Corse Net Infos - Pure player corse

Tocc'à voi : "Et si le tri sélectif ne servait à rien..."


Rédigé par Une habitante de Ville di Pietrabugno le Mardi 10 Septembre 2019 à 07:19

Aujourd’hui CNI veut aller encore plus loin pour répondre à la demande toujours plus croissante des ses lecteurs et invite les internautes à participer à l'élaboration du journal avec leurs "contributions". Les articles retenus seront mis en page d'accueil, tout comme les articles, rédigés par les journalistes. On les distingue de ces derniers par la mention «Tocc'à voi ».
Adressez un mail à corsenetinfos@gmail.com avec en objet Tocc'à Voi.




Je fais le tri car je pense que les petits ruisseaux font les grandes rivières. Si à notre petit niveau on fait quelque chose, le monde qu’on laissera à nos enfants ne sera que meilleur ...
Je trie les cartons, je rince bocaux, boites et autres (sinon ça sent vite mauvais) j’ai
ma cuisine toujours un peu encombrée avec les sacs à recyclage ou les bocaux en verre sur le plan de travail. 
Et je peux dire que j’ai la foi car pour tout jeter aux bornes, il faut du courage....
Il faut des bottes en plastique pour éviter les crottes de chien car je ne comprend pas pourquoi devant ces bornes les chiens pensent que c’est leur « canicrotte » 
Un masque à gaz car l’odeur qui s’en dégage est pestilentielle ...

Des gants pour éviter les microbes car il faut en plus mettre bouteille, boîte de conserve ou carton d’emballage un par un, car l’ouverture est trop petite... et souvent les bornes sont pleines à craquer alors, malgré le fait que je me sois embêtée à tout trier et rincer, je suis obligée de tout jeter à la poubelle normale : je ne me vois vraiment pas faire mon trajet domicile-boulot en bus avec mon sachet de recyclage ! 
Pour le moment j’y crois encore mais jusqu’à quand ???

Même problème pour les textiles

Le week-end dernier je me suis enfin décidée à faire mes placards. Mais plutôt que de tout jeter directement à la poubelle, j’ai décidé de faire le tri pour le recyclage.
Sûre de ma bonne action, j’y ai même mis des habits, des coussins et traversins neufs mais dont je n’avais plus l’utilité. Tout bien plié, tout bien lavé, bien emballé dans des sacs fermés. J’ai tout mis dans une borne textile. Ma fierté d’avoir fait une bonne action pour la planète et pour mes semblables n’a pas duré longtemps !

Je suis repassée aujourd’hui devant la borne et je vois tout dans les poubelles ou au sol. Je me suis même sentie coupable comme si c’était moi qui avait tout jeté par terre...

Qui a fait ça ? 

Le releveur de borne qui n’avait pas assez de place dans son camion pour tous les sacs ?
Une personne qui a réussi à ressortir les sacs pour récupérer les habits, qui a pris ce qui l’intéressait et jeté le reste? Et pourquoi il ne remet pas tout dans la borne alors ? 
Je suis juste dégoûtée...
Si quelqu’un a des réponses à mes questions, merci de m’éclairer sur cette bassesse humaine.


L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Les insolites de l’été | Tocc’à voi















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude