabuleuse, dotée d’une connaissance exceptionnelle dans le domaine des mathématiques et de l’astronomie. Je me suis aussi penchée sur les thèmes de l’astrologie et des virus.

Une écriture qui vous a pris du temps donc ?
- Comme pour mon dernier ouvrage, « Le Stomachion d'Archimède » ** paru en 2018, cela m’a pris 3 ans.

Belle couverture, qui rajoute au mystère ...
- Elle est encore l’œuvre de Aurélia Ottavy. Elle représente le calendrier Maya et le fameux virus.

Rendez-vous dans 3 ans ?
`- Ouiii (rire). En vue de celui-ci, je fais actuellement des recherches sur l’héraldique, la science des blasons. J’aime bien me projeter dans le passé.
      
*« Les prophéties du calendrier Maya » - novembre 2021 - 300 pages. Livre à compte d’auteur à commander ici
**« Le Stomachion d'Archimède »

 
 

Hélène Murati
Hélène Murati














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022