Corse Net Infos - Pure player corse


Coronavirus en Ehpad : la Corse fait bloc pour protéger ses aînés


MV le Vendredi 10 Avril 2020 à 14:54

Si sur le continent le confinement des Ehpad a été effectif à partir du 11 mars, le lockdown est intervenu avec deux semaines d’avance en Corse. Depuis le 26 février dernier, les services de l’Etat et la Collectivité de Corse ont fait bloc autour de nos aînés, redoublé de vigilance et adapté l’organisation des maisons de retraite pour faire barrage au coronavirus. Cette mesure de verrouillage a permis, jusqu’à présent, d’endiguer l’épidémie sur l’ile. Sur les 28 Ehpad corses qui accueillent un peu plus de 1 800 pensionnaires, ce jeudi 9 Avril, on comptait 6 décès. « Un chiffre toujours trop élevé » selon le préfet de Corse mais qui, apporté aux données nationales, indique combien la collaboration entre préfecture, ARS et CdC a su protéger les plus vulnérables.




Coronavirus en Ehpad : la Corse fait bloc pour protéger ses aînés
Confinées le 11 mars dernier, 6 jours avant le reste de la population, les maisons de retraite françaises ne sont pas pour autant épargnées par le coronavirus. Ce 9 Avril plus de 3 200 décès liés au Covid-19 ont en effet été recensés dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux de l’hexagone. Un chiffre qui, selon les experts, est destiné à augmenter car c'est chez les plus fragiles, déjà affaiblis par d'autres pathologies, que le virus est le plus dangereux. 
La Corse, qui déplore néanmoins 6 décès en Ehpad, est une des régions les moins touchées par le coronavirus en maison de retraite.
L'une des raisons qui peut expliquer ce faible taux de contamination et mortalité c’est que l’ile a barricadé ses 28 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, deux semaines avant le confinement national. 

Pour gagner la bataille, la Corse a fait front commun et joué la carte de l’anticipation 
Depuis le 26 février dernier, préfecture de Corse, ARS et CdC ont fait bloc autour de nos aînés. Les Ehpad avaient alors été confinés : visites interdites et des mesures-barrières qui ont contribué à bloquer l’entrée du virus dans les établissements corses.  
Cette politique de verrouillage a permis, jusqu’à présent, d’endiguer l’épidémie sur l’ile et d'épargner « nos vieux ». Dans les Ehpad corses qui accueillent un peu plus de 1 800 pensionnaires, ce jeudi 9 Avril, on comptait 6 décès et 34 cas confirmés ou possibles. « Un chiffre toujours trop élevé » selon le préfet de Corse qui ce jeudi a tenu une conference de presse avec la directrice de l’ARS de Corse,  Marie-Hélène Lecenne et  Bianca Fazi, conseillère exécutive en charge des questions sanitaires et sociales à la Collectivité de Corse et médecin à l'hôpital d’Ajaccio, pour exposer les mesures mises en place sur l’ile pour protéger les plus vulnérables.
 
Le confinement des malades 
Ce jeudi sur les 41 cas positifs recensés, on comptait 27 résidents et 14 soignants malades. Malgré cela le personnel se serre les coudes et travaille à la mise en sécurité des résidents.
Marie-Hélène Lecenne confirme que les personnes touchées par le virus sont confinées dans leur chambre, les couloirs étant désormais interdits, et regroupées dans des secteurs dédiés. Si les malades nécessitent de soins intensifs ils ont, évidemment, transférés vers les hôpitaux de Bastia ou Ajaccio.
La directrice de l'ARS, qui a salué l’effort des personnels des Ehpas, toutes catégories confondues, mobilisés pour apporter un service au plus près des résidents, a laissé la parole à Bianca Fazi qui a souhaité rassurer les familles des patients hospitalisés dans les établissements « les soignants et les aidants sont à leur chevet, ici on n'euthanasie personne, il est important de le rappeler.».
Le personnel prend soin aussi des autres résidents « en santé » let les accompagnent dans cette période extrêmement difficile tant sur le plan émotionnel que physique. 
L’engagement des soignants et des aidants auprès des patients et des leurs familles est sans faille. Le personnel est conscient que ces mesures, nécessaires pour protéger les aînés, vulnérables, inquiètent les  proches des résidents. C’est pour les soutiens que l’ARS a mis en place un soutient psychologique et essaye de les accompagner


Des initiatives pour leur remonter le moral
La Collectivité de Corse équipera de la semaine prochaine tous les Ehpad de l’ile des tablettes pour permettre un contact visuel entre les résidents et leurs familles et pallier l'absence de visites. 

Un dispositif de dépistage de masse en cours d’élaboration
Il y a quelques jours le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran a annoncé le lancement d’une vaste campagne de dépistage dans les établissements médico-sociaux, dont les Ehpad. 
En Corse un premier échange a été établi entre l’ARS et les 5 laboratoires de l’ile qui réaliseront ces tests pour valider le dispositif le plus efficace possible dans les plus brefs délais.
Un recensement dans les établissements pourrait être fait pour définir les besoins. Ce sont des tests PCR (dits virologiques) qui seraient réalisés. Un processus de dépistage qui sera évoqué aujourd’hui lors d’une réunion entre le et les spécialistes biologistes.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708