Corse Net Infos - Pure player corse


Deuxième circonscription de Haute-Corse : Le message de Lionel Mortini et le combat de Jean Cardi


Pierre-Manuel Pescetti le Lundi 13 Juin 2022 à 18:49

Lionel Mortini et Jean Cardi ne passent pas l’étape du premier tour de ces élections législatives dans la deuxième circonscription de Haute-Corse. Ils se placent troisième et quatrième et totalisent 29,5 % des voix à eux deux. Les électeurs des deux candidats pourraient faire pencher la balance du second tour, le 19 juin.



Dans la deuxième circonscription de Haute-Corse, l'abstention s'élève à 51,81 %. Crédits Photo : Michel Luccioni
Dans la deuxième circonscription de Haute-Corse, l'abstention s'élève à 51,81 %. Crédits Photo : Michel Luccioni
Pas de second tour. Ni pour le nationaliste Lionel Mortini, ni pour le candidat du Rassemblement National, Jean Cardi. Tous les deux restent à bonne distance de Jean-Félix Acquaviva (33,5 % des voix) et de François-Xavier Ceccoli (29,1 % des voix) qui accèdent à la finale de ces élections législatives dans la deuxième circonscription de Haute-Corse. Pourtant, les deux candidats ont passé la barre de 10 % et totalisent à eux deux, 9 394 des 31 891 suffrages exprimés dans leur circonscription.

Jean Cardi : « Je suis satisfait et j’espère l’être encore plus lors des prochaines élections, lorsque nous augmenterons notre score ».

Jean Cardi était candidat pour le Rassemblement National et voulait porter la voix du rural. Archives CNI
Jean Cardi était candidat pour le Rassemblement National et voulait porter la voix du rural. Archives CNI
« Je suis satisfait et j’espère l’être encore plus lors des prochaines élections, lorsque nous augmenterons notre score ». Jean Cardi est confiant pour la suite. L’éleveur de la Plaine orientale et candidat pour le Rassemblement National dans la deuxième circonscription de Haute-Corse, nourrit tout de même quelques regrets : « Je me suis engagé à la dernière minute et je n’ai pas eu le temps de faire la campagne que je voulais ». Le score est pourtant honorable. Il totalise 11,50 % des suffrages exprimés, soit 3 658 votes.

Sa chance passée, il ne laisse pas ses idées de côté et continue sur la même ligne que pendant la campagne : « La Corse est dans un état lamentable. Les élus en place depuis des années rabâchent toujours la même chose, mais rien ne se passe. Nous n’avons pas toutes les solutions, mais nous disons au moins la vérité, sans faire de promesses pour rien. Et je pense que les gens l’ont compris. Ils en ont marre et ont voté pour nous ».

Vers qui iront les quelques 3 700 électeurs qui lui ont fait confiance lors de ce premier tour ? Ils pourraient faire pencher la balance entre les deux candidats en finale pour le siège de député. Jean Cardi  laisse libre choix aux électeurs : « Je pense que nous ne donnerons pas de consignes. Nous n’avons pas à le faire ». Les quatre candidats corses du Rassemblement National se réuniront à Corte ce 15 juin pour envisager la suite.

Lionel Mortini : « Le message du changement à apporter au mouvement national est passé, nous allons voir comment construire l'avenir ».

Lionel Mortini prend la troisième place du premier tour avec plus de 5 000 voix. Archives CNI
Lionel Mortini prend la troisième place du premier tour avec plus de 5 000 voix. Archives CNI
Le maire de Belgodère s’est présenté sans étiquette tout en assumant son appartenance à la famille nationaliste. Il récolte 18 % des suffrages exprimés, soit 5 736 votes.

Si Lionel Mortini reconnaît que « ce n'est pas le résultat escompté. on reste sur une défaite »,  il se félicite de ce qu'il a nommé à chaud : « un score honorable ». S’il entendait représenter les déçus du pouvoir territorial en place, il ne ferme pas, pour autant, la porte à la discussion avec l'autre candidat nationaliste : « J’attends de voir si des discussions vont pouvoir s’engager par rapport au message que je me suis attaché à faire passer pendant la campagne, le message du changement que nous devons apporter au mouvement national. Ce message est passé, nous allons voir comment nous allons construire l'avenir ». Tout en précisant que ses voix ne lui appartiennent pas : « Elles appartiennent aux Nationalistes et aux gens de gauche ». Il affirme qu'il peut « avoir une position différente s'il y a un changement de méthode de la pratique de la politique sur notre circonscription notamment par notre député. S'il y a désir de discuter, je serai autour de la table. la balle n'est pas dans mon camp. Chacun prendra ses responsabilités ». Le dialogue a-t-il été renoué ce lundi ? Pour l’instant, rien ne filtre. Ce qui est sûr, c'est que la semaine sera décisive pour les Nationalistes. Dimanche soir, les résultats de Balagne seront scrutés avec soin. Ce ne seront pas les seuls sur la circonscription.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047