Corse Net Infos - Pure player corse

De l'école Desanti à l'école Reynoard : La rentrée scolaire de Pierre Savelli


Rédigé par Philippe Jammes le Mardi 5 Septembre 2017 à 15:10 | Modifié le Mardi 5 Septembre 2017 - 22:15


Pierre Savelli, maire de Bastia, accompagné d’Ivana Polisini, adjointe au maire déléguée à la Politique Éducative, se sont rendus ce mardi dans plusieurs écoles de la ville dont l’école Jean-Toussaint Desanti à l’Annonciade et Amadei à Montesoro. En fin de matinée il s'est également rendu à l'école Marie-Reynoard pour jouer les médiateurs entre les parents d'élèves, qui ont bloqué l'établissement, et l'Education nationale pour protester contre les difficultés générées par les importances des effectifs dans les cours préparatoire et élémentaire et dénoncer celles rencontrées par les élèves d'une classe de CE2.


Chaque année durant l’été, la municipalité participe à la rénovation des établissements scolaires.  Cette année les travaux ont porté sur l’école maternelle Calloni avec une reconfiguration de l’entrée,  la création d’un  accès pour personne à mobilité réduite, la création d’un ascenseur, la réhabilitation du bureau de direction et de la tisanerie pour un montant d’environ 175.000 €. Des premiers travaux avaient été réalisés à cette école en 2015 et 2016. Le montant total est aujourd’hui de 380.000 €.

D’autres travaux ont été réalisés cet été dans d’autres écoles de la ville pour un montant de 150.500 € (réhabilitation de la cuisine centrale, aménagement de la cuisine de l’école Venturi, enrobés des cours Gaudin et Amadei …) 
La mairie a aussi pourvu en la sécurisation des écoles dans le cadre du plan « attentat » : travaux de clôture, alarmes, système de verrouillage …. Le coût total s’est élevé à 170.000 € TTC. 
Pour la prochaine rentrée la municipalité envisage un projet ambitieux pour le groupe scolaire Desanti à l’Annonciade. Ces travaux concerneront le pôle maternel avec la transformation des 140 m² des anciens logements de fonction en locaux scolaires et périscolaires. Dans le pôle élémentaire, il est envisagé la création d’une salle multi-activités. D’un point de vue global, c’est une restructuration d’ensemble, une réhabilitation totale des bâtiments en termes d’objectif énergétique, de sécurité et de bien-être.


La municipalité reste toujours très attachée au bilinguisme et jusqu’à aujourd’hui, plus de 1100 élèves sont inscrits en cursus bilingue ce qui représente 40% de l’effectif global. Toutefois la répartition des sites est très inégale sur le terrain : 21% dans les quartiers sud contre 57% sur la partie nord de la ville. Aussi a-t-il été acté qu’à compter de 2017 seront entièrement transformés en sites bilingues les groupes scolaires Defendini et Calloni, soit à terme 22 nouvelles classes bilingues dans les quartiers sud. A compter de 2017, c’est le cursus élémentaire de Calloni qui sera entièrement bilingue.  


Les effectifs à la rentrée 2017
2805 élèves contre 2880 en 2015 et 2873 en 2016.
Elémentaire 1789 élèves contre 1822 en 2015 et 1794 en 2016
Maternelle : 1016 élèves contre 1058 en 2015 et 1079 en 2016


Soutien financier de la ville aux écoles
La caisse des écoles participe à l’activité scolaire avec des crédits annuels alloués au écoles : 1670 € par classe soit environ 70 € par enfants pour l’achats de livres et jeux,  pour des fournitures scolaires et administratives, de frais de fonctionnement divers. Et aussi des aides spécifiques aux classes ULIS. 

A l'école Marie-Reynoard

Le passage du maire de Bastia à l'école Marie-Reynoard n'était pas prévu.
Le blocage de protestation des parents d'élèves a finalement amené Pierre Savelli à modifier son agenda de rentrée.
Auparavant les représentants des parents avaient exposé leurs doléances.
Elles concernent trois classes de l'établissement.
Une de CE2 qui pose d'énormes soucis avec des élèves en difficulté et qui mérite d'être soutenue par un auxilaire de vie scolaire.
Une classe de CP surchargées avec 27 élèves.
Et une classe de CP qui avec 34 inscrits a dû être transformée en une classe de double niveau CP-CE1.


"La situation de la classe de CE avec des enfants en souffrance est connue de l'Inspection d'académie. Nous sommes bien conscients que nous n'obtiendrons jamais un poste de professeur des écoles supplémentaire mais un poste d'auxiliaire de vie scolaire pourquoi pas? " disent les parents d'élèves.
Réponse peut-être ce mercredi matin à l'inspection d'académie.
Pour les deux autres classes une aide de 14 journées a été obtenue pour l'ensemble de l'année scolaire.


Pour ce qui est de l'établissement lui-même, dont l'état est qualifié de "vétuste" par les parents d'élèves, Pierre Savelli, qui a procédé à une visite des locaux, a promis d'améliorer le quotidien des élèves et des enseignants. 
Quant à la classe du CE2 il tentera de favoriser la médiation entre les parents d'élèves et l'Education nationale.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie