Corse Net Infos - Pure player corse


Municipales : Jean-Sebastien de Casalta, Jean Zuccarelli et Jean-Martin Mondoloni déposent leur liste "Unione per Bastia"


Livia Santana le Mardi 2 Juin 2020 à 18:40

L'union sacrée est officialisée. Jean-Sebastien de Casalta, Jean Zuccarelli et Jean-Martin Mondoloni ont déposé ce mardi 2 juin leur liste tripartite "Unione per Bastia", pour le second tour des élections municipales annoncé pour le 28 juin. Les trois candidats d'opposition - les deux premiers identifiés à gauche et le troisième soutenu par LR - ont donc, comme ils l'avaient annoncé au soir du 1er tour, uni leurs forces pour faire tomber le maire nationaliste, Pierre Savelli.




Jean-Martin Mondoloni, Jean-Sebastien de Casalta et Jean Zuccarelli.
Jean-Martin Mondoloni, Jean-Sebastien de Casalta et Jean Zuccarelli.
Le suspense comme l'attente auront duré deux mois et demi, et c'est finalement le scénario, annoncé le 15 mars et finalisé dimanche sur le fil, qui prévaut. Les trois candidats d'opposition, Jean-Sébastien de Casalta, Jean Zuccarelli et Jean-Martin Mondoloni, qui ont totalisé 43% des suffrages au 1er tour, ont dévoilé ce mardi leur liste commune : Unione per Bastia ! 

" Cette liste est le fruit d'un travail collaboratif, de discussions riches et denses, respectueuses des identités et des expressions de chacun ", tient à préciser l'avocat bastiais, Jean-Sébastien De Casalta, ancienne tête de liste de Spartimu l'avvene construite avec François Tatti, et chef de file de l'union. " Nous avons pu conclure un contrat équilibré avec un pacte de gouvernance qui a un véritable contenu politique. Nous aurons soin dans les jours qui viennent d'expliquer aux Bastiais quel est notre projet. Nous avons l'ambition de convaincre le plus grand nombre ".

Si l'union de la droite et de la gauche peut en étonner plus d'un, le libéral Jean-Martin Mondoloni, chef de file de Bastia Altrimente, soutenu par LR, lui " ne comprend pas que ce type d'alliance déchaîne autant les passions. Le législateur a voulu deux tours, pour que les hommes et les femmes se rassemblent, la vraie question est de savoir si on s'unit en respectant la trajectoire passée et la trajectoire à venir". Même s'il reconnaît : "Il n'y a jamais rien d'évident à unir des forces en présence. C'est au cours d'échanges forts riches que nous avons trouvé un équilibre."  Des discussions de plusieurs semaines qui ont finalement abouti à "conclure un contrat équilibré avec un pacte de gouvernance qui a un véritable contenu politique. L'union qui s'est dessinée avec les résultats du premier tour. Nous avons trouvé les conditions d'un accord respectueux des forces en présence et de la diversité de chacun. Personne n'a eu à se renier ".

Même satisfaction de Jean Zuccarelli : " Nous sommes heureux de sceller cette union pour mettre un terme à cette mandature qui a été calamiteuse ". Avec un maître mot : Tous contre Savelli !

On ne connait pour l'instant que les 10 premiers noms de la liste, 5 issus de la liste De Casalta, 3 issus de la liste Zuccarelli et 2 issus de la liste Mondoloni. Derrière  Jean-Sébastien de Casalta, sa colistière Françoise Vesperini, suivie de Jean Zuccarelli, Helene Salge, Jean-Martin Mondoloni, Danielle Belgodere, Francois Tatti, Livia Graziani-Sanciu, Jean-François Paoli, Marie-Claire Poggi.  L'avocat bastiais le rappelle : "La représentativité des trois listes est placée au coeur de nos accords."

Mais cette alliance n'a pas été approuvée par les Communistes présents sur la liste de Jean Zuccarelli qui ont annoncé lundi 1er juin qu'ils ne feraient pas partie de cette coalition. Ces alliés historiques de la famille Zuccarelli n'auraient guère apprécié l'union avec un pilier de la droite libérale, soutenu par Les Républicains, et ont, donc, tiré leur révérence. On en saura plus dans les prochaines heures, mais ce serait, donc, la première fois qu'ils seraient absents de la bataille décisive du scrutin bastiais et du Conseil municipal. Le chef de file de la liste "Choisir Bastia" le regrette, sans plus : " Je respecte la décision de nos amis et alliés communistes mais je la regrette car cette union est une impérieuse nécessité pour construire cette alternative que les Bastiais attendent ".

Dans le partage des places en cas de victoire, si Jean-Martin Mondoloni décrocherait la place de 1er adjoint, le morceau de choix reviendrait à Jean Zuccarelli qui serait le candidat de la mairie de Bastia à la tête de la Communauté d'agglomération (CAB). Mais rafler la présidence de la CAB pourrait s'avérer plus facile à dire qu'à faire ! Et que deviendrait le président actuel, François Tatti, en 7ème position sur la liste d'union !

Les détails du programme et du projet seront annoncés dans les prochains jours.








 




Dans la même rubrique :
< >

L'actualité | Municipales 2020 | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Tocc’à voi | Annonces judiciaires et légales














    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047