Corse Net Infos - Pure player corse


Corse : l'arrêté préfectoral sur le denti qui irrite les pêcheurs


Thibaud KEREBEL le Mardi 7 Février 2023 à 17:46

Sous la menace d'un arrêté préfectoral, différentes associations de pêcheurs ont fait savoir leur mécontentement quant à la future réglementation de la pêche au denti. Pourtant ouverts à l'instauration de certaines règles, les amateurs jugent l'ensemble de mesures incohérentes, voire même dangereuses.



Photo illustration Michel Luccioni
Photo illustration Michel Luccioni
Le denti est l’un des poissons emblématiques de l’île : avec sa chair blanche, ferme et très goûtue, il est particulièrement convoité, notamment par les restaurateurs, qui se font un plaisir de le sublimer en cuisine. Alors forcément, quand on touche à la réglementation de sa pêche, les réactions sont vives. En effet, plusieurs associations se sont unies pour faire savoir leur désaccord avec un arrêté préfectoral, muri depuis deux ans, et actuellement en phase de consultation publique.

Pourtant, sur le fond, les pêcheurs ne sont pas opposés avec le principe de réglementation. « Il convenait de limiter la capture du denti », reconnaît Jean-François De Marco, secrétaire de l’association de pêche sous-marine U Falcone. « À la canne, si on trouve le bon endroit, c’est très facile d’en attraper. On peut en prendre six ou huit facilement. Et forcément, ça a donné lieu à des abus, comme le  braconnage, ou la revente de poisson par des particuliers. Même si c’est une minorité, ça existe. »

Le fond du problème vient donc des modalités de l’arrêté, qui comprennent notamment la limitation du nombre de poissons pêchés à un denti par bateau lors d’une journée en mer. « En 2021, nous avions proposé le quota de deux dentis par bateau, mais ça n’a pas été écouté », déplore Jean-François De Marco. « Le problème, c’est que ça incite à partir seul, et forcément, ça expose les pêcheurs à un plus grand danger. »

Les professionnels, eux, ont les mains libres

Jean-François De Marco
Jean-François De Marco
D’autres mesures de l’arrêté sont jugées incohérentes, comme la fermeture de la pêche entre mars et avril, alors que la période de reproduction du denti s’entend bien au-delà. Mais plus généralement, les doléances reposent sur le fait de cibler les pêcheurs récréatifs, tandis que les professionnels, eux, continuent d’opérer les mains libres. « Nous, nous sommes déjà très réglementés, mais à côté, on a des bateaux industriels qui font des ravages. L’an dernier, il y a un bateau italien qui a fait 500 kg de denti ! », s’insurge le secrétaire de l’association de pêche sous-marine U Falcone.

Pour les pêcheurs de Corse, l’objectif n’est pas d’aller à la confrontation bêtement, mais plutôt de « créer un espace de discussion », dixit Jean-François De Marco. « On a des arguments, on veut être écoutés. » Une situation d’autant plus regrettable qu’en 2021, les remarques remontées par les associations avait été prises en compte dans un premier temps, avant, finalement, de sortir des textes. Cette fois, les critiques seront-elles entendues ?










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022