Corse Net Infos - Pure player corse

Réforme du Bac et langue corse : La rectrice apporte des éclaircissements


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 8 Février 2019 à 19:49

L’avenir de la langue plombée par la réforme du Bac ? Oui disent les élus de la Collectivité Territoriale, à savoir Josépha Giacometti et Xavier Luciani, qui se sont exprimés dans une conférence de presse dont Corse Net Infos s’est fait l’écho. Non, réplique Julie Benetti, rectrice de l’Académie de Corse! Les premiers se posent des questions et avancent des propositions, la seconde reprend depuis le début et apporte les éclaircissements sur le futur BAC-2021 qui ferait la part belle à la langue corse. Les explications de la rectrice




Julie Benetti, rectrice de l'académie de Corse
Julie Benetti, rectrice de l'académie de Corse
Qui a raison ? Qui a tort ? Là question est de savoir si la réforme, comme l’explique la rectrice, ne peut que favoriser la marche en avant de la langue et non pas  gâcher ce qui a été entrepris depuis 4O ans. Julie Benetti s’est montrée on ne peut plus claire sur ce point. Elle donne sa version.

- La langue corse est-elle réellement mise à mal ?
- « C’est tout l’inverse ! La réforme du BAC marque une avancée considérable pour la langue corse. Il est probable que je n’ai pas assez insisté sur la pédagogie de la réforme. C’est la raison pour laquelle j’organise cette conférence de presse. Il s’agit pourtant d’une réelle avancée :

En termes de reconnaissance tout d’abord, puisque dans le cadre de l’ancien BAC, la langue corse pouvait être choisie comme deuxième langue vivante et comme enseignement optionnel. Ces deux possibilités sont ainsi maintenues dans le cadre de la réforme du BAC mais en plus, et c’est là la grande nouveauté, il y aura un enseignement spécialité langue
 régionale.

En termes horaire, un élève de terminale pouvait suivre, dans le cadre de l’ancien BAC, jusqu’à 7 heures d’enseignement de langue corse par semaine.

Dans le cadre de la nouvelle réforme, il pourra suivre jusqu’à 10 heures d’enseignement en langue corse.

En termes de coefficient enfin, avec un enseignement spécialité de langue corse qui comptera pour 16% de la note finale du BAC.

 
En réalité, la confusion est venue de ce dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, l’option, en oubliant la spécialité. Dans le cadre de l’ancien BAC, on pouvait suivre le Corse en deuxième langue vivante, dans le cadre d’un enseignement facultatif - la fameuse option - et puis il y avait un dispositif particulier uniquement pour les élèves de la série N. Avec le nouveau BAC, vous avez un enseignement de spécialité coefficient 16, et vous avez toujours l’enseignement optionnel mais dans le cadre du contrôle continu. Autrement dit, on semble regretter le fait que le Corse était une option à coefficient 2, lorsqu’il devient un enseignement de spécialité à coefficient 16. Sans mettre en cause le fait qu’il reste un enseignement optionnel et aussi le fait qu’il reste aussi une langue vivante 2 qui, comme telle, pourra être étudiée dans le tronc commun des enseignements.

- Est-ce que la communication aurait-elle été mal comprise ou simplement mal interprétée ?
- « A mon avis, on s’est focalisé depuis quelques jours sur l’option. Je m’explique : l’option était  coefficient 2 et seuls étaient comptabilisés les points au-dessus de 10. Demain, comme l’option devient un contrôle continu, il y aura une note dans le cadre contrôle du continu qui éventuellement sera inférieure à 10. Mais on compare uniquement le statut de l’option dans le cadre des deux BAC. Personnellement, je me réjouis justement qu’avec le nouveau BAC, le statut de la langue corse ne soit plus réduit à une langue optionnelle mais bien au contraire que la langue corse devienne un enseignement de spécialité avec un coefficient 16. J’ajoute que, dans le cadre du nouveau BAC, il y aura un grand oral et que ce grand oral sera adossé à l’une des épreuves de spécialité. Donc, l’élève qui choisirait l’enseignement de spécialité langue corse, et qui choisirait d’adosser son grand oral à cette spécialité aura un coefficient 16 en enseignement spécialité langue corse et un coefficient 10 au grand oral. Donc un coefficient 26, c’est le quart de la note finale. »  


Propos recueillis par J.F.






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Mai 2019 - 18:11 Pierre Simi honoré par la ville de Bastia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio