Corse Net Infos - Pure player corse


Olivier Pantaloni : « Pas question de mettre une pression supplémentaire sur les épaules des joueurs »


Vincent Marcelli le Jeudi 6 Janvier 2022 à 20:15

Champion d’automne avec 38 points au compteur, une première dans son histoire, l’ACA collectionne les « perfs » depuis le début de la saison et faire taire tous ses détracteurs. L’occasion, pour l’entraîneur ajaccien de faire le point sur le parcours de son groupe.



- L’ACA est en tête de la Ligue 2 à mi-parcours. Que cela vous inspire-t-il ?
- Le bilan comptable est excellent dans un championnat très relevé où beaucoup d’équipes ont un potentiel énorme et le désir de rejoindre l’élite. On peut être satisfait du travail accompli. D’un autre côté, nous pouvons analyser plus précisément les qualités et les défauts de cette équipe mais d’une manière générale, le comportement et l’état d’esprit affiché par le groupe tout au long de la première partie de la saison est un facteur intéressant à prendre en compte. Il nous a permis d’en être là aujourd’hui.

- L’ACA affiche-t-il d’autres ambitions concernant une éventuelle accession ?
- Nous avons abordé les matchs de la même manière de la première à la dix-neuvième journée. On a des principes de jeu que l’on s’efforce d’appliquer. Pour l’heure, cela nous sourit. On avait l’ambition d’obtenir un maintien rapide, on est dans les clous. Mais nous n’avons pas d’autres ambitions que cela. Aujourd’hui, on est en tête de la Ligue 2, il y a encore 19 matchs à jouer, c’est énorme. On va chercher à rester là où on est le plus longtemps possible mais je ne tiendrai pas un autre discours que celui-là, il fonctionne bien. Pas question de mettre une pression supplémentaire sur les épaules des joueurs, ils savent ce qu’ils ont à faire, ce sont des compétiteurs.
 
- Votre classement appelle tout de même plus qu’un simple maintien...
- On n’était pas programmé pour être en tête du championnat, on y est, tant mieux, on savoure et on va tout donner pour avoir le meilleur classement possible en mai prochain mais je le répète, aucune pression supplémentaire ! À l’inverse des équipes qui sont à la lutte avec nous, on prend les matchs comme ils viennent. Si on en perd un, on abordera le suivant de la même manière sans pression du résultat.

- Envisagez-vous de recruter lors du Mercato ?
- Nous avons perdu Bévic Moussiti-Oko jusqu’en mars au moins, plus les quatre joueurs appelés à la CAN pour au moins deux semaines (Youssouf, Bayala, Botué, Alhadhur…), ce sont des joueurs importants dans le groupe. Si on arrive à obtenir le prêt d’un attaquant, ce serait une très bonne chose mais ce joueur devra être prêt, il doit nous apporter réellement un plus offensif. S’’il faut attendre un mois et demi pour qu’il soit en forme ou si l’on n’est pas certain qu’il apporte quelque chose, cela ne vaudra pas le coup. Cela réduit le champ des joueurs susceptibles de nous rejoindre. Il faudra aussi que les conditions financières nous conviennent. Cela fait beaucoup de paramètres à remplir.
 - Une défense de fer, 13 clean-sheets, un atout important pour l’ACA ?
- Cette équipe a été peu remaniée durant l’intersaison. On a enrôlé deux joueurs important, Gonzalez et Vidal auxquels j’ajouterais Ahlhadur, même si ces deux ont eu peu de temps de jeu. Ce sont des joueurs de qualité qui donnent le maximum quand ils rentrent, on peut compter sur eux. La défense a été peu modifiée, le groupe travaille ensemble depuis l’an dernier, il a bien intégré nos principes de jeu pour être le plus efficace possible dans ce domaine. Je parle des défenseurs mais ce système passe aussi par les attaquant et les milieux de terrain. On a fait un gros travail à ce niveau. A l’inverse, on a des joueurs de qualités devant mais sans jeter la pierre à qui que ce soit, on n’a pas les meilleurs attaquants de Ligue 2. Il faut donc savoir trouver l’équilibre. Le nôtre passe par une solidité défensive et le fait d’être le plus efficace possible pour pouvoir obtenir des résultats positifs.
 
- La carte jeune ?
- C’est la politique instaurée depuis quelques temps par l’équipe dirigeante. La vie du club passera par la vente de joueurs. On essaie de faire sortir un maximum de jeunes pour leur permettre d’éclore précocement et permettre également au club de réaliser des plus-values synonymes de pérennisation.
 
- Vous avez franchi personnellement la barre des 400 matchs sur le banc ajaccien. Une fierté ?
- Cela permet d’acquérir de l’expérience et d’évoluer dans la vision des choses et le comportement vis-à-vis des joueurs. On peaufine à l’image d’un artisan… Plus de 400 matchs, cela m’a été rappelé mais vous savez, je ne coure pas après les records.

- 2001-2002, 2021-2022, faut-il y voir un signe?
- Vingt ans la première accession, dix ans la deuxième (2011). On pourrait penser qu’il y a des signes. Mais on n’est quà la moitié du championnat, le chemin est encore très long, les équipes se renforcent, on n’a pas les mêmes moyens. Nous allons continuer sur ce que l’on sait faire de mieux, continuer à être le plus performant possible dans les domaines que l’on maîtrise et on verra bien ce qu’il adviendra...
 

Le match Amiens-AC Aiacciu qui aurait du se jouer ce samedi 8 Janvier a été reporté à une date ultérieure après plusieurs cas positif au Covid dans l'effectif picard














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047