Corse Net Infos - Pure player corse


En Corse, entre tests et vaccins, les pharmacies ne désemplissent pas


M.V. le Dimanche 9 Janvier 2022 à 13:50

La période de Noël avait déjà été chargée pour les pharmacies corses mais depuis la rentrée scolaire, les officines ne désemplissent pas à cause notamment du nouveau protocole scolaire



Plusieurs personnes attendent d’être testées devant une des pharmacies de garde ce dimanche 9 janvier à Bastia
Plusieurs personnes attendent d’être testées devant une des pharmacies de garde ce dimanche 9 janvier à Bastia
Pas de répit pour les pharmacies insulaires. Après avoir été prises d’assaut pendant les fêtes de fin d’année, depuis l'entrée en vigueur du nouveau protocole sanitaire à l’école, qui impose de pratiquer, dès détection d’un élève positif au Covid-19, que tous ses camarades fassent un test antigénique ou PCR, c'est à nouveau la ruée sur les tests. "On travaille beaucoup, surtout depuis la mise en place de la nouvelle stratégie de dépistage", raconte  Sandrine Leandri, pharmacienne ajaccienne et trésorière de l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) de Corse, qui depuis plusieurs semaines avec son équipe de la pharmacie du Finosello enchaine les journées à rallonge. "Mercredi 5 janvier, par exemple, on a testé 80 personnes dans la journée. Entre les tests, la vaccination  et le reste du travail de la pharmacie qui continue...on commence à être très fatigués.", souffle-t-elle. 

A ces tests diagnostics réalisés directement dans les officines, s'ajoutent en effet les vaccinations contre le Covid-19 et contre la grippe saisonnière ainsi que la vente ou la distribution d'auto tests et le "service après-vente" ironise la pharmacienne. "Quand on vend ou on donne un autotest notre rôle c'est aussi d'en expliquer le fonctionnement, mais cela prend parfois du temps", note Sandrine Leandri. "Certains ne savent pas du tout comment s'y prendre. En pharmacie, on a l'expérience de testeurs et on n'hésite pas à expliquer comment cela fonctionne. Un conseil qui ne sera pas dispensé dans les grandes surfaces, désormais autorisées à vendre des autotests deux fois moins cher qu'en officine", fait remarquer la professionnelle.

Après la pénurie d’autotests, la situation s’améliore mais pas dans toutes les pharmacies de l'ile

Depuis lundi, dès qu’un élève de primaire contracte le Covid-19, tous ses camarades de classe doivent se faire tester trois fois en cinq jours, dont deux fois avec des autotests pris en charge par l’Assurance-maladie et distribués en pharmacie. La même règle s’applique aux cas contacts de plus de 12 ans s’ils sont vaccinés. La mise en place de ce nouveau protocole de suivi des cas contacts a généré un emballement des tests a mis les pharmacies insulaires sous pression et souvent il n'y avait pas d'auto-test à distribuer aux cas négatifs.
Mais à la question de savoir si les officines corses disposaient d’assez d’autotests pour aborder cette période, la  trésorière de l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) de Corse se veut rassurante "on a été pris de court par l’annonce du gouvernement. Pas toutes les officines, avaient su  anticiper, mais pendant la semaine les distributeurs insulaires ont réapprovisionné les pharmacies" et des stocks sont arrivés pendant le week-end. 

 















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047