Corse Net Infos - Pure player corse

Le 22e Festival du film italien a pris ses quartiers à Ajaccio


Vincent Marcelli le Lundi 8 Novembre 2021 à 18:37

Le Palais des Congrès d’Ajaccio accueille, jusqu’au 14 novembre, la 22e édition du festival du film italien. Dix-sept films sont en lice pour une manifestation mise en place par l’association « Cinéma du monde » conduite par Agnès Leca…



Au terme d’une année particulièrement délicate, le monde du septième art reprend peu à peu ses droits. C’est notamment l’occasion pour les festivals réduits à la portion congrue de rouvrir.
À Ajaccio, le Palais des Congrès abrite ainsi depuis vendredi, la 22e édition du Festivale di u Filmu Talianu. Une manifestation, créée par Serge Leca, passionné de langue et de culture qui a voulu en 1997, ouvrir le cinéma transalpin aux Ajacciens. Une idée reprise, à sa disparition, par Agnès, sa fille et une notoriété acquise, depuis une bonne quinzaine d’années, par la manifestation. « Le festival a grandi, souligne-t-elle, il est devenu incontournable dans le paysage ajaccien et même au-delà. Nous avons, comme l’ensemble du monde de la culture, souffert en raison de la crise sanitaire mais le public répond présent à l’occasion de ce retour. »
Pour cette vingt-deuxième édition, les responsables proposent dix-sept films dont sont trois sous-titrés pour le festival et quatre avant-premières. Le reste proviennent de la botte italienne.


La programmation 2021 a débuté ce vendredi à l’Ellipse où elle s’est délocalisée pour présenter l’avant-première de « Tre Piani », de Nanni Moretti, maître du cinéma italien contemporain, qui raconte les événements qui vont transformer le quotidien des habitants d’un immeuble romain. Pour le reste, « Cosa Sarà », de Francesco Bruni qui, de l’avis unanime, signe l’un des plus beaux films de l’année, « Padre Nostro », drame où Claudio Noce raconte l’histoire d’un enfant bouleversé en assistant à l’attaque de son père par un commando terroriste ou «La Dea Fortuna » de Ferzan Ospetek, une comédie dramatique, constituent les coups de coeur de l’équipe.
Une édition qui s’effectuera, cette année, sans invités en raison de la crise sanitaire et de ses retombées.


Un pont culturel
« Le protocole sanitaire nous impose également de recevoir les scolaires seulement en matinée, rappelle Agnès Leca, mais ils ont, dans la majeure partie des cas, répondu présent. Cette année, le prix de l’université ne sera pas décerné toujours pour ces mêmes raisons, des universitaires seront, toutefois présents en séance. »


Quatre prix sont prévus à l’occasion de la manifestation : le prix de Festival, le prix des médiathèques et bibliothèques de Corse-du-Sud, le prix du public et le prix des lycéens. « Le festival monte d’année en année, nous aurons peut-être moins de visibilité et de spectateurs cette année mais l’essentiel était de reprendre car nous en avons été privés l’an dernier. Le lien culturel reste toujours aussi important et le cinéma italien plaît beaucoup au public ajaccien. »
Une manifestation qui s’achèvera, le 14 novembre à Ajaccio mais sera ensuite délocalisée sur deux séances à Marignana, à l’invitation de l’associu Scopre et au cinéma Galaxie de Porto-Vecchio...





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047