Corse Net Infos - Pure player corse



"Il nous appartient désormais d’écrire une nouvelle page" : le préfet de Corse fixe le cap pour 2023


Michela Vanti le Mardi 24 Janvier 2023 à 21:16

Arrivé dans le département en mars 2022, quelque jours avant l'assassinat d'Yvan Colonna, le préfet de Corse-du-Sud, Amaury de Saint-Quentin, a présenté ses vœux pour l’année à venir, ce lundi 23 janvier. Il y a fait le point sur les priorités de l’État en Corse et les grands défis qui attendent l'ile parmi lesquels la poursuite du processus de discussions avec Paris



Pour la première fois depuis sept ans, le préfet de Corse a présenté ses vœux
Pour la première fois depuis sept ans, le préfet de Corse a présenté ses vœux
Ce lundi 23 janvier, les "forces vives" de l'ile étaient réunies à Ajaccio pour assister aux vœux du préfet de Corse. Sans occulter les fragilités du territoire dans un contexte économique difficile et incertain, Amaury de Saint-Quentin a mis l’accent sur les 12 mois à venir. "Dans deux semaines, nous commémorerons le vingt-cinquième anniversaire de l’assassinat du préfet Claude Erignac. Quelques jours auparavant, la justice se sera exprimée sur les demandes formulées par Alain Ferrandi et Pierre Alessandri. Enfin, le mois de mars sera celui du premier anniversaire de l’agression puis du décès d’Yvan Colonna." a détaillé le représentant de l'Etat qui  est revenu sur les principaux événements de l'année passée, marquée par l'ouverture d'un processus de discussions avec Paris. "Le processus de discussions engagé avec les principaux élus de Corse doit permettre d’identifier des solutions concrètes pour tous les Corses, notamment pour notre jeunesse, sur le travail, le logement, la transition écologique, le développement économique, la sécurité, mais également les questions institutionnelles. Un processus de discussions transparent, constructif et responsable, dont nous souhaitons tous qu’il puisse reprendre son cours dès que possible."

En soulignant la bonne "qualité des relations renouées entre l’Etat et la Collectivité de Corse" et "du dialogue que nous entretenons au quotidien sur les grands enjeux structurants pour l’île," Amaury de Saint-Quentin a aussi fait le bilan cède l'action de l'Etat sur l"ile tout d’abord avec le Plan France Relance, en faveur des collectivités et des entreprises insulaires. 
"Très concrètement, 220 millions d’euros ont été mobilisés pour financer des projets portés sur l’île. Des projets de rénovation énergétique des bâtiments, de production d’hydrogène vert pour remplacer l’utilisation des carburants  fossiles, d’accompagnement de plus de 6 400 jeunes dans le cadre du dispositif ? un jeune, une solution A et de recrutement de 34 conseillers numériques qui ont, d’ores et déjà, accompagné plus de 5 000 usagers dans leurs démarches administratives ou leur découverte des nouvelles technologies."

Selon les chiffres donnés par le représentant de l'Etat ce plan a permis de mobiliser 11 millions d’euros  sur l'ile afin de financer la modernisation de l’outil de production de plusieurs de nos entreprises du secteur agroalimentaire, ainsi que des projets d’automatisation et de transition numérique d’un leader local de l’isolation thermique.
 

Le PTIC et son demi-milliard d’euros de financement

Le Plan France Relance n’est pas le seul dispositif exceptionnel à avoir été mobilisé par l’Etat en Corse. En 2021, le Plan de transformation et d’investissement pour la Corse, le fameux PTIC, et son demi-milliard d’euros de financement pour les cinq prochaines années permettront de réaliser plusieurs projets tels que l’amélioration des axes routiers, la rénovation des remparts de Bonifacio, la modernisation du stade de Furiani, l’aménagement de la citadelle de Calvi ou bien encore le lancement des travaux d’extension du port de plaisance et du port de pêche de Porto-Vecchio. 

38 personnes ont perdu la vie sur les routes de Corse

Le préfet a aussi salué l’engagement des forces de l’ordre qui luttent contre le crime organisé, ont été particulièrement sollicitées au cours des sept semaines de manifestations des mois de mars et d’avril. "Je veux rendre hommage aux policiers et gendarmes engagés à l’occasion de ces manifestations, saluer le professionnalisme et le discernement dont ils ont fait preuve dans ces moments difficiles. Il y a eu des blessés parmi les manifestants et les forces de l’ordre : j’ai une pensée pour chacun d’entre eux." 

Sécurité publique, mais également sécurité routière. Nous le savons tous, la Corse se caractérise par une mortalité routière supérieure à la moyenne nationale. "En 2022, 38 personnes ont perdu la vie sur les routes de Corse, très majoritairement des jeunes, très majoritairement des conducteurs de deux-roues. 38 morts, ce sont 38 vies brisées, 38 familles endeuillées et tant de proches dans la souffrance." continue le préfet qui l'engagement des services de l'état pour prévenir et sensibiliser le plus grand nombre aux danger de la route.

De nouveaux défis

Après avoir dressé le bilan de 2022  Amaury de Saint-Quentin a listé les urgences et les grands enjeux du territoire. "Aux urgences d’abord, et à la première d’entre elles en particulier : accompagner résolument les entreprises, les commerçants, les artisans, les agriculteurs et les préserver, ainsi que les ménages et les collectivités, des menaces liées au contexte économique."

Le préfet a ensuite listé les grands enjeux, avec la Collectivité de Corse et l’ensemble des communes et EPCI de Corse. "Il appartiendra aux services de l’Etat de poursuivre l’accompagnement des territoires dans le développement et la concrétisation de leurs grands projets ainsi que ceux du quotidien. Un accompagnement financier et un accompagnement dans l’ingénierie. Un accompagnement dans leur conception, comme dans leur mise en œuvre.

 

Le plan déchets approuvé

Au chapitre des défis qui attendent l'ile pour 2023 le préfet a des projets ambitieux : accompagnement aux grands projets structurants, consolidation et sécurisation du modèle énergétique de l'ile, collecte et valorisation des déchets, gestion de notre ressource en eau, conclusion de la DSP aérienne et logement.

Concernant la filière de collecte et de valorisation des déchets, le représentant de l'Etat a annoncé avoir approuvé le nouveau plan territorial de planification et de gestion des déchets de la Collectivité de Corse, "pour lequel je viens de formaliser un avis favorable".

Seconde annonce son soutien pour le projet de création d'un premier centre de sur-tri à Monte, "permettant de réduire notre part de déchets ultimes mais aussi de mieux les valoriser."















L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022