Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Projet Calliope : à Pigna on travaille à l'adaptation du "Lamentu di e sette Galere"


Jean-Paul-Lottier le Mercredi 10 Février 2021 à 15:22

Dans le cadre d'un partenariat entre l'Université de Corse et le Centre National de Création Musicale, VOCE, le projet Calliope a réuni plusieurs acteurs à la Casa Musicale de Pigna pour la préparation d'une nouivelle adaptation intégrale di "U lamentu di e sette Galere »



Les principaux acteurs en répétition ce matin à la Casa Musicale de Pigna (Photos Eyefinity Prod/Kevin Guizol
Les principaux acteurs en répétition ce matin à la Casa Musicale de Pigna (Photos Eyefinity Prod/Kevin Guizol
Les 6 et 7 février, acteurs et techniciens de la céation «  U lamentu di e sette Galere » se retrouvent à l'Auditorium de Pigna pour des séances de répétitions et règlages techniques. Deux journées qui permettront à chacun de mieux s'imprégner du contexte de cette création qui s'inscrit dans le projet Calliope.
Le projet Calliope développe conjointement trois actions coordonnées qui ont en commun la réappropriation par la société corse d’anciennes traditions poétiques qui peuvent redonner vie au multiculturalisme qui a si longtemps défini l’identité méditerranéenne.
Grâce à l’alliance de poésie et de musique dont la Muse Calliope est le nom, les peuples méditerranéens ont toujours su dépasser les frontières et les conflits entre les langues et les religions, comme entre les traditions savantes (écrites) et populaires (orales).
Trois créations sont au programme de ce projet Calliope. La première  «  U lamentu di e sette Galere » qui nous intéresse plus particulièrement ce jour à Pigna est une version scénique et musicale et intégrale du célèbre lamento qui raconte le naufrage légendaire au large du Cap Corse de sept galères parties de Barcelone pour porter secours à Gênes.
Trois actions coordonnées qui ont en commun la réappropriation par la société corse d’anciennes traditions poétiques qui peuvent redonner vie au multiculturalisme qui a si longtemps défini l’identité méditerranéenne. Grâce à l’alliance de poésie et de musique dont la Muse Calliope est le nom, les peuples méditerranéens ont toujours su dépasser les frontières et les conflits entre les langues et les religions, comme entre les traditions savantes (écrites) et populaires (orales).
Le projet Calliope, partenariat en le Centru Naziunale di Creazione Musçicale Voce et l'Universia di Corsica « Pasquale-Paoli » enrichissent le patrimoine poético-musical de la Corse.
Vendredi dernier, c'est dons dans une ambiance studieuse que les répétitions qui s'étaleront sur le week-end ont débuté.
Les principaux acteurs étaient là pour enrichir l’adaptation en élaborant la dramaturgie, et en consacrant l’essentielle des séances aux répétitions musicales : les chanteuses : Nicole Casalonga, Cathy Graziani et Gigi Casabianca, musiciens : Elise Lancerotto et Martin Bauer. Le scénographe Toni Casalonga. Et Francis Biggi, ancien directeur de la Haute Ecole de Musique de Genève.
Nicole Casalonga, compositrice et interprète, que l'on ne présente plus, dirige l’ensemble Madrigalesca avec lequel elle a déjà enregistré des extraits du « Lamentu di e Sette Galere ». Aussi, le cadre de ce projet CALLIOPE c'est avec un grand professionnalisme qu'elle prépare cette adaptation intégrale entièrement nouvelle du Lamentu sous la forme d’un concert-spectacle conçu par le Centre de Création Musicale Voce avec le concours de Francis Biggi, Directeur du Département de musique ancienne de la Haute Ecole de Musique de Genève, et qui sera présenté au public dans le courant de l'année 2021.






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047