Corse Net Infos - Pure player corse



Municipales de Bastia : les Communistes dénoncent une "trahison" de Jean Zuccarelli


Livia Santana le Mercredi 3 Juin 2020 à 18:20

Lundi 1er juin, à l'annonce officielle d'une union entre Jean-Sebastien de Casalta, Jean Zuccarelli et Jean-Martin Mondoloni, les Communistes ont annoncé leur retrait de la liste "Choisir Bastia". Lors d'une conférence de presse, Michel Stefani, secrétaire général du PCF en Corse explique cette décision.



Alors que le Parti communiste célèbre ses 100 ans d'existence, l'heure n'est pas à la fête pour Michel Stefani et Toussainte Devoti. Ce mercredi 3 juin, lors d'une conférence de presse, le PCF s'est réuni pour dénoncer une véritable "pantalonnade". Ils n'ont guère apprécié que Jean Zuccarelli rejoigne l'alliance formée par Jean-Sebastien de Casalta avec Jean-Martin Mondoloni, "pilier de la droite libérale, soutenu par Les Républicains" pour le second tour des élections municipales à Bastia qui se dérouleront le 28 juin.

Les alliés historiques de la famille Zuccarelli, n'acceptent pas que Jean-Martin Mondoloni "soit placé au rang de premier adjoint" au maire en cas de victoire de la liste Unione per Bastia : "Nous nous attendions au scénario de rassemblement avec la droite, au-delà des sensibilité, mais le score effectué ne correspond pas au poste de premier adjoint.", lance Michel Stefani. 

Les Communistes dénoncent une réelle "trahison" de Jean Zuccarelli qui, selon eux, "bafoue les valeurs de la gauche et la moralité au service de ces intérêts personnels". Pour eux toujours, le leader de Choisir Bastia "n'a pas pris en compte leur avis."  Le dauphin de la dynastie Zuccarelli obtiendrait la présidence de la Communauté d'agglomération (CAB), "si tant est que les maires des 5 communes ne s'y opposent pas", comme s'amuse à le rappeler Michel Stefani. 

Pour la première fois depuis la libération, les Communistes n'auront ainsi pas de sièges au Conseil municipal de Bastia et seront absents de la bataille décisive du scrutin. "Un choix très douloureux qui ne marque pas la fin du parti", explique Toussainte Devoti qui était pressentie pour devenir ajdointe à l'éducation si le PCF ne s'était pas retiré. A présent, la bataille "se jouera sur le terrain".

Un appel au vote blanc ou à l'abstention 
Le candidat de gauche, Julien Morganti se serait rapproché des communistes mais ils n'auraient pas répondu à ses sollicitations car trop éloigné de leurs principes politiques.
A présent, le Parti Communiste non représenté dans ces élections, appelle "à voter blanc" ou à "l'abstention".




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047