Corse Net Infos - Pure player corse



Borgo : un rassemblement "pour dénoncer les méthodes d'interpellation" des 7 jeunes agriculteurs


Livia Santana le Mercredi 11 Mai 2022 à 14:27

Agriculteurs, élus et familles se sont rassemblés ce mercredi 11 mai 2022 devant la gendarmerie de Borgo pour dénoncer les interpellations survenues quelques heures plus tôt aux domiciles de 7 jeunes agriculteurs. En début d'après-midi, les mis en cause dans l'enquête ouverte par le parquet de Bastia pour "dégradation de biens" lors de l'occupation du dépôt pétrolier de Lucciana, étaient toujours en garde à vue.



Agriculteurs, élus et familles protestent contre les méthodes d'interpellation des jeunes agriculteurs
Agriculteurs, élus et familles protestent contre les méthodes d'interpellation des jeunes agriculteurs

Peu après l’interpellation de 7 jeunes agriculteurs à leur domicile dans le Nebbiu, à la Marana et en Plaine orientale ce mercredi 11 mai aux aurores, une trentaine de personnes s’est rassemblée devant la gendarmerie de Borgo pour dénoncer cette vague d’interpellations et les méthodes employées. « C’est inadmissible, on est venu les chercher à 6 heures du matin à leur domicile, comme s’ils étaient des voyous. Certains ont été arrêtés devant leurs enfants, d’autres alors qu’ils étaient en train de traire leurs brebis. On les a menottés, une simple convocation aurait suffi », s’indigne Sébastien Mercuri, ancien président des jeunes agriculteurs contraint de prendre la parole pour s'indigner ce mercredi car le président actuel, Florent Rengade fait partie des exploitants interpellés.
 
Ces personnes ont été placées en garde à vue dans une enquête ouverte par le parquet de Bastia pour « destruction du bien d’autrui par moyens dangereux pour les personnes » après que des individus ont brisé les vitres des locaux de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations de Haute-Corse (DDCSPP 2B) puis jeté des feux de détresse dans le bâtiment, le 17 mars dernier. A cette période, une cinquantaine de jeunes agriculteurs bloquait le dépôt pétrolier de Lucciana pour dénoncer la hausse des prix du carburant liée à la guerre en Ukraine.
 
Famille et élus pour les soutenir
 
Parmi les quelques personnes qui ont répondu à l’appel de mobilisation des militants de Core in Fronte, on retrouve sur le muret, faisant face au camp militaire, la famille de la femme et des six hommes interpellés ainsi que de nombreux élus comme Michel Castellani député de la première circonscription de Haute-Corse, Lionel Mortini ancien président de l’Office du développement agricole de la Corse (Odarc) et Dominique Livrelli, son nouveau président. « Je suis venu ici pour apporter le soutien de la Collectivité de Corse à ces jeunes syndicalistes qui ne méritaient d'^tre interpellés de la sorte », dénonce Dominique Livrelli. 
 
De son côté, Jean-Baptiste Arena, militant de Core in Fronte est venu également montrer du doigt des « méthodes disproportionnées ». 
« On vient chercher des personnes qui travaillent sur leurs exploitations parce que en mars, elles menaient seulement une… action syndicale. A la veille des discussions avec l’État, cela n’augure rien de bon. De notre côté, nous réfléchirons aux actions à mener », souligne, remonté, le militant indépendantiste. 
 
En début d’après-midi, les 7 personnes interpellées étaient toujours en garde à vue. 














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022