Corse Net Infos - Pure player corse

Dimanches en musique au Palais Fesch : Schubert interprété par Ars Nova


Rédigé par le Mardi 7 Janvier 2014 à 18:21 | Modifié le Mardi 7 Janvier 2014 - 21:57


En janvier dernier, le Palais Fesch avait accueilli Ars Nova pour un mémorable concert de percussions ‘Percutemps’. Pour ouvrir l’année 2014, Ars Nova est de nouveau convié par la Ville d’Ajaccio à donner un concert, les Lieder de Schubert revisités par Bernard Cavanna.
Qui ne s’est jamais laissé aller aux rythmes envoûtants de l’admirable création de Schubert ? Ses Lieder sont de véritables chefs-d’œuvre marqués par le romantisme le plus pur. Ces pages ont, bien entendu, fait le tour du monde, interprétées par de grands chanteurs, le plus souvent accompagnés du piano.


Dimanches en musique au Palais Fesch : Schubert interprété par Ars Nova
Elles ont donné lieu à de nombreuses transcriptions, de Schubert lui-même (Romanze), de Brahms, Reger, Liszt, Offenbach ... La plupart du temps, ces adaptations mettent en jeu l’orchestre symphonique et transposent à leur manière ces Lieder dans une atmosphère proche de celui de l’opéra.
Bernard Cavanna ose, lui, le pari tout à fait réussi, d’ajouter un accordéon à la formation violon et violoncelle pour accompagner la voix de la soprano. Formation fétiche de Bernard Cavanna, elle conjugue les expressions de deux instruments à cordes, «nobles» et chargés d’histoire et de répertoire, à celui plus désuet, populaire, d’un instrument «à vent», jouant aussi tiré-poussé, l’accordéon. Curieuse coïncidence, l’accordéon fait au début du 19ème siècle ses premières entrées : le brevet de l’Akkordion fut déposé à Vienne quelques mois après la mort de Schubert. Le mélange des sonorités et des héritages musicaux des différents instruments crée une expérience sensible, émouvante et enrichissante, un peu unique qui, à n’en pas douter, marquera à nouveau les mémoires.
Ce nouvel environnement sonore, qui ne souhaite en rien trahir la pensée du compositeur, donne un éclairage bien particulier et tendre à la partie de piano, en restituant davantage les arcanes et les mystères d’un «accompagnement» si riche de couleurs et de nuances.
 ------
Dimanche 19 janvier – 18h00 – Palais Fesch Musée des Beaux Arts
Réservations & renseignements : direction de la culture – tél : 04 95 50 40 80

 



Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine