Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Grève dans l'Education Nationale : une journée de mobilisation en Haute-Corse


Philippe Jammes le Mardi 26 Janvier 2021 à 12:11

CGT Educ’Action, SNUIP/ FSU et STC appelaient à la grève et au rassemblement ce mardi 26 janvier devant l’inspection académique de la Haute-Corse pour dénoncer la politique du gouvernement en matière d’éducation.



Grève dans l'Education Nationale : une journée de mobilisation en Haute-Corse
«La loi de transformation de la Fonction publique a institutionnalisé la précarité, y compris dans notre secteur » soulignait sur place Charles Casabianca  de la CGT Educ’Action de Haute Corse. «Aujourd’hui nous sommes rassemblés pour dénoncer cette précarité, pour protester contre le projet de loi, qui va impacter toute la fonction publique, qui est la contractualisation, la perte des statuts. A ce jour il n’y a aucun plan de titularisation, aucune vision sur l’avenir des contractuels et de la profession en général. Au niveau de la mobilisation on doit passer au braquet supérieur, se retrouver dans la  rue, bloquer les institutions. L’heure est à la mobilisation pour obtenir une gestion digne de tous les non  titulaires, ATSS, enseignants, Vie Scolaire,  AESH, de l’Éducation nationale et un plan de titularisation sans condition de concours. Il en va de même pour ce qui concerne les AESH et le  devenir de l’école inclusive, qui se retrouvent dans les mêmes situations de précarité, sans statut».


Du coté de la FSU on était aligné sur ces mêmes mots d’ordre : «La mobilisation est de mise même si nous ne sommes pas nombreux dans la rue » ajoutait Fabien Mineo,  secrétaire départemental de la FSU de Haute-Corse. « Aujourd’hui des écoles sont fermées et des enseignants en grève. Mais en cette période de crise sanitaire, beaucoup craignent de sortir dans la rue, côtoyer du monde, être en contact. Malgré cela, le taux de gréviste est intéressant. Aujourd’hui c’est toute l’éducation qui se mobilise, de la maternelle à l’université. Cela fait 10 ans que les salaires sont bloqués, qu’il n’y a pas d’augmentation du point d’indice. En 1996, l’éducation nationale représentait 7,7% du PIB, en 2016 on est tombé à 6,6%. On voit bien que l’éducation n’est plus une priorité pour le gouvernement, malgré les annonces du ministre Blanquer.   On veut nous imposer des méthodes de lecture, on refonde tout sur les fondamentaux math et français. L’école primaire de la république doit être pluridisciplinaire. Aujourd’hui on  ne peut pas avoir dans les savoirs l’imposition de méthodes ou de ce qu’on doit faire dans nos classes. La liberté pédagogique est flouée et mise à mal par ce gouvernement ».

Une délégation a été reçue par le nouveau Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, Bruno Bénazech, qui a pris ses fonctions il y a quelques jours. 
 

Les chiffres communiqués par l'académie de Corse indiquent que dans le 1er degré 20,37 % des personnels ont adhéré à la grève de ce 26 janvier 2021. dans le 2nd degré le 7,94% des enseignants et le 10,43% de non enseignants ont suivi le mouvement


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047