Corse Net Infos - Pure player corse

Une partie des indemnités des élus territoriaux reversée à une caisse de solidarité pour les prisonniers politiques corses ?


Julia Sereni le Vendredi 23 Juillet 2021 à 16:25

La question des prisonniers politiques s’est invitée dans le débat à l’Assemblée de Corse, à la faveur de l’examen d’un rapport sur le calcul des indemnités de fonction des élus. C’est Paul-Félix Benedetti qui a mis le sujet sur la table, en annonçant que son groupe reverserait une partie de ses indemnités à une caisse de solidarité pour les prisonniers et anciens prisonniers.



Paul-Félix Benedetti (Photo Michel Luccioni)
Paul-Félix Benedetti (Photo Michel Luccioni)
« Si nous sommes ici aujourd’hui, c’est parce qu’ils ont été là. » Ils, se sont les prisonniers politiques. Et c’est Paul-Félix Benedetti qui a choisi de les placer au coeur du débat, ce vendredi 23 juillet, en annonçant la volonté de son groupe de reverser « au minimum un mois par an » de leurs indemnités à « une caisse de solidarité pour les prisonniers et anciens prisonniers ».
Cette proposition a émergé à la faveur de l’examen d’un rapport sur les taux légaux applicables pour le calcul des indemnités de fonction du président de l’assemblée de Corse, du président du Conseil exécutif de Corse, des conseillers exécutifs et des conseillers à l’Assemblée de Corse.

125 000 euros à l’issue de la mandature

« Il y a en Corse aujourd’hui plusieurs familles qui sont frappées de condamnations pécuniaires » argumente le président du groupe « Core in Fronte ». « C’est une goutte d’eau, mais cela fera quand même 125 000 euros à l’issue de la mandature » détaille t-il, demandant à l’Assemblée de faire de cette question une priorité. « Cela fait partie d’un processus de paix » pose t-il. Une préoccupation que partage le président du groupe majoritaire Jean Biancucci. « Sur le principe, on peut y souscrire » indique t-il. « Il y a une contribution nécessaire. Je propose qu’on puisse en discuter tous ensemble et assumer cette difficulté » poursuit-il.
 
Au tour de Josepha Giacometti de prendre la parole. Pour la seule représentante de Corsica Libera, apparentée au groupe Avanzemu, « la question des prisonniers politiques dépasse notre famille politique ». Et de rappeler les victoires électorales de 2015, 2017 et 2021, qui doivent, pour la conseillère, aboutir désormais à une « solution politique ». De solution politique, il doit en être question aussi pour Jean-Christophe Angelini. « Je crois qu’il faut que la Corse se réinvite dans l’agenda politique et présidentiel » indique t-il.

Une séance de travail dédiée

« La question des prisonniers politiques va nous permettre de nous réunir » résume le président de l’Exécutif Gilles Simeoni, qui propose « d’avancer de façon globale sur cette question » par le biais d’une séance de travail spécifique. Celui-ci considère néanmoins que « les frais de justice doivent être traités de façon politique ».
 
Le groupe de droite, de son côté, déposera deux amendements à ce rapport, dont un visant à étendre la publicité des rémunérations, pour plus de transparence. Un tout autre sujet.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047