Corse Net Infos - Pure player corse


Les racines corses de Paul Valery : Jean-Guy Talamoni a présenté son ouvrage à Lisula


Maria-Serena Volpei-Aliotti le Lundi 19 Septembre 2022 à 18:26

Jean-Guy Talamoni était à Lisula le weekend dernier pour présenter son dernier ouvrage "Paul Valéry et la Corse, l'île que nous savons" à l'occasion d'une conférence organisée par Artelibri.



Jean-Guy Talamoni presente son livre
Jean-Guy Talamoni presente son livre
C'est devant une salle comble que l'auteur a relaté la relation entre Paul Valery, écrivain, poète et philosophe français, et la Corse. Né d'un père bastiacciu, et d'une mère génoise, il y a longtemps eu de nombreux débats autour de cette relation, que les critiques qualifiaient de pessimiste, voire inexistante, avec son île d'origine.
 
"J'ai travaillé durant plusieurs années, de manière générale sur Paul Valery et la Corse, lorsque j'avais soutenu ma thèse sur la littérature corse" débute Jean-Guy Talamoni. Figurant dans l'anthologie d'Yvia Croce, en tant qu'écrivain corse, la question était de savoir si la Corse était présente dans sa poésie et dans sa littérature. "Dans ce livre je fais le point sur son rapport à la Corse. Il est venu, très rarement, mais il est venu. Je fais également le point sur les rapports qu'il avait avec les Corses de manière générale". 

Sollicité à plusieurs reprises par les Corses, de Marseille ou de Paris, Paul Valery a toujours répondu favorablement aux invitations des Corses. "Contrairement à ce qui se disait à une époque, il n'a jamais caché ses origines corses et revendiquait même sa corsité. Il déclarait également que le rôle des Corses nés sur le continent était d'aider les jeunes insulaires qui voulaient faire carrière dans la littérature". 

Paul Valery était évidemment en relation avec les Corsesnotamment ceux de sa famille, mais aussi et surtout avec les auteurs de littérature corse. "Des échanges avec Pierre Leca, Diane de Cuttoli ou encore le conseiller de Mari, dans lesquels il mentionnait son désir de venir s'installer en Corse". Une relation avec la Corse qui est bien fondée, "contrairement à ce que certains ont pu dire ".
 
"Une Corse bien présente dans ses écrits" 
"Il n'a pas fait de poésie sur la Corse, ce qui a pu choquer. Mais j'ai donné quelques coups de sonde dans son œuvre poétique, pour voir ce qu'il pouvait y avoir de corse et ce qui avait été transmis. Comment peut-on imaginer qu'elle ne soit pas présente dans son œuvre alors qu’il y a été élevé par un père corse, né et élevé à Bastia et qui était forcément corsophone ?". Alors si Paul Valery lui-même ne parlait pas corse, c'est une langue que le poète a très certainement entendue à la maison comme l'italien de par sa mère qui était génoise. 
Dans son œuvre, on retrouve ainsi de nombreuses traces de langues latines. Des archaïsmes, qui sont des mots qui viennent du latin et que le français a oubliés. "Il utilise le mot-chef pour dire tête et utilise également des verbes substantives comme dans son vers :" le dire absurde...Des archaïsmes et verbes substantivés que l'on retrouve en italien, mais qui sont également très répandus en corse. Alors pourquoi cela lui viendrait de l'italien et pas du corse ?"
 
Jean Guy Talamoni présente également un Paul Valery comme un homme d'une haute sensibilité. "C'est un personnage qui est très sensible. Il n'a pas l'image qu'il donne. Quand on voit son portrait, c'est quelqu'un qui semble très dur, mais qui est en vérité très sensible". Un homme également en avance sur son temps sur certaines pensées politiques qui ont évolué dans l'entre 2 guerres. De base nationaliste française, il passe progressivement à un patriotisme européen. "Il proposait de construire une Europe par la culture. Mais qu'il fallait également rééquilibrer entre le nord et le sud. Selon lui, la méditerranée était une machine à fabriquer la civilisation du continent. :"L'Europe doit tout à la méditerranée. C'est un déséquilibre préjudiciable"
 
 

Les rendez-vous d'Artelibri en septembre

Du 12 au 30 septembre:
Incubation & Ateliers 
par Laura Desprein Lauréate de l'appel à candidatures lancé en octobre 2021 par Artelibri. Laura Desprein a proposé un travail d'écriture théâtrale intitulé "Pardon Molière! ". Au cours de sa résidence, elle animera ponctuellement des ateliers avec La Fabrique Citoyenne et la Mission locale de Balagne et présentera son travail en fin résidence, en partenariat avec les libraires locaux. 

Le 22 septembre à 18h30 : 
Lecture théâtrale "Les Parallèles" par Alexandre Oppecini qui est une comédie romantique touchante et cynique, entre deux êtresfroissés, accaparés par leurs ego, et incapables de se lier à l'autre. C'est l'histoire d'une rencontre plus que d'une histoire d'amour. Acteur et réalisateur corse, il fonde la compagnie Spirale. Il a joué dans de nombreuses pièces de théâtre et réalisé plusieurs courts métrages. dont " Arabacciu" et " T-Rex, les joies de l'open space".













L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047