Corse Net Infos - Pure player corse


INTERVIEW. Qui est Oriane Meloni, miss Corse 2022 ?


Livia Santana le Lundi 25 Juillet 2022 à 16:07

Parmi les 9 candidates au titre de Miss Corse qui ont fait le show le 23 juillet dernier à Porticcio, Oriane Meloni (1m83), une belle brune de 22 ans, a été choisie pour représenter notre île le 17 décembre prochain au concours national qui se déroulera à Châteauroux. C'est avec beaucoup de fierté que cette jeune femme d'Ajaccio succède à Emma Renucci, Miss Corse 2021.

Rencontre avec cette reine de beauté, qui en dit un peu plus sur elle à CNI.



Photo : Jean-Charles Degliesposti
Photo : Jean-Charles Degliesposti
- Que fait Miss Corse dans la vie ? 
- Après avoir obtenu mon Bac S au Lycée Fesch à Ajaccio, je suis partie à Niort en première année d’IFSI, études pour devenir infirmière. L’année suivante, la Corse me manquait trop alors je suis rentrée pour effectuer ma deuxième et ma troisième année. À présent, j’attends les résultats du diplôme. Une fois obtenu, j’aimerais effectuer un master en Santé publique pour devenir chargé de mission et faire de la prévention.

- Des passions ?  
- Oui, l’équitation depuis des années, j’ai même mon galop 4. Malheureusement, l’an dernier, à cause de mes études, j’ai dû mettre cette passion entre parenthèses. Maintenant, je vais pouvoir recommencer l’équitation à fond. Aussi, j’adore les randonnées en famille et découvrir de nouveaux endroits en Corse, visiter les foires. Grâce à ce titre de Miss Corse, j’ai hâte de découvrir notre île autrement.

- Que représente pour vous le titre de Miss Corse ?   
- J’ai rendu fière ma famille alors pour moi c’est une consécration. D’un point de vue personnel, je pense que cette couronne amène beaucoup de confiance en soi. Je ne réalise toujours pas que je vais aller à Miss France dans uneémission que des millions de personnes regardent tous les ans.
 
- Vous attendiez-vous à remporter la couronne ?   
- Pas du tout. Sur les vidéos de mon élection, on le voit bien. Je pensais peut-être arriver dauphine et j’en aurais aussi été très heureuse, mais quand on a annoncé mon nom je suis restée très calme et je me suis dit « Ah d’accord. Tu souris et tu ne paniques pas. Tu vas essayer de représenter au mieux ton île pendant un an ».

- Cette élection était un peu spéciale car il y avait votre sœur jumelle…
- Oui, d’ailleurs c’était la première fois que la présidente de Miss France, Sylvie Tellier voyait une élection régionale avec des jumelles toute deux candidates. J’ai vraiment adoré partager ce moment avec ma sœur Melody, à deux on s’est éclaté.

- Physiquement, vous vous ressemblez beaucoup qu’est-ce qui a pu faire selon vous la différence ? 
- On a essayé de se différencier un peu par la coiffure. Une avait les cheveux raides, l’autre bouclé. Même si nous ne sommes pas de vraies jumelles, on se ressemble comme deux gouttes d’eau, de dos, notre père nous confond. Évidemment dans ce concours le physique est important, mais notre cas prouve qu’il n’y a pas que ça. Le comité Miss Corse nous l’a dit, ce qui est important pour remporter la couronne c’est ce petit truc dans les yeux, une personnalité, une façon d’être, ce que l’on dégage. Avec ma sœur, nous n’avons pas le même caractère.

- Miss France c'est un rêve d'enfant ?
- Oui, dans ma famille on est très miss. Mon père a la chance d’avoir 4 filles. Mes deux grandes sœurs ont déjà ramenépas mal d’écharpes de Miss Porticcio et Miss Ajaccio en 2009 et une, Emeline, avait déjà été la première dauphine de Miss Corse. Du coup, j’ai toujours vu mes sœurs défiler et j’avais des étoiles dans les yeux. Aussi, qui ne souhaiterait pas voyager dans un endroit de rêve, défiler avec des robes de princesse ? Je pensais que c’était un rêve inatteignable, mais samedi, il s’est réalisé.

- A quel moment l'envie de vous inscrire au concours de beauté s'est-elle manifestée ?   
- Ma sœur jumelle Melody a participé à l’élection l’an dernier. Elle m’en a beaucoup parlé et me l’a présenté comme une superbe expérience. L’an dernier je préférais me concentrer sur mes études mais cette année, elle voulait retenter l’expérience alors je me suis lancée avec elle comme j’avais déjà passé mon diplôme. C’était super de l’avoir à mes côtés parce qu’elle connaissait déjà le déroulé du concours. Ça a été une force de l’avoir avec moi, elle m’a été d’une grande aide.

- Il y a des causes qui vous tiennent à cœur et que vous aimeriez porter ? 
- Par ma profession, je veux m’engager auprès de l’association ajaccienne qui vient en aide aux enfants hospitalisés « Soniu Zitellini ». Aussi, je voudrais porter les valeurs du monde médical qui a beaucoup souffert de la crise Covid, mettre en avant ces personnes qui n’ont rien lâché comme les soignants, mais aussi le secrétariat médical, les brancardiers, le personnel d’entretien, les étudiants qui ont aidé à leur petit niveau. On a tous montré notre capacité d’adaptation lors de la crise sanitaire et j’aimerais le mettre à l’honneur.

- Un petit mot pour terminer ?   
- J’aimerais remercier le comité Miss Corse qui a été exceptionnel et qui m’a permis de vivre cette expérience incroyable.J’ai très hâte d’être à leurs côtés pour la suite. Je voudrais aussi remercier les personnes qui ont voté pour moi, ma famille et mes amis qui seront là à Châteauroux le 17 décembre. En tout cas, j’essaierai de porter la Corse le plus haut dans cette aventure et, pourquoi pas, être la deuxième Miss Corse a être élue  Miss France.

L'Ajaccienne de 22 ans représentera la Corse à l'élection Miss France
L'Ajaccienne de 22 ans représentera la Corse à l'élection Miss France













L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047