Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Au meeting de Marion Maréchal, la présence remarquée de Nicolas Battini


La rédaction le Lundi 11 Mars 2024 à 10:12

Le leader de Mossa Palatina était invité au lancement de la campagne européenne de la candidate de Renconquête, ce dimanche à Paris. Alors qu'il était assis dans les premiers rangs du public, la présence de Nicolas Battini n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.



Nicolas Battini était installé dans les premiers rangs pour le meeting de lancement de campagne européenne de Marion Maréchal, ce dimanche au Palais des Sports de Paris (Photo : X)
Nicolas Battini était installé dans les premiers rangs pour le meeting de lancement de campagne européenne de Marion Maréchal, ce dimanche au Palais des Sports de Paris (Photo : X)
Sa présence n’est pas passée inaperçue. Au lendemain du lancement de son parti, Mossa Palatina, Nicolas Battini assistait au Meeting de lancement de la campagne européenne de Marion Maréchal, ce dimanche au Palais des Sports de Paris.
 
Alors qu'il était assis dans les premiers rangs du public, sa présence a rapidement été remarquée en Corse, de nombreuses personnes épinglant le nationaliste sur les réseaux sociaux, lui reprochant son soutien à un parti d’extrême droite français. Récemment, Nicolas Battini n’a pourtant pas fait mystère de la bienveillance qu’il a en faveur de la candidate de Reconquête pour les élections européennes en juin prochain. Il faut dire que les mots d’ordre de Mossa Palatina et de Renconquête semblent relativement semblables. Le nouveau parti insulaire souhaite en effet « mener une croise contre un ennemi tricéphale : le jacobinisme, le wokisme et l’islamisme », quand le mouvement d’Éric Zemmour veut pour sa part « défendre la civilisation face aux technocrates, islamistes et autres wokes ». 
 
Ce lundi matin, Nicolas Battini a toutefois souhaité expliquer sa présence au meeting de Marion Maréchal. Sur le réseau social X, il indique ainsi que sa présence « en tant qu'invité lors son meeting est pleinement assumée et revendiquée ». « Ouverte sur la question de l'autonomie, favorable à la défense de la langue corse, partisane de la préférence régionale à l'emploi et au logement, comme elle le déclara publiquement en décembre dernier, elle est à nos yeux une amie de la Corse et de son peuple. Elle le sera tant qu'elle maintiendra cette ligne », écrit-il en ajoutant : « Les reproches d'autres nationalistes nous laissent de marbre. Nous en rions volontiers. Qu'ils retournent donc frayer avec les Mélenchon, les Jadot et les Poutou, les partisans de l'immigration et de la théorie du genre, les amis du Hamas que leurs structures parrainnent aux présidentielles. Les Corses choisiront en leur âme et conscience, au moment venu, le nationalisme qui leur semble le plus cohérent en matière de partenariat et d'amitié. Au vu de ce que votent déjà des milliers de nationalistes corses aux présidentielles, d'aucuns risquent d'avoir quelques surprises ».