Corse Net Infos - Pure player corse

Le collectif Patriotti se rendra à Bruxelles le 21 janvier !


Philippe Jammes le Samedi 28 Décembre 2019 à 19:01

Après avoir rencontré le 10 décembre dernier des représentants du groupe parlementaire « Territoires et liberté » à l’Assemblée Nationale, le collectif Patritotti entend aujourd’hui internationaliser sa démarche et se rendra à Bruxelles le 21 janvier en compagnie du député européen François Alfonsi





Le collectif Patriotti  se rendra à Bruxelles le 21 janvier !
« Aujourd’hui nous entendons dépasser le seul cadre français » déclare Félix Benedetti, membre du collectif. « Dans une optique d’internationalisation nous entendons faire associer au niveau européen toutes les formations et personnes attentives à nos revendications. Nous nous projetons également au-delà du cadre européen ».
En préambule de cette conférence de presse donnée à Bastia ce samedi matin, Jean-Philippe Antolini est revenu sur cette première rencontre avec les  députés du groupe Territoire et libertés.
«Nous avons trouvé des oreilles attentives comme celles de Madame Pinel, qui était il n’y a pas si longtemps au gouvernement, qui ont été surprises des conditions des prisonniers politiques et qui  ont   décidé de saisir le Garde des Sceaux. Notre objectif premier était de les sensibiliser sur la situation des anciens prisonniers politiques corses, avec des dossiers précis, tel que les amendes, le FIJAIT*, l’ADN et le FINIADA**. Sur un aspect plus global nous cherchons à interpeller toutes celles et tous ceux qui se disent attachés aux principes des libertés individuelles et collectives, sur les conditions quotidiennes sociales, administratives, juridiques et professionnelles que nous subissons. En suscitant ces échanges, en le multipliant nous entendons, à partir de dossier précis, démontrer les contradictions du système et favoriser l’éclosion d’espaces de concertation. Ce souci de l’échange et du dialogue ne trouvera que meilleure apogée avec de véritables négociations politiques entre l’Etat français d’une part, et toutes les parties concernées par ce principe d’évolution politique d’autre part, afin de sortir, définitivement, des rapports antagonistes entre la France et la Corse».



S’il est difficile de connaitre le nombre exact de militants concernés, il serait plusieurs dizaines selon le collectif. « Il y a plusieurs dizaines de personnes concernées » précise Félix Benedetti, « ce qui est dangereux c’est la disparité face au FIJAIT. Certains y sont inscrits alors même que la loi n’avait pas été votée, d’autres ne le sont pas depuis l’adoption de celle-ci. Il a beaucoup de cas différents et on veut créer une division en notre sein ».


Le 29 janvier, comparaitront d’ailleurs en appel Stéphane Tomasini, Félix Benedetti et Jean-Marc Dominici qui réclament leur désinscription du FIJAIT, les obligeant à communiquer leur adresse, prévenir avant tout déplacement à l'étranger et se présenter régulièrement aux autorités. « C’est un combat juste et noble. Cette inscription qui nous oblige est pour nous une entrave à la liberté individuelle et collective » ajoute Félix Benedetti.


Le collectif est aussi revenu sur les récentes interpellations de jeunes militants. «Paradoxalement, c’est dans un contexte marqué du sceau du dialogue que survient une nouvelle rafle policière et militaire en Corse, visant particulièrement notre jeunesse » souligner J.-M. Dominici, « Cette rafle infirme de facto deux conditions : la perspective d’échanges et d’évolution avec un gouvernement français aveugle à l’expression démocratique et sourd à la voix d’apaisement politique global, et un prétendu processus de paix vidé de tout contenu qui laisse place à la réalité d’une normalisation de notre société dans laquelle prend encore place l’assassinat ».
Une action qui passe mal donc du coté du collectif. « Elle met à mal le choix irresponsable de celles et ceux qui ont confondu vitesse et précipitation, la classe politique traditionnelle » surenchérit Olivier Sauli. « Elle ne doit pas pour autant remettre en cause les offres et perspectives de solution politique négociée et de paix véritable».
Et Jean-Marc Dominici de conclure : « Nous appelons le Mouvement National au sursaut collectif et stratégique. La démocratie qui doit s’exercer, qui doit être respectée ne saurait être condamnée, du seul fait du gouvernement français, à croupir, pétrifiée, sur des sièges d’une Collectivité qui doit inévitablement progresser et se transformer ».

CNI a tendu son micro à Félix Benedetti….
 
* FIchier Judiciaire automatisé des Auteurs d'Infractions Terroristes
**FIchier National des personnes Interdites d'Acquisition et de Détention d'Armes    
 




Entretiens | Municipales 2020 | Elections | Corse | Institutions













    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708