Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Grève des médecins : des nombreux cabinets fermés en Corse pour les fêtes


VL le Mardi 19 Décembre 2023 à 11:28

Certains médecins libéraux du Collectif ML Corsica fermeront leur cabinet médical entre le 25 et le 29 décembre en Corse. Ils réclament toujours la spécificité des généralistes en Corse soit reconnue par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie.



Photo illustration
Photo illustration
Une grève des médecins généralistes pendant les fêtes de fin d'année... L'initiative ne manquera pas d'en faire tousser certains mais les médecins libéraux du collectif ML Corsica sont prêts à aller jusqu'au bout pour faire reconnaitre la spécificité de la pratique médicale en Corse par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie. Le Docteur Cyrille Brunel, porte-parole du collectif, souligne la nécessité d'un système qui s'adapte à la réalité insulaire : "Nous sommes sur une politique sanitaire vieille de 30 ou 40 ans, qui est inefficace et surtout coûteuse." Le préavis de grève découle du manque d'écho des propositions adressées au ministère de la Santé et à la caisse nationale d'assurance maladie. "On sent qu'on a eu des formules de politesse en réponse, mais on sent que y a peu d'intérêt et peu de chance que ça aboutisse", détaille le praticien. Les revendications des médecins incluent la reconnaissance des défis particuliers de la médecine en Corse, tels que des transports difficiles, des délais de transport importants et des coûts élevés. Le collectif vise à créer un cercle vertueux en augmentant l'accès aux soins tout en améliorant les conditions d'exercice du médecin libéral. "On propose de recevoir différemment les gens pour pouvoir les recevoir plus vite, mieux et puis y a, dans certaines conditions, même en diminuant le coût de la prise en charge." explique le docteur Cyrille Brunel


De nombreux cabinets femés pendant les fêtes
Environ 300 médecins libéraux sur près de 550 en Corse font partie du collectif ML Corsica, et entre 60 et 70% d'entre eux soutiennent la grève. "On a fait un petit peu un sondage et entre soixante à soixante-dix pour cent de des médecins qui adhèrent." Bien qu'il soit toujours "un petit peu compliqué pour un médecin de faire grève", reconnait le docteur, il assure avoir alerté il y a un mois l'ARS de Corse qui organise la permanence des soins et est responsable de l'accès aux soins, "on leur a écrit pour les prévenir et donc ils peuvent prendre plein de mesures pour pour rendre l'accès aux soins toujours possible."

Face à la résistance de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, le collectif reste déterminé dans ses efforts : "C'est un combat qu'on mène autant pour nous que pour nos patients pour pouvoir recevoir nos patients dans des conditions dignes."