Corse Net Infos - Pure player corse



SC Bastia en National : «avancer avec prudence, ne pas faire n’importe quoi »


Philippe Jammes le Jeudi 4 Juin 2020 à 18:28

On ne pourra pas reprocher aux dirigeants du SC Bastia de ne pas communiquer. Pas moins de 4 conférences de presse en moins d’un mois. On ne s’en plaindra pas d’autant que les explications fournies à chacune d’elles sont claires, précises, lisibles.



Dans la salle de presse du SCB ce jeudi, Claude Ferrandi, le président du SC Bastia et Marc-Antoine Luca, le président de l’association SCB. Chacun a apporté ses lumières sur la saison à venir.

Claude Ferrandi s’est tout d’abord félicité du passage réussi devant la DNCG, mercredi. «Un moment toujours un peu anxiogène, mais tout s’est bien passé. Notre montée en National a été validée ».

- Et pour la suite ?
- On doit avancer prudemment, ne pas faire n’importe quoi qui pourrait mettre en péril le club. Notre objectif est de faire le meilleur championnat possible. Pour le coach, on est armé pour cette saison. On va bien sûr faire une ou deux recrues, avec comme priorité un attaquant.     

L’impact de la crise sur le budget ?
- Nos partenaires, malgré la crise, ont joué le jeu. Ils nous ont suivis. Les partenaires nous paient au fur et à mesure et même avec la crise, ils ont tenu leur engagement financier. Pour le reste, on compte sur les supporters. Dans notre budget, leur part à travers la billetterie ou les abonnements représente  912 000 €. La DNCG n’a d’ailleurs pas manqué ne nous en faire la remarque, mais elle a très bien compris notre démarche unitaire et qu’on avait besoin de tout le monde pour réussir. Il y aura donc une grande campagne d’abonnements mais aussi de souscriptions pour la SCIC afin de lever les fonds nécessaires. Des particuliers vont aussi nous rejoindre. On a ainsi 3 ou 4 contacts concrets.


- En cas d’accession en Ligue 2, le budget suivra t-il ?
- Je dirai que ce sera même plus facile dans le sens où dans ce monde professionnel des mannes financières tombent, comme par exemple les droits TV. Entrer dans le monde professionnel, c’est avoir déjà 50 à 60% du budget bouclé. L’an passé on a cherché 1,2 M d’€, cette année on cherche 300 000 € de moins. Notre budget sera de 3,5 millions dont 500 000 € pour l’académie. Cette somme représente les frais de fonctionnement de celle-ci, 10% sont consacrés à l’aménagement du site du Country.


- Coté recrutement ?
- On recherche des profils bien particuliers. On a eu déjà beaucoup de contacts, certains sont partis en fumée. Si pour l’heure nous n’avons pas la capacité de donner de nom, nous sommes très proches d’avoir notre 2ème recrue, un attaquant, qui était la priorité N° 2 de l’entraineur après la signature du défenseur Dumè Guidi.


- Le rôle des Socios ?
- Leur rôle est très important. Ils œuvrent en permanence pour le club.  Ils ont un rôle d’appui sur de nombreuses missions, dont celle de la formation. A titre d’exemple, récemment ils ont travaillé à la réfection de logements pour nos jeunes stagiaires.
La formation est une des priorités du club, d’où la présence ce jeudi du président de l’association SCB, Marc-Antoine Luca


- L’académie, la formation, où en est-on ?
- Dans ce domaine nous ne devons pas prendre de retard. La formation est essentielle pour le club. C’est à travers celle-ci que le club pourra durer et s’armer pour le futur. L’académie doit servir pour alimenter l’équipe première mais doit aussi être un fonds de commerce. Pour la diriger on a besoin d’un homme de grande expérience, diplômé, un ancien "bleu" pourquoi pas.  C’est un challenge difficile car c’est un phare que l’on doit donner à nos jeunes. On a déjà essuyé des refus dont un de dernière minute mais on continue à cherche le profil idéal. Ce profil ressemble à celui d’un Lilian Nallis ou d’un Jean-Marie De Zerbi. Si celui-ci n’a pas fermé la porte, après son départ de Metz, il préfère prendre un peu de distance avec le terrain. Il préfère attendre un peu afin de se rapprocher et profiter des siens.​


Une académie en mal de structures …
- On s’est déjà rapproché de professionnels pour aménager le country qui représente quand même une superficie de 12 à 14 ha. Car pour la formation il faut de nombreuses infrastructures comme des terrains mais aussi des bâtiments, des logements. Cela demande un investissement important. Et l’objectif de l’association c’est justement de travailler pour ces jeunes et leur donner tous les outils pour réussir. On espère à l’horizon 2028 se doter de terrains, vestiaires, tribunes, centre d’hébergement. Aujourd’hui on n’a pas les moyens de le faire, on est toujours dans la débrouille. Il nous faudra accéder au monde professionnel pour le faire.


- Déception avec la descente des U17 et U19 en régional ?
- Les championnats nationaux U 17 et U 19 sont très relevés. En U19 on avait une petite carte à jouer sur la fin du championnat, mais le virus a  balayé cet espoir de maintien. On descend pour mieux remonter.


- On a parlé de fusion avec un autre club …
- La rumeur était fondée. Nous étions en contact avec un club ami, qui faisait partie du Sporting avant (NDLR : Etoile Filante Bastiaise). Une fusion doit être équilibrée et on était en discussion mais la crise sanitaire a tout fait capoter car des réunions, des visites de locaux n’ont pu se faire.

Marc-Antoine Luca, président de l'association SCB et Claude Ferrandi, président du SCB, ont présenté les projets pour le club
Marc-Antoine Luca, président de l'association SCB et Claude Ferrandi, président du SCB, ont présenté les projets pour le club

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047