Corse Net Infos - Pure player corse


Statut DPS maintenu pour Alessandri et Ferrandi : Appels à la mobilisation


La rédaction le Mardi 22 Décembre 2020 à 18:49

L'ora di u ritornu et la ligue des droits de l'Homme, l'Associu Sulidarità, Core in Fronte et le PNC réagissent au maintien du statut de DSP à Pierre Alessandri et Alain Ferrandi. Ils disent être prêts à se mobiliser pour évoluer le sort des deux détenus.



Statut DPS maintenu pour Alessandri et Ferrandi : Appels à la mobilisation
L'Ora di u Ritornu et la ligue des droits de l'Homme
Le premier ministre a pris sa décision : Alain Ferrandi et Pierre Alessandri sont maintenus sous le statut de détenus particulièrement signalés.
Voici donc la réponse au courrier adressé il y a un an et demi par l’ensemble des parlementaires corses, par le président national de la ligue des droits de l’Homme et par l’ora di u ritornu au président de la République et au premier ministre. Ce n’est pas le mépris que nous dénonçons mais la brutalité d’une décision qui ne donne aucune perspective de libération à deux hommes emprisonnés depuis plus de vingt et un an dans des prisons continentales.
Pour autant, l’ora di u ritornu et la ligue des droits de l’Homme ne baisseront pas les bras. Nous refuserons d’abandonner Alain Ferrandi et Pierre Alessandri dans les fosses de l’oubli. Nous sommes convaincus que l’humanisme est plus fort que la raison d’Etat et que les citoyens n’accepteront jamais la perspective de la prison à vie.
Nous continuerons donc notre mobilisation pour redonner son véritable sens à la justice et au droit qui réparent. Nous nous élèverons toujours contre l’arbitraire, le déni de démocratie et le non-droit qui séparent."


Associu Sulidarità
L'Associu Sulidarità tient à réagir suite à la décision du gouvernement Français de persister dans une logique de vengeance d'Etat là où en théorie, le droit et l'humanité devraient primer.

Cette decision de maintenir Petru Alessandri et Alanu Ferrandi sous le statut de Détenus particulièrement surveillés, vient une fois de plus entraver toute possibilité à court terme de rapprochement ou de libération pour ces deux patriotes, maintenus en exil carcéral sous un régime de détention particulièrement strict depuis plus de deux décennies.

Les injustices faites aux prisonniers politiques Corses concernent l'ensemble de notre peuple, elles sont le reflet de la politique de l'état vis à vis de notre Pays.
Elles démontrent une volonté affirmée de mise au pas de la société Corse par le biais des brimades, de l'intimidation et ce même si les moyens employés sont contraires au droit français et au droit communautaire Européen, voir, trop souvent aux droits de l'Homme.

Ce refus s'il n'est pas le premier, nous étonne malgré tout.
Ce n'est pas que nous croyons à un changement de cap de l'Etat sur la question des prisonniers politiques, mais lors de notre entretien au ministère de la Justice il y a quelques semaines, il nous avait été clairement dit que cette question des statuts de DPS serait traitée et dans le bon sens.
On peut donc parler d'un véritable reniement de la parole donnée, voir de mensonge délibéré afin d'éviter en cette fin d'année des mobilisations sur le terrain.
Au delà de la question du rapprochement, les prisonniers politiques incarcérés à Borgu sont également victimes de ce traitement inique, et des permissions à la veille de Noël ont été refusées sans motif valable.

Nous annonçons que désormais nous en revenons à une logique de présence accrue sur tous les fronts afin de débloquer cette situation. Nous ne nous contenterons plus de la parole des ministres puisqu'elle ne vaut rien, nous n'arrêterons notre cycle d'actions que lorsque des actes suivront.
Tenite vi pronti à mubilizà vi !
À prestu annant'à u chjassu di a Lotta

Core in Fronte
Core In Fronte apporte son soutien à Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, dont le statut de Détenu Particulièrement Surveillé (DPS) a été reconduit par le ter Ministre Jean Castex. 
Ce statut DPS les empêche d'être, notamment, rapprochés à Borgu, alors même qu'ils sont incarcérés depuis mai 1999, qu'ils ont une conduite exemplaire en prison et qu'Os sont conditionnables depuis plus de 2 ans. 
Le dossier judiciaire de Petru Alessandri et d'Alain Ferrandi est commandé par le seul principe de la vengeance d'Etat, au mépris du droit. 
La question des prisonniers politiques fait partie de toute solution au problème national corse. La France a, aujourd'hui, choisi la voie de la seule répression. 
Le peuple corse doit se mobiliser pour demander leur libération.
Hè ghjunta fora di u ritornu! 

PNC
Ce matin, le Premier ministre Castex a rejeté sans surprise la demande de levée du statut de Détenu Particulièrement Surveillé (DPS) pour Petru Alessandri et Alain Ferrandi.
 
Cette décision inique, chronique d’une injustice annoncée, est en effet tombée comme une nouvelle condamnation politique, au mépris du droit, et violant de façon claire le sacro-saint principe de séparation des pouvoirs.
 
Comment le droit de l’Etat peut-il bafouer ainsi les valeurs qu’il proclame par ailleurs? 
Comment peut-il aller à l’encontre des avis favorables à la levée de ce statut de toutes les Commissions DPS? 
 
En revenant aux heures les plus sombres de son histoire, l’état renvoie notre peuple tout entier devant la cour de sûreté de l’état, dont chacun ici se souvient.
 
Au-delà de l’amer constat, et de l’inacceptable, face au destin de ces patriotes otages d’une vengeance d’état, le PNC renouvelle son total soutien à Petru Alessandri et à Alain Ferrandi.
 
Dans cette même optique, Le PNC s’associera à toutes les initiatives populaires qui doivent rapidement permettre la libération de tous les patriotes incarcérés et poser les conditions d’un règlement politique de la question nationale Corse. 
 
Corsica nazione hè, libertà per tutti i patriotti !"




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047