Corse Net Infos - Pure player corse

Elections britanniques : Victoires des nationalistes écossais et gallois, les Corses se réjouissent !


Rédigé par le Samedi 9 Mai 2015 à 23:52 | Modifié le Dimanche 10 Mai 2015 - 00:19


La majorité dess partis nationalistes corses se félicitent du succès des nationalistes écossais et gallois après les élections législatives britanniques.


Elections britanniques :  Victoires des nationalistes écossais et gallois, les Corses se réjouissent !
Partitu di a Nazione Corsa
Le Partitu di a Nazione Corsa félicite ses amis du Scottish National Party (Ecosse) et du Plaid Cymru (Pays de Galles), tous deux membres imminents de l'Alliance Libre Européenne (ALE) dont le PNC est membre co-fondateur et François Alfonsi, le Président, pour leur victoire historique lors des législatives britanniques. 
 
Ce résultat s'inscrit dans la suite logique du référendum Ecossais du 18 septembre dernier auquel une importante délégation du PNC avait pris part et qui avait vu le YES à l'indépendance échouer de peu. 
Ce jeudi 7 mai, le SNP, avec 50 % des voix, a fait une razzia et a remporté 56 des 59 sièges que compte l'Ecosse, principalement sur le dos des travaillistes alors qu'il n'en disposait que de 6 dans le Parlement précédent. Le Plaid, lui, a conservé ses 3 sièges au Pays de Galles mais a réussi une percée historique dans des fiefs travaillistes. Et le 8 mai, Londres s'est réveillée avec une certaine « gueule de bois » en voyant arriver ce tsunami nationaliste dont le nouveau symbole, Mhairi Black, écossaise de 20 ans et plus jeune députée à Westminster depuis 1667, devrait relancer le débat sur l'indépendance en Ecosse. 
 
Le SNP et le Plaid Cymru (parti nationaliste gallois) ont démontré qu'une alternative démocratique existe aux partis conservateurs de droite et de gauche pour peu que le chemin démocratique public et politique soit assumé, le regroupement des forces nationalistes assurés et la définition du projet clarifié. 
 
Ces deux résultats préfigurent déjà d'excellentes perspectives pour les élections Ecossaise et galloise qui se tiendront en 2016. 
La Catalogne devrait faire sous peu la même démonstration en deux temps, le 25 mai pour des élections municipales et surtout le 27 septembre prochain pour des élections régionales qui auront valeur de plébiscite pour l’indépendance en Catalogne ! 
 
Le PNC sera encore et toujours auprès de ses partenaires européens qui nous montrent la voix du nationalisme démocratique européen et progressiste. 
En ce 9 mai, entre la journée de l'Europe et les commémorations de Ponte Novu, le peuple corse doit prendre son avenir en main et peser face à Paris. 
 
Les élections territoriales de décembre 2015 sont l'occasion de faire entendre la voix de la Corse à Paris et à Bruxelles, sur l'exemple donné par nos amis du SNP et du Plaid Cymru ! 

  2015 peut être l'année de l'émancipation et l'auto-détermination des peuples en Europe, le PNC travaille pour que ce soit aussi le cas en Corse.


Chjama Naziunale :" Ecosse : la liberté"
La rude Ecosse, sous la conduite d’une femme déterminée, Melle Sturgeon, a entamé la dernière marche vers la liberté, après des décennies de luttes incessantes contre l’Etat-Nation, l’Angleterre- archétype avec la France d’une démocratie autoritaire, ayant construit sa domination par les armes, niveleuse des spécificités et gardant la nostalgie de l’Empire.
Le résultat est éloquent ; 56 députés sur 59 ont opté pour le SNP – créé en 1934-, parti de l’indépendance, au détriment essentiellement du Labour. Ayant été, avec d’autres, parmi les créateurs, en 1981, de l’Alliance Libre Européenne, à l’Hôtel Alivi, à Pietranera -Haute Corse- nous sommes solidaires de cette lutte démocratique et pacifique.
En 1997, Tony Blair a créé le Parlement écossais et depuis, la progression a été constante ; le SNP avait une majorité d’absolue au Parlement d’Edimbourg depuis 2011 ; l’échec du référendum pour l’indépendance le 18 septembre 2014 portait en germe la victoire d’aujourd’hui. Madame Sturgeon est une europhile convaincue et attend patiemment le référendum promis par Mr Cameron pour poser à nouveau, avec force et pertinence, la question de l’indépendance de son Pays.
IL existe en Europe des phares de cette lutte d’émancipation : la Catalogne, l’Ecosse ; 300 Millions d’Européens vivent dans le régionalisme ou dans le fédéralisme politiques ; il existe plus de cinquante Statuts d’Autonomie. La France, avec le Royaume Uni, reste de dernier exemple de système autoritaire qui chutera inévitablement, après de nouvelles luttes ici, indispensables et prochaines, pour arracher le droit à la vie du peuple corse, par l’exercice de son droit à l’autodétermination
Chjama naziunale( Ghjuvanni Biancucci é Edimondu Simeoni)


Inseme per a Corsica : "Scozzia : Populu và"
Inseme Per a Corsica se félicite de la victoire historique du Scottish National Party aux élections législatives du Royaume-Uni. En passant de 6 sièges de députés obtenus en 2010 à 56 lors de ce scrutin sur un total de 59 pour le territoire Écossais, la progression du SNP est fulgurante. Quelques mois après le référendum encourageant sur l'indépendance, ce résultat démontre une volonté d'émancipation du peuple écossais qui semble désormais inéluctable.
Pour la Corse,  à quelques mois d'une échéance capitale, cette tendance en Europe allant dans le sens d'une rupture avec les partis traditionnels et pour l'autodétermination  des nations sans Etat doit inspirer notre peuple.
 
En effet, dans un contexte de crise mondiale, la préservation de l'identité et la maîtrise de nos choix économiques et sociaux au plus près des citoyens sont les seules orientations de nature à permettre la défense de nos intérêts fondamentaux. 
 

Corsica Libera

Corsica Libera se félicite du résultat électoral exceptionnel enregistré par les indépendantistes écossais du SNP, lesquels ont obtenu la quasi-totalité des sièges parlementaires à Westminster.

La question de l’indépendance écossaise est à nouveau à l’ordre du jour, quelque mois après un référendum prometteur bien que n’ayant pas permis la sortie immédiate de l’Ecosse du Royaume Uni.

Par ailleurs, le cas de la Catalogne le montre bien également, la perspective d’une Europe des peuples se dessine aujourd’hui comme une possibilité viable, face aux Etats-nations repliés sur eux-mêmes, souvent europhobes comme en Angleterre, ayant confiné l’Union européenne aux questions financières et de police.

En outre, cet événement apporte un cinglant démenti aux géopoliticiens parisiens, régulièrement en mission dans l’île pour nous convaincre de renoncer à une indépendance qui serait selon eux dépassée. Ce qui est dépassé aujourd’hui, c’est bien le concept d’autonomie au sein d’un Etat-nation à la française dont on voit bien qu’il prend l’eau de toutes parts.

L’indépendance dans le cadre d’une Europe des peuples et d’une Europe sociale, objectif politique que nous partageons avec nos partenaires catalans et écossais notamment, est la seule perspective positive et réaliste à terme.

C’est pourquoi Corsica Libera confirme son engagement en faveur d’un processus évolutif de type « dévolution », lequel devra à terme conduire les Corses à faire le choix de la liberté.





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 21:52 Corsica Cristiana : A Diu a Prete Mondoloni

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu