Corse Net Infos - Pure player corse



Joseph Pucci : « Notre projet est de poursuivre le travail au service de la population de Vighjaneddu »

Viggianello


Nicole Mari le Mercredi 4 Mars 2020 à 16:28

C’est avec une liste d’ouverture « Pa’ Vighjaneddu – Pour Viggianello » en partie renouvelée que le maire sortant de Vighjaneddu, Joseph Pucci, conseiller territorial PNC, sollicite un deuxième mandat. Avec au cœur de la campagne électorale : l’épineuse problématique des déchets et du centre d’enfouissement dont le gestionnaire, Alexandre Lanfranchi, porteur du projet Viggianello 2, est également candidat. Mais pas seulement, la commune en plein essor est confrontée à une urbanisation anarchique. Joseph Pucci, qui revendique un langage de vérité et d’avoir tenu tous ses engagements, entend poursuivre les projets entrepris et espère une victoire dès le 1er tour.



La liste Pa' Vighjaneddu Pour Viggianello
La liste Pa' Vighjaneddu Pour Viggianello
- Pourquoi avez-vous décidé de vous représenter ?
- Ce premier mandat nous a permis de travailler sur de gros projets structurants, notamment la Pépinière/hôtel d’entreprises, la construction d’une nouvelle école - avec acquisition d’un terrain limitrophe à la mairie -, la 2ème tranche de la route de Bocca di Foci - qui permettra de sécuriser l’accès à de nombreuses habitations - et la création de logements communaux. Après de longues années d’instruction, ces projets, importants pour le développement de Vighjaneddu, débuteront tous cette année avec le début du terrassement de la pépinière prévu fin mars. Nous avons à cœur de suivre ces chantiers et de les faire vivre, comme nous avons à cœur de poursuivre le travail permettant de tisser un lien entre Vighjaneddu village et les quartiers et lotissements qui se sont développés ces dernières décennies, parfois de manière anarchique, et qui ont besoin de l’intervention de la municipalité pour régulariser des situations difficiles en matière de voirie, de réseaux et d’urbanisation. L’équipe élue en 2014 et le personnel communal ont été à l’écoute de tous et disponibles, il en sera de même pour les 6 prochaines années, si la population nous accorde sa confiance. A titre personnel, il y a plus d’1 an, j’avais annoncé à mes colistiers et à la population que, sauf empêchement, je solliciterai un nouveau mandat pour achever le travail commencé.
 
- Sous quelle étiquette ?
- Une élection municipale, c’est avant tout une femme ou un homme, une équipe et un programme. Peu importe les étiquettes ! Ce qui doit nous réunir et nous porter, c’est le projet et l’intérêt général. La seule condition est que les convictions individuelles puissent se retrouver dans ce projet commun. Oui, je suis conseiller territorial au sein de la majorité actuelle et membre du PNC, mais notre liste est constituée de gens venant de tous les horizons, certains sont engagés politiquement, la plupart ne font pas de politique militante, mais se reconnaissent  dans le projet et la philosophie générale de la liste « Pa’ Vighjaneddu – Pour Viggianello ».
 
- Est-ce une liste renouvelée par rapport à 2014 ? Quels sont vos soutiens ?
- Oui. Plusieurs de nos colistiers ont exprimé le désir de ne plus se représenter pour des raisons personnelles ou par manque de disponibilité, tout en nous apportant publiquement leur soutien. Je tiens à les saluer pour le travail accompli ensemble. Il y a donc 7 entrants dont de nombreux jeunes, chacun apportant son enthousiasme, sa compétence et son expérience. J’en profite pour les remercier de nous avoir rejoints et pour leur engagement dans la campagne électorale. Nous sommes portés par le soutien de nos familles, de nos proches et j’en suis convaincu de la majorité de la population de Vighjaneddu car nous leur tenons un langage de vérité, même si parfois ce n’est pas exactement ce qu’ils espèrent entendre. C’est fort de ce soutien que nous nous présentons devant les électeurs.
 
- Quel bilan tirez vous de votre action ?
- C’est un exercice difficile de juger notre bilan, ce sera à la population de le faire. Ce qui nous semble le plus important est d’avoir tenu la quasi-totalité de nos engagements de 2014 et même d’être aller au-delà dans certains domaines. Un regret toutefois, le retard pris dans la construction de logements communaux en raison de l’obligation de réviser la carte communale datant de 2005 qui n’est plus opposable aujourd’hui. Nous avons réalisé environ 5 millions € d’investissements sans augmentation des impôts locaux et ce, dans un contexte de  baisse des dotations de l’Etat. Tout cela, grâce à un long et fastidieux travail administratif mené par l’équipe et les agents municipaux pour obtenir 80 % de subventions, ce qui démontre le sérieux de notre action et la confiance de nos partenaires institutionnels (Etat, CDC, Europe). En 2014, nous nous sommes fixés l’objectif de préserver un équilibre entre développement et maintien du lien social et identité du village. C’est surement notre plus grand défi ! Malgré de nombreuses réussites, il reste beaucoup de travail pour faire en sorte que chacun trouve sa place dans notre communauté villageoise. Nous avons édité un document exhaustif de notre bilan et de notre programme pour la prochaine mandature.

- Quelle est selon vous la principale problématique à laquelle la commune de Vighjaneddu est confrontée ? Est-ce les déchets ?
- Il est clair que la problématique des déchets a considérablement pesé sur le mandat qui s’achève. Humainement, c’est compliqué ! Mais, nous avons la conviction d’œuvrer pour l’intérêt général de la population et pour les générations futures. Nous ne pouvons pas accepter que Vighjaneddu soit considéré pour encore 10 ans, et éventuellement plus, comme la poubelle de la Corse. Nous rappelons que l’autorisation donnée par la Préfète de 58 000 tonnes enfouies par an dépasse largement la production de déchets non triés du Grand Sud aujourd’hui. Ceci étant réaffirmé, nous sommes également confrontés, comme de nombreuses communes de Corse en plein essor, à un  développement de l’urbanisation non maîtrisé et parfois anarchique. Considérant d’une part, l’obligation de mise en conformité des documents d’urbanisme avec l’évolution des lois et règlements en la matière et la mise en compatibilité avec le PADDUC dont la philosophie générale est à saluer, et d’autre part, la problématique de sécurisation et de requalification de l’ensemble des voiries et réseaux publics dans un premier temps, puis privés dans un deuxième temps - après transfert à la commune -, nous sommes confrontés à un travail considérable qui ne pourra être réalisé qu’avec le concours de nos partenaires institutionnels et ce, sur plusieurs années.
 
- Comment comptez vous y répondre ?
- Le préalable est de donner un cadre réglementaire en matière d’urbanisme. Cela passera impérativement par l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme. Il faut aussi trouver juridiquement et administrativement des solutions pour des réseaux privés dont la propriété est parfois partagée, voire parfois même non établie précisément. Nous avons décidé de réaliser un plan pluriannuels de sécurisation et de rénovation de l’ensemble de la voirie avec une première tranche qui sera réalisée fin 2020-début 2021, d’environ 130 000 €. Concernant les voiries et réseaux privés, il conviendra de prendre attache avec un cabinet d’étude et les syndics ou associations syndicales pour examiner le statut des équipements et leur transfert à la commune après travaux d’assainissement, si cela est nécessaire. Nous devons la vérité à nos administrés : la requalification de l’ensemble des voiries et réseaux prendra du temps, mais nous nous engageons à travailler ensemble sur ce sujet. Nous le devons humainement et moralement à l’ensemble de nos administrés, contribuables sur la commune.
 
- Quel est votre projet pour cette nouvelle mandature ? Et quelle sera votre priorité si vous êtes réélus ?
- Notre projet, comme notre priorité, est de poursuivre le travail au service de la population, d’être disponible, à l’écoute, et d’essayer de trouver la ou les solutions aux attentes de nos administrés sans jamais faire de promesses que nous ne pourrons pas tenir. Ce langage de clarté et de vérité est la base du contrat passé en 2014 et que nous souhaitons renouveler. Plus concrètement, en dehors de la problématique des voiries et réseaux, nous poursuivrons l’investissement en privilégiant la réalisation de logements sur Bonello et Bocca di Foci, ainsi que l’étude d’un éco-quartier sur le village. Nous poursuivrons également la rénovation du bâtiment communal avec le transfert des services de la mairie au rez-de-chaussée pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Nous réhabiliterons le presbytère pour y créer un local à disposition des associations et de tous. Une fois la nouvelle école achevée, nous avons le projet d’installer une mini-crèche dans les anciens locaux de l’école maternelle. Réalisation qui pourrait, d’ailleurs, être mutualisée avec les autres communes de la Rocca, si elles le souhaitent. Nous réaliserons l’aménagement de la place de l’église et un parcours patrimonial autour du thème des fontaines avec un début des travaux en 2020.
 
- Quel score espérez vous obtenir au soir du 1er tour ?
- Nous espérons que la population nous accordera sa confiance pour entamer un deuxième mandat dès le soir du 1er tour.
 
Propos recueillis par Nicole MARI.

La liste Pa' Vighjaneddu Pour Viggianello

Joseph PUCCI
Stéphane Antonini
Fabien BENETTI
Alexandra BISCHOF
Marguerite COLOMBANI
Sébastien COLONNA d'ISTRIA
Marie-Noëlle DETTORI SGRO
Jean-Louis DUVAL
Mathéa FADDA NICOLAÏ
Mireille LANFRANCHI
Christophe LE GARIGNON
Jean-Antoine MONDOLONI
Jean PERENEY
Jean-Michel SORBA
Laura TOMASINI
 
 
 
 
 
 
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047