Corse Net Infos - Pure player corse

Médiévales de Levie et de l’Alta Rocca : Plus de 10 000 visteurs attendus pour la 8ème édition


Rédigé par MS le Mardi 28 Août 2018 à 16:36 | Modifié le Mardi 28 Août 2018 - 17:06


Les Médiévales de Levie 2018 sont l’évènement devenu phare et incontournable de l’Alta Rocca. Du 7 au 9 septembre, le village se transportera au Moyen Âge insulaire, avec des villageois qui seront les premiers acteurs de sa transformation. Spectacles, combats, déambulations, expositions, conférences, animations pour enfants, et un grand marché médiéval feront remonter le temps aux 10 000 visiteurs attendus.


Les Médiévales de Levie 2018
Les Médiévales de Levie 2018
Depuis septembre 2011, sont organisées les Médiévales de Levie. Cet évènement connait d’année en année un succès populaire croissant. Les bénévoles sont devenus, au fil des années, de véritables producteurs et réalisateurs d’un spectacle professionnel grandiose. Les associations, écoles, artisans, artistes... ont, pendant toute l’année en cours, réalisé des activités de création et de production autour de la préparation de cette fête. Grâce à un Contrat Educatif Local porté par la Communauté de Communes, les enfants du territoire ont été associés à travers des des ateliers de couture et décors à la préparation de l’édition 2018.
La manifestation se déroulera à travers tout le village, si bien qu’il sera fermé à la circulation le samedi et le dimanche. Des navettes permettront aux visiteurs d’accéder facilement au site le samedi de 9h30 à 01h du matin, et le dimanche de 9h30 à 20h, à partir des parkings dédiés et obligatoires.
 
Plusieurs expositions illustreront cette longue période.
Exposition sur Rinucciu da la Rocca (1450-1511). C'est le dernier grand seigneur du Moyen Age corse, et l’héritier d’une longue lignée issue d’un ancêtre légendaire Cinarca que les premiers chroniqueurs insulaires situent à l’époque carolingienne. Véritable chef de guerre, doué  d’une vigueur singulière, fier et ambitieux, il convoite comme tous les Cinarchesi le pouvoir suprême. Traqué comme un bandit, il périt au cours d'un dernier affrontement dans le massif de Cagna avec de simples pierres pour se défendre. Son assassinat marque la fin de la féodalité en Corse.

Exposition sur les seigneurs Bianculacci et Cinarchesi, et particulièrement ceux de la Rocca. Les visiteurs pourront se faire photographier dans des passes-têtes représentant six personnages célèbres comme Ugo della Colonna, nommé seigneur perpétuel de Corse par le pape pour avoir chassé les Maures de l’île au IXe siècle. Piubettu, l’homme du peuple de Fretu qui délivra la plaine d’un seigneur tyrannique ou Violante, fille du comte Arrigu da la Rocca qui leva une armée !

L'exposition sur les "casteddi cinarchesi" présente les principaux châteaux médiévaux qui se trouvaient dans le Sud de la Corse et plus particulièrement dans la seigneurie de la Rocca. Parmi les principaux seigneurs qui ont occupé ces forteresses perchées sur des pitons rocheux, les Bianculacci et les Cinarchesi luttaient entre eux pour obtenir le pouvoir suprême, ou se dressaient contre les puissances étrangères. Résidences de prestige ou simples fortins surveillant une vallée un passage, les vestiges sont encore là pour nous rappeler l’histoire mouvementée du Moyen Age insulaire.

Des ateliers et conférences
Vannina Marchi van Cauwelaert, Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Corse, signe l’article sur « L’empreinte médiévale en Alta Rocca » et animera le 1er septembre une conférence,  organisée par l’association Livia Via, sur le thème « La Corse au Moyen Âge : bilan et perspectives » à la salle des fêtes de l'hôtel de ville

Les ateliers auront pour thème :  

- L’écriture du courrier au manuscrit enluminé : Dans l'étude du Prêtre Polinu, secrétaire du seigneur Rinucciu, vous découvrez les chroniques, les armoriaux et les cartes que pouvait consulter un lettré du XVe siècle, des céramiques qui auraient pu orner sa table et le matériel dont disposait un secrétaire pour écrire son courrier. Les enfants pourront se familiariser avec l'écriture d'antan à la plume d'oie ou au calame, utiliser un sceau avec leur initiale pour sceller un serment de fidélité, ou s'initier à l'enluminure.

- Les blasons corses du Moyen Age. En Corse, les premières armes connues remontent au XIVe siècle lorsque Arrigu da la Rocca est acclamé comte de Corse à Biguglia en l'an 1372. "Alors qu'il allait à travers la Corse en rendant bonne justice : il portait sur sa bannière : une aigle" ..." Le Hérault Gelre dans son armorial, compilé entre 1370 environ et 1414, représente l'île comme une possession de la Couronne d'Aragon : symbolisant la Corse pour la première fois avec une tête de maure. Cependant, les blasons n'étaient pas réservés à la noblesse, bourgeois génois, caporaux, ecclésiastiques signaient de leurs sceaux armoriés leurs courriers. L'atelier propose une exposition sur les armoiries de la fin du Moyen Age corse et une initiation à l'art de l'héraldique. Les enfants pourront réaliser leur propre blason.

- Arba santa, arba strega, les usages des plantes dans la Corse médiévale : une petite exposition de plantes fraîches et sèches, de photos et de recettes.

- U trabuccu, le trébuchet en Corse, engin de siège fixe utilisés du XIIIe au XVe siècle. Les chroniques nous enseignent dans quelles circonstances ces armes furent utilisées. Présentation d'une maquette et démonstration.

- A cursesca, la corsesque : une arme d'hast corse popularisée par les mercenaires insulaires au service des armées françaises et italiennes à partir du XVe siècle. Reconstitution d'une corsesque médiévale par Pierre Henri Weber.
 
Un peu d’histoire de Corse médiévale, la manifestation dans sa totalité et le programme.

Contacts :
medievales@levie.fr
www.levie.fr
Facebook : Les Médiévales de Levie 2018



Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine