Corse Net Infos - Pure player corse



Une "météo de la forêt" pour mieux anticiper les risques d’incendies


La rédaction le Lundi 31 Octobre 2022 à 16:54

Après les feux gigantesques qui ont marqué l’été en France, Emmanuel Macron a annoncé vendredi 28 octobre la mise en place d’une "météo de la forêt" pour mieux anticiper les risques d’incendies dans le cadre d’une "stratégie nouvelle" de lutte et de prévention de ces phénomènes. Mais peut-on prévoir les départs de feu comme on le fait pour le temps qu’il fera demain ?



Une "météo de la forêt" pour mieux anticiper les risques d’incendies
Météo France et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) seront les principaux maîtres d’œuvre de ce nouvel outil qui comprendra "une météo des forêts pour faciliter la prévention des incendies et une météo des feux de forêts pour prévenir, anticiper et informer sur le risque de départs de feux", a indiqué Emmanuel Macron vendredi dernier lors de la cérémonie d’hommage, à l’Élysée, aux acteurs de la lutte anti-incendie.
"Ce suivi météorologique" devra intervenir avec quelques jours d’anticipation, a précisé Macron. "Ceux qui doivent prendre des décisions et mener le combat en auront plus que jamais besoin", a souligné le président.


Mais peut-on prévoir les départs de feu comme on le fait pour le temps qu’il fera demain ? D’autant qu’environ neuf départs de feu sur dix sont d’origine humaine?

Dans les faits, un tel système de prévision existe depuis plusieurs années pour accompagner les acteurs de la sécurité civile. Dans le sud de la France, "le niveau d’assistance est particulièrement poussé avec un prévisionniste dédié, présent 7 jours sur 7 dans les locaux de l’état-major de défense sud à Marseille" pour assister les équipes chargées de lutter contre les incendies, explique Romaric Cinotti, référent feux de forêt à Météo France. Des dispositifs plus ponctuels peuvent également être déployés dans d’autres régions, comme cela a été fait cet été dans le sud-ouest.

Concrètement, les prévisions se font à partir de différents indicateurs (températures, forces du vent, niveau d’humidité des sols…) pour établir un diagnostic sécheresse en collaboration avec l’IGN. Elles se basent aussi sur l’Indice forêt météo (IFM), mis au point dans les années 70 au Canada, permettant d’estimer le danger de feu de forêts en tenant compte de la probabilité de sa survenue et de son potentiel de propagation. Elles se traduisent par une cartographie du risque, matérialisé sous la forme d’un code couleur : plus c’est sombre, plus le risque de départ et de propagation est grand.
Concernant l’information à destination du grand public, "On va mener un travail dans les prochains mois avec les différents ministères concernés pour déterminer quelle forme cela prendra", a indiqué M. Cinotti. "On a déjà beaucoup de types de météo qui existent (météo des plages, météo des neiges, météo marine…), notre objectif n’est pas de brouiller le message dans l’esprit des gens, mais bien de faire en sorte que l’information transmise soit la plus claire et la plus utile possible", a-t-il souligné.

Les incendies de forêts sont favorisés par le réchauffement climatique, causé par les activités humaines, et contribuent à l’aggraver encore davantage via l’émission de CO2 supplémentaire engendré par le feu.














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022