Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Corte : Un nouveau tatoueur s'est installé en ville


Mario Grazi le Jeudi 11 Avril 2024 à 14:33

Anthony Leschi a toujours été animé par la passion du tatouage. Après avoir ouvert son premier salon à Biguglia il y a quelques années, il a récemment étendu ses activités à Corte, sur l'avenue du président Pierucci



 Le jeune Bastiais a toujours nourri une grande passion pour le tatouage, pour autant, il n’a pas envie de tatouer, « J’ai appris, mais sincèrement j’ai énormément de travail pour assurer toute la logistique, la gestion des salons, du site internet et des réseaux sociaux. Cela me prend un temps fou, je ne pourrais pas tatouer. En revanche, je m’entoure de grands noms du tatouage, des gens qui ont des niveaux très élevés et qui ont appris avec de grands maîtres. Comme Angelo, qui tatoue ici à Corte » explique Anthony Leschi. Les tatoueurs, généralement, font des écoles de dessin des écoles d’art avant de se lancer dans le tatouage. « Angelo n’a pas fait d’école, mais il a eu un maître tatoueur, en l’occurrence Vera, une véritable spécialiste du tatouage qui s’est formée auprès des plus grands maîtres, qui sera résidente au salon de Biguglia dès le mois de mai ».

Anthony Leschi est, en effet, à la recherche de la qualité avant tout. Une qualité à destination des véritables passionnés du tatouage, et non pas de celles et ceux qui font un tatoo par effet de mode. « Passionné du tatouage c’est un style de vie, c’est s’intéresser au tatouage en regardant les sites des plus grands tatoueurs pour en apprécier les moindres détails, et surtout les ombrages pour se rendre copte qu’il n’y a pas de marques d’aiguilles. Car il y a une façon de planter l’aiguille dans la peau lorsqu’on va réaliser des ombres. Beaucoup ne le savent pas, et beaucoup de tatoueurs n’ont pas cette exigence du travail de qualité et ne misent que sur le travail rapide et pas cher », confie Anthony Lechi.

Les gens qui veulent un tatouage ont en général une idée bien précise. Cette idée est d’abord travaillée sur une feuille de papier avec le tatoueur et lorsque le résultat est conforme au souhait, « on passe à la pratique et on tatoue. Certains viennent aussi avec un dessin que l’on retouche et peaufine de manière à obtenir un résultat parfait ». Les tatouages les plus demandés en ce moment sont les roses sous toutes leurs formes, les têtes de loup et les lions. Comme Paul, un jeune étudiant qui a souhaité avoir la tête d’un lion sur tout le dos. « Je suis passionné par le tatouage. Mais en plus, mon père est originaire d’une région d’Angleterre où le tatouage est culturel. J’ai plusieurs tatouages, mais je voulais absolument une immense tête de lion dans le dos, le lion de l’orgueil », se confie Paul.
Au niveau des tarifs, il est bien clair que cela dépend du tatoueur, de sa renommée, « il y a d’abord un prix de 80 euros pour l’ouverture d’aiguille, ensuite, c’est le tatoueur qui fixe son tarif. Il y a des tatoueurs particulièrement connus qui pratiquent des tarifs de fous et non négociables ».

Anthony Leschi précise enfin qu’il est aujourd’hui très facile de supprimer un tatouage que l’on ne veut plus pour diverses raisons. « Effectivement, il y a de très bonnes machines laser qui effacent les tatouages ».


Contact : Antho Tattoo au 09.86.43.50.55. ainsi que sur les réseaux sociaux.