Corse Net Infos - Pure player corse


Déconfinement - L'évêque de Corse au gouvernement : "Ne muselez pas l’Eglise"


MV le Jeudi 30 Avril 2020 à 12:25

Le retour à une vie religieuse communautaire doit encore attendre. C’est ce que le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé lors de la présentation de son plan de déconfinement le mardi 28 avril devant l'Assemblée nationale
Pas de reprise des célébrations religieuses avant le 2 juin (même si les églises sont ouvertes et les enterrements célébrés en petit comité) et ce contre la demande de la conférence des évêques de France (CEF) qui juge « essentiel » que la vie ecclésiale reprenne son « caractère communautaire » à partir du 11 mai « au même rythme que la vie scolaire, sociale et économique ».
La CEF, qui représente environ 120 évêques, dont Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio, avait remis au gouvernement une  proposition de déconfinement dont les politiques n’ont pas tenu compte.

Conscient de la gravité de la crise et de la difficulté à prendre des décisions politiques justes et équilibrées dans ce contexte, Mgr de Germay regrette profondément l’attitude du gouvernement et, dans un communiqué, demande aux élus nationaux de ne pas museler l’Eglise  et de la laisser prendre sa part dans l’effort collectif et global nécessaire à la traversée de cette crise. 




Le communiqué de l’Eveque

Photo Michel Luccioni
Photo Michel Luccioni
Ce 28 avril, le Premier ministre a présenté les mesures de déconfinement qui se mettront progressivement en place en France à partir du 11 mai. 
L’Eglise catholique a bien conscience de la gravité de la crise et de la difficulté à prendre des décisions politiques justes et équilibrées dans ce contexte. Depuis le début, elle a fait preuve d’une grande responsabilité et a montré sa capacité à adapter ses pratiques dans le souci du bien commun. Dans cet esprit, les évêques de France ont élaboré et présenté au gouvernement un plan de déconfinement progressif de l’Eglise catholique. 


Celui-ci prévoyait en particulier, dès la mi-mai, des célébrations liturgiques publiques respectant les gestes barrières prônés par le gouvernement. Il n’en n’a pas été tenu compte. Je le regrette profondément. Doit-on tenir pour accessoire ce qui pour des millions de personnes fait partie de l’essentiel ? 
La situation des personnes âgées en EHPAD nous a rappelé que la santé physique n’est pas le tout d’une vie humaine, et que le besoin relationnel est aussi vital. Doit-on tenir pour négligeable la dimension spirituelle de la vie de nos concitoyens ? 
Les mois qui viennent s’annoncent difficiles. Nous n’aurons pas simplement besoin de compétences en immunologie ou en économie ; nous aurons besoin de cohésion sociale et d’espérance. 


Messieurs les responsables politiques, ne muselez pas l’Eglise ! 
Faites-lui confiance et laissez-la prendre sa part dans l’effort collectif et global nécessaire à la traversée de cette crise.
Permettez que des aménagements soient possibles – en tenant compte de la diversité des situations – pour que la liberté de culte soit respectée dès la fin du confinement. 
 
 
+  Olivier de Germay
   Évêque d’Ajaccio

 

 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708