Corse Net Infos - Pure player corse

Le Festival de la BD de "Case et bulle" s’installe au Palais des Congrès d’Ajaccio


Vincent Marcelli le Jeudi 11 Novembre 2021 à 19:27

L’association « Case et bulle » organise, durant tout le week-end, la 19e édition du Festival International de la BD d’Ajaccio. Un retour très attendu après un an d’arrêt en raison de la pandémie...



Le neuvième art et la Cité Impériale, une belle aventure qui dure depuis 2001, un an après la création de l’association « Case et Bulle » par Frédéric Bertocchini et Maria Lanfranchi. Une manifestation qui aurait dû souffler ses vingt bougies cette année. Nous n’en serons donc qu’à la 19e édition en raison de l’annulation de la précédente édition pour les raisons que l’on sait. « Un festival se prépare au mois six mois à l’avance, explique Fred Bertocchini, l’an dernier, nous l’avions préparé normalement à la suite du premier confinement. L’affiche était même prête. Et puis, il a fallu tout annuler à quinze jours de l’échéance en raison des mesures gouvernementales. » Une année particulièrement délicate pour l’ensemble des professions liées à la BD. « Ce fut une véritable catastrophe, rajoute le co-organisateur, un manque très important pour les libraires, auteurs, éditeurs. Toutes les librairies ont été fermées et les 3/4 des festivals annulés. Une année noire. »
28 auteurs, 4 expos
On comprendra mieux, du coup, la très forte reprise depuis quelques mois avec une surproduction au niveau du 9e art. C’est dans cette perspective évolutive et positive que les responsables de l’association « Case et Bulle » ont concocté la 19e édition. Une édition malheureusement revue à la baisse en raison du protocole sanitaire. « On est toujours dans la pandémie, il y aura donc des mesures à respecter : jauge, port du masque obligatoire, pass sanitaire, distance de deux tables entre les auteurs et le public, marquage au sol...Mais on est très content de cette reprise très attendue. »
Compte tenu des restrictions, 28 auteurs au lieu de la quarantaine prévue chaque année, seront au rendez-vous. Ce qui a contraint les organisateurs à procéder à un renouvellement au niveau des auteurs. Ainsi, les « habitués » tels qu’Eric Rückstül, compagnon de route de Fred Bertocchini depuis des années (les quatre tomes de Paoli, « Le bagne de la honte »), Espinosa (Aleria), ou encore Sandro, seront absents pour laisser leur place à d’autres comme Dan Verlinden (Le Petit Spirou) ou Pierre Makyo, auteur particulièrement renommé. Ce sera, également, l’occasion de présenter quatre expositions d’Igor Chimisso (« Star Wars, l’ascension de Luke Skywalker »), Francis Tarrin (« Spirou chez les Soviets » et « Astérix et le secret de la potion magique ») et Florence Cestac (« Un papa, une maman, une famille formidable »).
Enfin, la BD insulaire, particulièrement en vogue est également de la partie représentée par Philippe Antonetti (« Bonaparte Fora »), Julien Osty (« Jarry et ses enfants ») ou Nicolas Antona (« Le fleuriste »).
« Une programmation de qualité, confie Fred Bertocchini, malgré les restrictions, le festival s’est bâti une très solide réputation. Il a pris une autre dimension et trouvé sa place. »
Le public est donc attendu en nombre, ces vendredi, samedi et dimanche au Palais des Congrès d’Ajaccio.






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047